Author: admin

Football : Didier Deschamps dévoile une liste de joueurs sans Olivier Giroud pour les qualifications du Mondial 2022

Quatre nouveaux joueurs ont été sélectionnés en équipe de France pour commencer leurs carrières sous le maillot tricolore. Olivier Giroud, présent au Mondial 2018 et à l’Euro 2021, n’a pas été retenu.

Rapidement confirmé à son poste après l’échec de l’équipe de France de football à l’Euro, Didier Deschamps se retrouvait face à des choix forcément très observés au moment d’énumérer les heureux élus, jeudi 26 août, depuis le siège de la Fédération, à Paris. Le patron des Bleus a choisi de se passer des services d’Olivier Giroud pour la reprise des qualifications au Mondial 2022 début septembre, le sélectionneur offrant une première convocation à Aurélien Tchouaméni, Jordan Veretout, Moussa Diaby et Théo Hernandez, frère de Lucas, présent au dernier Euro.

« C’est simplement un choix sportif du moment, par rapport à une liste de 23 [joueurs] et de la concurrence », s’est justifié le sélectionneur à propos de Giroud, nouvel avant-centre de l’AC Milan (34 ans) qui s’éloigne de l’équipe de France à quinze mois de la Coupe du monde au Qatar.

Avec le forfait d’Ousmane Dembélé, l’absence de Marcus Thuram sur blessure, les pépins physiques en défense et au milieu, les deux secteurs se retrouvent renforcés par les quatre nouveaux arrivants.

4️⃣ nouveaux joueurs dans la liste de Didier Deschamps pour le rassemblement qui débute lundi ! 👋 @TheoHernandez,… https://t.co/7GD8kdT4k5— equipedefrance (@Equipe de France ⭐⭐)

Pas de grande surprise

S’il y a « toujours des pages qui se tournent » à chaque grande compétition, comme il l’a glissé dans un entretien accordé en juin à L’Equipe, le technicien basque n’a pas été l’auteur de coups de tonnerre de la fin d’été à l’annonce cette liste, qui reste sans grande surprise pour les qualifications à la Coupe du monde en 2022.

L’élimination des Bleus en huitièmes de finale de l’Euro par la Suisse, à la fin du mois de juin à Bucarest, est à peine digérée que les champions du monde français doivent basculer sur les qualifications pour le Mondial 2022, contre la Bosnie le 1er septembre à Strasbourg, en Ukraine, le 4, et face à la Finlande, trois jours plus tard à Lyon.La liste des 23 joueurs sélectionnés en équipe de France

Gardiens : Hugo Lloris (Tottenham, Angleterre), Mike Maignan (Milan AC, Italie), Steve Mandanda (Marseille).

Défenseurs : Lucas Digne (Everton, Angleterre), Léo Dubois (Lyon), Théo Hernandez (Milan AC, Italie), Presnel Kimpembe (PSG), Jules Koundé (Séville, Espagne), Dayot Upamecano (Bayern Munich, Allemagne), Raphaël Varane (Manchester United, Angleterre), Kurt Zouma (Chelsea, Angleterre).

Milieux : N’Golo Kanté (Chelsea, Angleterre), Paul Pogba (Manchester United, Angleterre), Aurélien Tchouaméni (Monaco), Corentin Tolisso (Bayern Munich, Allemagne), Jordan Veretout (AS Rome, Italie).

Attaquants : Karim Benzema (Real Madrid, Espagne), Kingsley Coman (Bayern Munich, Allemagne), Moussa Diaby (Bayer Leverkussen, Allemagne), Antoine Griezmann (FC Barcelone, Espagne), Thomas Lemar (Atlético Madrid, Espagne), Anthony Martial (Manchester United, Angleterre), Kylian Mbappé (PSG).

Le Monde

Guinée : acharnement sur Foniké Mangué

L’ONG Tournons la page continue d’exprimer ses inquiétudes concernant l’état de santé de Foniké Mangué, incarcéré à la prison centrale de Conakry.

L’activiste guinéen est malade et son état de santé ne cesse de se dégrader en raison des conditions difficiles de détentionFoniké Mangué a été hospitalisé sept fois et depuis hier lundi (2 août) Oumar Sylla a de nouveau été interné à l’hôpital.

Laurent Duarte, secrétaire exécutif de “Tournons la page”, dénonce l’acharnement dont serait victime Foniké Mangué. 

La campagne internationale « Tournons la page ! », qui promeut l’alternance démocratique en Afrique, dénonce l’attitude du pouvoir guinéen à l’égard de l’activiste Foniké Mangué dont l’épouse redoute un risque d’empoisonnement comme cela a été le cas avec quatre autres opposants morts en prison en début d’année.

Mi-juin, la Cour d’appel de Conakry a condamné jeudi à trois sans de prison ferme Oumar Sylla, poursuivi notamment pour “diffusion de fausses nouvelles et attroupement illégal” lors du grand mouvement de contestation contre un troisième mandat du chef de l’Etat guinéen.  Le Parquet avait requis le 3 juin une peine de deux ans de prison contre M. Sylla, détenu depuis septembre 2020 à Conakry.

Tunis: la Guinée au rendez-vous de deux rencontres littéraires en septembre

Au cours du conseil du dernier conseil des ministres, la ministre de la culture et du patrimoine historique, Sona Konaté, a apporté de larges informations relatives à l’organisation des états généraux du livre en langue française et le congrès mondial des écrivains francophones  qui se tiendront les 23 et 24 septembre à Tunis,

Cette rencontre qui accueillera 3000 personnes à laquelle la Guinée compte participer  à travers son ministère de la culture,  sera une occasion pour les acteurs littéraires venus des différents horizons, notamment à la Guinée d’exposer son potentiel littéraire grâce à des thématiques bien définies. Elle se fixe pour objectifs, le développement de l’accès au livre et à la lecture pour tous les publics francophones, la mise en valeur de la richesse et de la diversité de la création intellectuelle et littéraire en langue française, la favorisation du développement d’un secteur éditorial francophone dynamique et équilibré, basé sur la coopération et la réciprocité et l’intégration des opportunités du numérique.

À  cette circonstance, la ministre guinéenne de la culture a dans son exposé rappelé aux membres du gouvernement l’intérêt de la Guinée à cette rencontre.

 » Nous bénéficierons de plusieurs ressources éducatives dont le financement est assuré par l’Agence Française de Développement (AFD) à hauteur de 20 millions d’euros sur une durée de 5 ans. Cette initiative va aussi permettre et développer l’accès des jeunes guinéens au livre et à la lecture. Aussi, une offensive communicationnelle sur la Guinée lors des états généraux du livre en langue française se fera pendant les deux jours de l’événement. Ces deux grands rendez-vous littéraires seront un tremplin qui va donner une visibilité aux acteurs de la chaîne du livre et une redynamisation de l’industrie littéraire et libraire guinéenne« , a-t-elle indiqué.

Convaincu de l’exposé  de la ministre Sona Konaté,  le conseil a sans tarder apporté  son soutien à la Ministre et a recommandé la participation active de notre pays à cet important événement. La Guinée étant co-organisatrice de la rencontre

Bouka Barry

La Guinée et l’Angola signent plusieurs accords de coopération bilatérale

 Au terme de sa visite de trois jours en Guinée en compagnie d’une importante délégation gouvernementale, le président angolais João Manuel Gonçalves Lourenço et son homologue guinéen Alpha Condé ont signé plusieurs accords de coopération bilatérale, a annoncé samedi dans un communiqué final le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger Ibrahima Khalil Kaba.

Selon le ministre, les deux chefs d’Etat ont décidé de “promouvoir une coopération mutuellement avantageuse dans les domaines présentant un intérêt commun pour les deux pays”.

Plusieurs secteurs de développement sont ciblés dans le protocole d’accord signé entre les deux parties. Il s’agit de la défense et sécurité, des questions migratoires, de la justice, de l’éducation, des investissements publics et privés, des mines, des transports, de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, des pétroles et gaz, ainsi que de la santé.

De même, les ministres des Affaires étrangères des deux pays ont procédé à la signature d’un mémorandum d’entente portant sur les consultations politiques.

Au regard du contexte sécuritaire dégradé et de la multiplication des mouvements terroristes et intégristes en Afrique ainsi que dans le monde, MM. Condé et Lourenço se sont engagés à “explorer les opportunités de coopération, notamment dans les domaines militaire et sécuritaire, à travers la formation et le renforcement des capacités, l’échange d’informations et de renseignements, la sécurisation des frontières, la circulation illicite des armes légères et de petits calibres”.

“Les deux hommes d’Etat ont mentionné les énormes opportunités économiques qu’offrent leurs pays respectifs. Ils ont invité les opérateurs économiques guinéens et angolais à créer un partenariat gagnant-gagnant, en vue de renforcer et de diversifier les échanges entre les deux pays”, a ajouté M. Kaba.

Pour ce faire, a-t-il poursuivi, “les deux parties sont convenues de la tenue de la deuxième session de la Commission mixte de coopération à Conakry les 20 et 21 novembre 2021 prochain”.

Sur le plan africain, “les deux chefs d’Etat ont déploré la persistance des foyers de tension dans certains pays ainsi que la montée en puissance du terrorisme, de l’intégrisme religieux et la circulation illicite des armes légères et de petits calibres qui freinent le développement”, a ajouté le ministre.

“Ils ont condamné les attentats terroristes récurrents à l’Est de la République démocratique du Congo, au Burkina Faso, au Mali, au Tchad, au Nigeria, au Niger et au Mozambique”, indique le communiqué final, qui précise qu’ils se sont engagés à une meilleure coordination de leurs actions sous l’égide de l’Union africaine pour créer les conditions favorables à la paix et à la sécurité régionale.

Par ailleurs, les deux présidents ont appelé leurs pairs à la mise en œuvre de l’agenda 2063 et des réformes engagées au niveau de l’Union africaine, tout en se réjouissant du lancement de la première phase opérationnelle de l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).

Avant de quitter la capitale guinéenne Conakry, le président angolais et sa délégation ont effectué une visite de courtoisie aux anciens combattants de la guerre de libération de l’Angola. Fin

Le Groupe Vista acquiert la filiale BNP Paribas en Guinée

Le groupe Vista (« Vista ») a fait l’acquisition de la participation majoritaire de BNP Paribas au capital de la Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie de la Guinée (BICIGUI), annonce un communiqué parvenu à Financial Afrik.

Cette acquisition vient élargir le réseau des banques de Vista en Guinée, Sierra-Leone, Gambie et Burkina Faso.  “Afreximbank a accompagné Vista dans la structuration du financement de cette acquisition stratégique en venant par là-même combler le vide créé par le retrait des banque internationales du continent africain. Le soutien apporté par Afreximbank permettra également à la nouvelle Vista Guinée de fournir des services étendus afin d’accroitre les opportunités commerciales et les investissements dans la région”, lit-on dans le communiqué.

Le cabinet Astura est intervenu en qualité de conseil juridique principal du groupe Vista en collaboration avec les conseils suivants : Perkins Coie LLP sur les aspects de droit américain, Semega Chambers et Sollie Law Chambers (Gambia) sur les aspects de droit gambien, Yada Williams & Associates sur les aspects de droit sierra léonais, Thiam & Associés (Guinée) et Bile-Aka Brizoua-Bi & Associes (Côte d’Ivoire) sur les aspects de droit OHADA.

Guinée : La Cédéao renvoie son verdict au 17 novembre

La Cour de justice de la Cédéao, a mis en délibéré, pour le 17 novembre prochain, sa décision finale sur le changement de Constitution intervenu en 2020.

Le Procès contre l’Etat guinéen avait été ouvert suite à une plainte de l’opposition en lien avec le changement de Constitution intervenu en 2020.

La juridiction ouest-africaine devra également se prononcer sur une plainte des blogueurs guinéens visant le pouvoir de Conakry, pour la coupure du réseau internet lors des dernières élections dans le pays.

Internet coupé, la Cédéao doit réagir

Lors des élections législatives et référendaire du 22 mars 2020 et  la présidentielle de la même année, les autorités guinéennes avaient coupé le réseau internet et bloqué les plateformes de réseaux sociaux.

Une situation qui a affecté de nombreux citoyens au nombre desquels des journalistes et blogueurs qui ont donc décidé de porter l’affaire devant la cour de justice de la Cédéao.

Joint par la DW, Alfa Diallo, président de l’association des blogueurs de Guinée, affirme, “Nous attendons de la Cour une condamnation, que la Cour prenne une ordonnance pour obliger l’Etat guinéen à mettre en œuvre des mesures pour que ce type d’actes ne se produisent plus. Chaque fois que la situation se crispe en Guinée, le reflexe est de bloquer internet et les plateformes de réseaux sociaux. Nous comptons sur la Cour de la Cédéao pour obliger la Guinée à ne plus recourir à ces pratiques anti-démocratiques.”

Le mandat d’Alpha Condé 

Sur le plan purement politique, c’est le Front national pour la défense de la Constitution, FNDC, qui a saisi la Cour de justice de la Cédéao.

Pour la plateforme de l’opposition, le changement de Constitution en 2020, dans le seul but pour Alpha Condé, de briguer un troisième mandat, est une violation de la législation communautaire.

Nous avons porté devant la Cour les griefs de violation du droit à l’alternance démocratique, à participer à des élections. Que la Cour vérifie la conformité de la reforme constitutionnelle qui a été portée par Alpha Condé au regard du droit communautaire. L’interdiction de changer les constitutions aux seules fins de rester au pouvoir“, explique Maître Alpha Yaya Dramé avocat du FNDC.

Pour Ibrahima Diallo, chargé des opérations du FNDC, qui espère un jugement favorable de la Cour de justice de la Cédéao, ” Si la Cour tranche en notre faveur, la conséquence sera une remise en cause du processus qui a conduit au maintien d’Alpha Condé au pouvoir.”

La Cour de la Cédéao a décidé lors de son audience de ce mercredi de mettre en délibéré sa décision finale pour le mercredi 17 novembre 2021. 

PAR Georges Ibrahim Tounkara

Guinée : la BAD évalue à mi-parcours sa stratégie et la performance de son portefeuille (2018-2022)

Les Conseils d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement ont examiné, mardi à Abidjan, le rapport de la revue à mi-parcours du Document de stratégie-pays 2018-2022 combinée avec la revue de la performance du portefeuille en Guinée.

Le Document de stratégie-pays (DSP), approuvé en 2018, visait trois objectifs : relever le défi de la fragilité ; stimuler des changements structurels et des investissements catalyseurs afin de relever le niveau d’accès à l’énergie ; et renforcer les capacités de production, transformation et valorisation des produits agricoles afin de réduire la dépendance aux importations alimentaires.

L’atteinte de ces objectifs du DSP 2018-2022 nécessitait l’approbation de douze opérations estimées à 355,47 millions de dollars américains, dont huit projets prévus à mi-parcours pour 210,44 millions de dollars : trois dans l’énergie (104,82 millions de dollars) et cinq dans les chaînes de valeur (105,61 millions de dollars). Entre 2018 et mi-avril 2021, dix opérations ont été approuvées, pour un montant de 182,15 millions de dollars.

« Cette sous-performance en valeur, mais atténuée par la préparation et l’évaluation de dix projets en temps opportun au lieu de huit, tient compte du recalibrage du volume des projets approuvés pour permettre la prise en compte, à la demande du gouvernement, de sept nouvelles opérations de substitution, alignées sur le DSP », indique le rapport.

Dans l’énergie et l’agriculture, la Banque a levé des cofinancements de 99,32 millions de dollars sur la période 2018-2020, soit 73,48% de ses approbations.

La mise en œuvre des projets à mi-parcours a favorisé la création de 248 emplois directs et 344 emplois indirects en 2020, contre des cibles respectives de 500 et 1 500. Ce résultat devrait s’améliorer avec la création des agropoles régionaux dont la mise en œuvre est en cours.

Les réformes engagées progressent en matière de gouvernance économique, financière et sectorielle. Elles portent notamment sur le cadre institutionnel et de régulation du secteur de l’électricité, le cadre macro-budgétaire, la dématérialisation des procédures fiscale et douanière, avec le projet de numérisation des administrations fiscales. La mobilisation des recettes fiscales se matérialise, en particulier grâce à la réforme du code minier.

Pour la période 2021-2022, au regard de la nature des défis, la Banque et le gouvernement guinéen ont convenu de maintenir les deux domaines prioritaires actuels du DSP (énergie et agriculture), en mettant l’accent sur l’économie bleue dans le second domaine.

Performance du portefeuille

Le portefeuille actif de la Banque en Guinée comprend vingt-deux opérations, pour un engagement total de 608,53 millions de dollars. Il couvre huit secteurs : énergie (32%), transports (32%), industrie minière (16%), gouvernance (9%), agriculture (4%), environnement (3%), social (2%), et secteur financier (2%). Sa performance est jugée satisfaisante avec une note de 3,04 sur une échelle de 1 à 4. Le taux de décaissement du portefeuille est de 41,6%, dont 66,9% pour les opérations souveraines nationales et 23,15% pour les régionales, et 93% pour les opérations non souveraines.

L’amélioration du portefeuille nécessite de mettre en œuvre le Plan d’amélioration de la performance du portefeuille pays autour de six axes : un démarrage rapide des projets ; une gestion des projets axée sur les résultats ; de meilleurs suivi et coordination du portefeuille ; une mobilisation effective des fonds de contrepartie en temps opportun et leur usage rationnel ; une efficacité dans les passations de marchés ; une gestion financière plus rigoureuse.

Les opérations prévisionnelles sur la période restante 2021-2022 s’élèvent à 190,23 millions de dollars, dont 99,09 millions en 2021 et 91,14 millions en 2022. Les activités hors prêts incluent six études économiques et sectorielles en cours ou à engager et une assistance technique. À court terme, les conditions d’un accès au cas par cas aux ressources BAD seront examinées. À moyen-long terme, un processus de graduation pourrait être étudié avec la Guinée en tenant compte des résultats économiques et des progrès dans les réformes.

Chicha/Guinée : le gouvernement interdit son importation, sa consommation et sa commercialisation en Guinée.

Le gouvernement guinéen vient à travers un  arrêté conjoint des ministres du Commerce, du Budget et de la Sécurité portant interdiction de l’importation, la distribution et la commercialisation de la chicha sur toute l’étendue du territoire national.

Le même arrêté invite les services des départements concernés, à procéder à l’identification et à la fermeture de tout local de consommation et espace de vente de la Chicha.Ci-joint l’arrêté

BOUNA SARR : COURTISÉ PAR LA GUINÉE ET LE SÉNÉGAL, IL VISE L’EURO AVEC L’ÉQUIPE DE FRANCE

Alors qu’il est courtisé par les sélections nationales du Sénégal et de la Guinée, Bouna Sarr rêve toujours de l’équipe de France, en dépit de ses 28 ans.

Convoqué par Didier Deschamps en novembre dernier, à l’occasion du dernier rassemblement des Bleus, le défenseur du Bayern Munich n’a pas pu répondre à l’appel en raison d’une blessure. Mais Bouna Sarr s’accroche et compte bien se battre pour gagner sa place en équipe de France en vue de l’Euro :

« L’Euro, ce serait le maximum. C’est à moi de me mettre en évidence aux yeux du sélectionneur pour qu’il ne puisse pas me laisser de côté. Après mon transfert au Bayern, ce serait le prochain rêve d’une vie qui se réaliserait », a-t-il confié au magazine officiel du club bavarois. « Je travaille dur pour ce grand objectif. Je n’abandonnerai pas et je travaillerai tous les jours pour y arriver. (…) Je pense que ce transfert m’aide, car chaque séance d’entraînement me rend plus fort et le club, dans son ensemble, est très concentré », a ajouté Bouna Sarr.

L’ancien joueur du FC Metz ne compte toutefois que trois matchs de Bundesliga cette saison avec le Bayern et va devoir se battre très dur pour avoir une place au sein de l’effectif de Deschamps.

Par AfricaTopSports

COMMUNIQUE DU MINISTERE DE LA JUSTICE: M. Mamadi CONDE alias «Madic100frontières»

COMMUNIQUE DU MINISTERE DE LA JUSTICE

Le Ministère de la Justice informe l’opinion que suite à des douleurs abdominales, M.  Mamadi CONDÉ alias « Madic100frontières » en détention à la Maison Centrale de Conakry, a été référé au CHU IGNACE DEEN de Conakry pour des soins appropriés ce vendredi 18 décembre 2020.

Au moment où le corps médical des urgences voulait l’examiner, il a opposé un refus catégorique au motif qu’il préfère se faire consulter par son médecin traitant qui est au Canada.

Ce lundi 21 décembre, conduit de nouveau pour les mêmes raisons M. Mamadi CONDÉ alias «Madic100frontières» a toujours opposé le même refus au corps médical disposé à le traiter.

Devant ce refus répété et n’ayant pas obtenu son consentement pour son traitement, le régisseur a été autorisé à le ramener à la Maison centrale.

Le Ministère de la Justice rassure qu’il respectera toujours les droits et libertés individuels de chaque détenu ainsi que l’accès aux soins de  santé, conformément au Régime Juridique des Établissements Pénitentiaires.

Fait à Conakry, le 21 Décembre 2020