Guinée forestière: Bilan des événements de l’année 2015 à N’zérékoré

Au cours de cette année 2015, plusieurs événements se sont déroulés dans la préfecture de N’zérékoré.

Mais les plus marquants resteront difficilement inoubliables par la population de la Région forestière parmi lesquels nous signaleront entre autres.

Avant les élections présidentielles en Guinée, les campagnes politiques avaient suscité des tensions et tentatives de division entre les communautés à N’zérékoré.

Le 16 juillet 2015, les Kpèlè et les Manö s’étaient tiré une corde d’incompréhension a qui faillit aboutir à une division totale entre ces (2) groupes frères qui se sont retrouvés plus de (3) fois chez le patriarche HAZALYZOGBELEMOU en fin de résoudre leurs différends.
Dans la même lancée politique, les partisans de RPGd’Alpha Condé et ceux de l’UFDG de Dallein se sont affrontés un samedi 03 Octobre de la même année faisant un bilan de (2) morts (99) blessés et des dégâts matériels importants selon la statistique de la croix Rouge –N’zérékoré.

Pour le même Bilan des événements, des groupes de femmes de la préfecture avaient organisé une grève de la faim devant le bureau des droits de l’homme où elles ont passé une semaine nuit et jour du (16) au (23) Août 2015 pour réclamer le retour de Moussa Dadis Camara en Guinée.

En suite, lançons le regard sur la tuerie d’un malfrat par un groupe de jeunes du quartier belle-vue pour cause de viole d’une nourrisse et l’assassinat de son nouveau-né de (3) jours.

D’autres faits aussi viennent s’ajouter à ces événements tels que la disparition d’un bébé le 2 décembre sur le lit de sa maman à la maternité de l’hôpital régional, mais finalement il a été retrouvé dans les mains d’une femme voleuse qui est logée actuellement à la prison civile pour des fins d’enquêtes judiciaires.

Les difficultés au sein de certains partis politiques se sont fait sentir pour cause de l’installation des délégations spéciales à Lola (cas d’UPG) et à Yomou c’est le cas de (RPG). Quant à celle de N’zérékoré, l’ancien Maire de la ville avait été reconduit à la tête de la délégation spéciale.
Pour plus de précision, retenons le passage de la mère des épidémies « EBOLA » qui a fait assez de victimes depuis son avènement jusqu’au Mercredi 30 décembre 2015 déclaré par l’OMS comme fin d’Ebola en Guinée. Le cas de N’zérékoré, c’est la Maison des jeunes qui a servi de cadre en fin de célébrer cette cérémonie.

Lors de la rencontre, les représentants des organisations internationales et les autorités se sont exprimés sur les dégâts d’Ebola comme nous rappelle les statistiques données par le Directeur régional de riposte contre Ebola. Selon Dr Yamoussa Youla : « il aura (3) mois de veuille et que N’zérékoré avait enregistré 260 cas, 208 cas confirmés, parmi lesquels 18 agents de santé. 196 décès dont 13 agents de santé parmi lesquels 145 ont été confirmés.

Dans sa déclarationil rajoute que : 3166 cas ont été répertoriés et 3166 guéris dans les centres… » A déclaré Dr Youla
Après les différentes interventions, la représentante de l’OMS-Nzérékoré Mme Bah n’a pas manqué d’insister sur la vigilance de tous les partenaires et la population pendant les 90 jours d’observation contre Ebola.

YVES CLAVER / N’zérékoré pour GUINEEPLUS

Related posts