Author: Blanchard Haba

N’zérékoré: Le fleuve Tilé pollué par des ordures de toute nature.

Le fleuve Tilé se trouvant au cœur de la commune urbaine de N’zérékoré, est à nos jours complètement pollué par les ordures de toute nature, en provenance de toutes les horizons de la ville, a constaté sur place la rédaction de guinéeplus.net .

Le jet d’ordures de toute sorte dans le fleuve Tilé est devenu une habitude pour certains habitants de la capitale forestière. En parcourant tout le long de ce fleuve toutes les images restent presque identiques à tous les niveaux. Les femmes et les enfants émergent dans ce cours d’eau des ordures ménagères. Quant aux ordures industrielles telles que les plastiques des sachets d’eau et tant d’autres trainent partout dans ce cours d’eau.

Interrogés sur cette pollution, certains habitants qui ont voulu garder leurs anonymats nous confient leurs opinions: « Nous sommes obligés de jeter ces ordures ici dans ce cours d’eau parce-que nous n’avons pas des poubelles appropriées dans les lieux publics, donc nous sommes contraints d’attendre la nuit et aller y jeter ces déchets »

Pour les habitants riverains ces jets d’ordures provoquent la pollution ce qui engendre des mauvaises odeurs. « Quand nous sommes ici vraiment on ne peut pas bien respirer, parfois quand il y’a la pluie l’eau inonde nos concessions et finalement nous habitations sont salies par la boue et ordures. Nous vivons très mal ici. Nous n’avons pas de bon air vraiment. Je voudrais que les autorités prennent de décision pour que les gens arrêtent cette pollution car elle entraine aussi la disparition des êtres vivants dans ce fleuve. En plus je vous signale que il y’a trop de sachets d’eau qui trainent partout en ville, donc quand il pleut, les eaux de ruissellement ramassent toutes les ordures et les drainent vers ce cours d’eau » nous a indiqué Moriba Kourouma, un habitant du quartier commercial.

A noter que l’une des causes principales est qu’aucune unité industrielle de production d’eau en sachet ne procède au recyclage des sachets qui trainent partout dans la ville de N’zérékoré et les conséquences de la pollution d’eau sont énormes et diverses. Elle peut entrainer des cas de maladie, la dégradation de l’eau, la disparition des poissons, des animaux et reptiles s’y trouvant. Elle peut aussi par endroit provoquer l’inondation puis la destruction de certains bâtiments comme le cas de l’an passé au quartier Tilepoulou où une habitation a été démolie par l’inondation de ce même cours d’eau.

En attendant; des dispositions doivent être prises par les autorités communales pour éradiquer complètement ce fléau qui pourrait faire disparaître un jour ce fleuve.

Affaire à suivre.

 N’zerekore, Blanchard Haba pour guineeplus.net

  Email:[email protected]

 Tel:624807592/657082394/661305548

N’zérékoré: Au moins deux morts dans un accident de circulation routière.

Au moins deux morts sur place, tel est pour le moment le bilan d’un accident de circulation survenu ce mardi 25 avril 2017 aux environs de 18h 30. C’est un accident qui s’est produit sur le tronçon grand marché-Kpama1 en passant par la station de la radio liberté FM, juste aux alentours de la mosquée Géographie.

L’acte s’est produit juste à la descente de la colline, en provenant de la ville, à quelques mètres de la radio liberté FM.  Ce sont deux motos toutes de marque TVS, couleurs rouges, immatriculées respectivement  H-3835 et H-2641 qui sont entrées en collision.

Selon les témoins oculaires, les deux motards se sont rencontrés au moment où l’un descendait et l’autre montait la colline vers le grand marché de N’zérékoré. Juste au virage le conducteur qui a quitté la ville ,a voulu dévier une voiture qui était devant lui à la descente. C’est au moment qu’il a voulu dévier cette voiture, très malheureusement il s’est coïncidé avec celui qui grimpait la colline. C’est ainsi brusquement les deux se sont rencontrés sans pouvoir éviter le pire qui s’est produit. Selon les mêmes sources, quand ils sont tombés presque deux personnes sont mortes ici sur coup et une troisième a été grièvement blessée avec une respiration ralentie.

Les services de sécurité sont venus après l’accident et ont pu faire des interventions à travers un constat, puis transporter les corps, les blessés ainsi que les deux motos. Ils ont également procédé à la réalisation d’un constat qui montre réellement que le motard qui était à la descente n’avait pas du tout raison, car c’est sur le droit de son prochain où s’est effectué cet accident.

Les cause principales de cet accident seraient le non respect du code de route et surtout l’excès de vitesse du motard qui venait de la ville , qui a voulu dévier la Voiture.

A signaler que c’est une seule personne qui a été sauvée sans aucune blessure dans cet accident.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne la troisième victime était dans un état critique malgré ses rares respirations.

 N’zérékoré, Blanchard Haba pour guineeplus.net

Email: habablanchard @ gmail.com

   Tel:624807592/657082394/661305548

N’zérékoré: Cellou Dalein DIALLO au siège fédéral de l’UFDG.

Le meeting du chef de fil de l’opposition guinéenne s’est finalement tenu à N’zérékoré, ce lundi 24 avril 2017 au siège fédéral de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) au quartier Gonia 1 en présence de plusieurs partisans venus de toutes les horizons de la capitale de la région forestière.

En tournée de prise de contact avec les Guinéens de l’intérieur du pays, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) Elhadj Cellou Dalein Diallo est dans le sud de la Guinée. En compagnie d’une forte délégation composée de l’ex-ministre de la communication Alhousseny Makanera Kaké, l’opposant Diallo a mis pieds sur le sol de N’zérékoré, Ce lundi 24 avril 2017 et a fait un discours au siège fédéral de l’UFDG au quartier de Gonia 1.

C’est dans un enthousiasme que le président du fil de l’opposition guinéenne a été accueilli dans les locaux du siège de son parti au quartier Gonia 1. Dans un discours clair, Cellou Dalein Diallo a remercié toutes les populations venues de toutes horizons « Je sais qu’aujourd’hui, je n’ai pas été reçu seulement que par les militants de l’UFDG, j’ai été reçu par toute la population de N’zérékore. Je salue toutes les populations qui sont venues car elles m’ont accueilli comme leur fils. Tout le long de mon passage était animé de joie, des applaudissements. Les jeunes élèves, les adultes, les vielles personnes, tout le monde était en train d’applaudir, tout le monde était content de mon arrivée. J’ai vu des jeunes enfants de 10 ans parcourir plus de 5 kilomètres derrière moi »

Poursuivant ses interventions en indiquant que l’avortement de son meeting au stade de N’zérékoré a été l’œuvre du président de la république, le professeur Alpha CONDE, il a précisé que ce n’est pas le gouverneur ni le préfet qui ont avorté la tenue de ce meeting au stade et aux lieux publics.

Pour terminer, Cellou Dalein Diallo a évoqué qu’il ne va pas faire un long discours. Il a dit qu’il est tellement heureux de l’accueil qu’il a reçu aujourd’hui à N’zérékoré. Dans son discours il a énuméré qu’il est venu aussi pour remercier les populations parce que la majorité l’avait choisi à l’élection présidentielle de 2015. Mais seulement les suffrages ont été annulés, détournés, enterrés, on l’a vu avec des caméras.

« Je tiens à vous remercier à vous exprimer mes sentiments profonde de gratitude. Les populations de N’zérékoré, je vous remercie de m’avoir adopté, de m’avoir applaudi, d’avoir dansé pour moi, d’avoir abandonné beaucoup d’activités » a rajouté l’opposant Cellou Dalein Diallo.

Il a par ailleurs signalé quand il sera Président de la République, il serait le président de toute la Guinée, de cette jeunesse désœuvrée, de ces femmes sans assistance … Pour finir il dit N’zérékoré, Kamama!

A rappeler que ce discours s’était tenu au siège fédéral du parti de l’UFDG au quartier GONIA 1.

 Nzerekore, Blanchard Haba pour guineeplus.Com

   Email:habablanchard [@] gmail.com

   Tel:624807592/657082394/661305548

NZEREKORE – L’arrivée de Cellou Dalein DIALLO menacé.

Le meeting de Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des Forces Démocratiques de  (UFDG) a été menacé dans la capitale de la région forestière par la présence des femmes sur la route nationale N’zerekore – Conakry.  Malgré cette présence massive des femmes sur la nation N’zérékoré –  Conakry, ce meeting a bel et bien eu lieu ce lundi 24 avril 2017 dans la capitale de la région forestière Nzérékoré.

Selon les partisans du parti du président du fil de l’opposition guinéenne, un des partis les plus populaires en Guinée, c’est seulement ce matin du lundi 24 avril qu’ils ont reçu la nouvelle qu’un communiqué aurait passé sur les ondes des radios de la place. « Vraiment nous avions pas au prima bore cette information. C’est ce matin que nous venons d’apprendre cette nouvelle. Il parait que  dans un communiqué qui est passé tardivement sur les ondes des radios, il aurait été dit que les femmes et les hommes de N’zérékoré doivent faire un sacrifice pendant une semaine. Donc ce matin au moment où nous venons accueillir notre président, on voit beaucoup de femmes ici au quartier Boma qui font leur sacrifice. Mais nos responsables nous ont dit que les dispositions ont été prises pour que l’accueil du président Cellou soit honoré ».

Ce matin de ce lundi  plusieurs femmes se trouvaient  aux abords de la route sur la haute banlieue de N’zérékoré, au quartier Boma à la sortie de la nationale N’zérékoré – Conakry. Malgré la présence de ces femmes aucune fausse majeure n’a été enregistrée. Elles ont tenu leur sacrifice sans provoquer un partisan de l’UFDG.

Avant l’arrivée de Cellou Dallein, les services de sécurité avaient pris des dispositions sécuritaires pour que le meeting se tienne. Des jeunes qui avaient commencé à bloquer les routes à l’aide des bois ont été dispersés par les hommes en uniforme.

A noter que les femmes avaient libéré une partie de la route pour permettre la circulation d’autrui et aucune fausse majeure n’a été enregistrée lors du passage du cortège de l’opposant DIALO.

Nzerekore, Blanchard Haba pour guineeplus.net

Email:[email protected]

Tel:624807592/657082394/661305548

N’Zérékoré: Don de matériels de laboratoire à l’université de N’Zérékoré par l’ambassade des USA en Guinée.

L’ambassade des Etats Unis d’Amérique en Guinée vient de faire un important don de matériels de laboratoire de Chimie, de Biologie et de Génie de l’environnement  à l’université de N’Nzérékoré, ce mercredi  12 avril 2017, en présence des autorités de la dite université, du gouverneur de la région administrative de N’Zérékoré, des étudiants, des représentants des médias de la place ainsi que les autorités locales du  quartier hôte de l’université (Nakoyakpala). C’est l’amphithéâtre de cette université qui a servi de cadre  à cette remise officielle.

C’est une importante quantité d’équipements, composés de matériels de laboratoire de biologie, de Chimie et de Génie de l’environnement et des livres qui a été  remise à l’université de N’Nzérékoré par l’ambassade des USA en Guinée. C’est une forte délégation en sa tête madame Teta, directrice des affaires publiques de l’ambassade des Etats Unis d’Amérique en Guinée, qui a remis officiellement ce don à cette université.

Dans son discours d’ouverture, le recteur de l’université, El hadji Docteur Ousmane Oulaye DIALLO a tout d’abord souhaité la bienvenue à madame Téta et sa suite en particulier et en général à toutes les personnes présentes à cette cérémonie, avant de retracer l’historique des relations qui existent depuis quelques années entre son université et  l’ambassade des Etats Unis d’Amérique en Guinée.   « Nous sommes très  heureux aujourd’hui, où cette ambassade honore notre université de ses bienfaits. Oui, effectivement depuis 2010, nous bénéficions de l’attention de l’ambassade des Etats Unis d’Amérique à travers de ses  différents services qu’elle nous offre. Nous avons en effet reçu  plusieurs visites dont entre autres celle :

  • De l’ambassade des Etats Unis à la veille de l’élection présidentielle de 2010 pour nous sensibiliser sur les comportements antidémocratiques à éviter;
  • De l’attachée culturelle pour offrir à notre Bibliothèque plus de trente documents scientifiques et techniques récents ;
  • Du nouvel ambassadeur  pour une sensibilisation liée aux élections législatives ;
  • D’une mission de formation des enseignants chercheurs, étudiantes et étudiants aux nouvelles technologies de l’information scientifique et technique. Tous ces déplacements prouvent à suffisance l’attachement de  l’ambassade des Etats Unis d’Amérique  au renforcement des capacités de la jeunesse de notre pays en général et notre université en particulier » a ajouté monsieur  le recteur. Il a par ailleurs signalé que les équipements qu’ils vont recevoir, permettront de faire des analyses biologiques de tout genre, aussi bien sur le plan de formation des étudiants.

Pour finir, monsieur le recteur a au nom de tous les enseignants chercheurs, les étudiants et étudiants, les travailleurs  des services d’appui technique   ainsi que tous ses étudiants remercié l’ambassade  Etats Unis d’Amérique.

Prenant la parole, la directrice des affaires publiques de l’ambassade des Etats Unis d’Amérique en Guinée, madame Teta en compagnie de sa fille Alina étudiante en Chimie dans une université Allemande, a réitéré l’engagement de l’ambassade des Etats Unis d’Amérique en Guinée pour l’assistance de cette université dans plusieurs domaines. Plus loin elle a pris l’engagement ferme devant le gouverneur de région et tous les participants de la cérémonie, d’être l’avocate de l’université de N’zérékoré auprès de l’ambassade des Etas Unis en Guinée.

Quant au gouverneur de région monsieur Loncey CONDE, très content de cet geste marquant, il a remercié infiniment  les donateurs et leur a demandé au nom de toute l’université, une assistance sans cesse à l’endroit de cette université. Poursuivant ses interventions, le gouverneur a signalé que l’université de N’zérékoré doit être au premier rang au rendez-vous de toutes les universités du pays. Il a ensuite demandé aux donateurs, avec doléance,  de faire tout possible de doter la faculté des sciences humaines et de langues en un laboratoire qui pourra permettre aux étudiants de cette faculté d’approfondir leurs connaissances. Monsieur CONDE a également redemandé à la directrice Téta,d’être l’avocate de l’université de N’zérékoré au près de l’ambassade des Etas Unis en Guinée.. Il a enfin remercié tous les membres de la délégation pour avoir faire ce don symbolique.

Il faut signaler que l’université à travers sa commission sportive et culturelle a fait à son tour des cadeaux de surprise à tous les membres de cette délégation. Parmi ces cadeaux, il y avait non seulement des vêtements mais aussi une clé qui a été remise spécialement à madame directrice des affaires publiques de l’ambassade des Etats Unis d’Amérique en Guinée. Selon le président de la commission sportive et culturelle de l’université de N’zérékoré ; monsieur Alpha Oumar Baldé, professeur  d’université connu sur l’étiquette AOB, cette clé est très symbolique, elle signifie que toutes les portes d’entrée et de sortie de cette université sont ouvertes nuit et jour  devant l’ambassade des Etats Unis d’Amérique en Guinée, donc elle peut enter et sortir dans l’enceinte de l’université à tout moment voulu. La remise de ces cadeaux aux différents bénéficiaires a été marquée par une vive ambiance.

A noter que c’est  dans  la joie et par la visite du laboratoire qui va désormais abriter  ces nouveaux équipements  que cette cérémonie a pris fin.

Nzerekore, Blanchard Haba pour guineeplus.net

Email:habablanchard (at) gmail.com

Tel:624807592/657082394/661305548

NZEREKORE: Tenue d’un atelier de formation des mobilisateurs communautaires sur la promotion de la vaccination de routine.

Soixante six  (66) personnes, dont 28 femmes, composées d’animateurs communautaires et des chargés du programme élargi de vaccination (PEV) des centres de santé dans la préfecture de N’zérékoré, ont suivi une formation ce jeudi 06 Avril 2017 dans la salle de conférence de la direction régionale de la santé de Nzérékoré, organisée  par l’ONG PRIDE GUINEE/N’ZEREKORE, sous financement du  ministère de la santé à travers son programme élargi de vaccination (PEV).

Depuis après le passage de la maladie du virus EBOLA, le  taux de couverture de la vaccination des enfants de zéro (0) à onze (11) mois a chuté considérablement de 36 à 26 %; ce qui explique que quelques réticences existent encore dans certaines zones communautaires.

L’ensemble de ces personnes constituent des mobilisateurs sociaux qui  ont pour mission la mobilisation des membres des communautés  pour qu’ils acceptent ces différentes vaccinations enfin d’augmenter le taux de la couverture vaccinale des enfants de zéro (0) à onze (11) mois ainsi que des femmes enceintes.

La formation a regroupé les mobilisateurs sociaux, les chargés  PEV issus des centres de santé des dix communes rurales (SAMOE, KOULE, YALENZOU; BOUNOUMA, KOBELA, KOROPARA, GOUECKE, SOULOUTA, PALE et WOMEY) et ceux des centres de santé urbains  (DOROTA, MOHOMOU, GONIA, SOKOURA, HOROYA et COMMERCIAL) ainsi que les représentants de  l’ONG PRIDE GUINEE/N’ZEREKORE et de l’UNICEF.

D’entrée en jeu, Dr. Moriba-Pé Lamah, représentant de madame la directrice préfectorale de la santé, a souhaité la bienvenue  tous les différents participants  avant de  déclarer ouverte cette session de formation.

Pendant le déroulement du module, la chargée des maladie à potentiel épidémique de la direction régionale de la santé de N’ZEREKORE, madame Lila Lucie CONDE, facilitatrice de cette session de formation a tout d’abord dégagé l’objectif de cette formation, qui est rien d’autre que préparer les mobilisateurs sociaux à mobiliser leurs populations pour accepter de vacciner complètement leurs enfants enfin que la couverture vaccinale passe très prochainement de 26 à 88% ou plus.

Elle a dans ses interventions indiqué que la vaccination des enfants de 0 à 11 mois et celle des  femmes enceintes a beaucoup d’importances pour le suivi de nos enfants. Tous les participants doivent s’engager après cette formation pour que le taux de couverture soit monté jusqu’à 88% ou plus, donc cela demande beaucoup de sacrifices de la part de chacun de vous, a rajouté la formatrice.

Quant aux participants, très satisfaits de la qualité de cette formation, ils ont exprimé leurs sentiments comme l’explique Pierre DELAMOU: «nous sommes très satisfaits de cette formation car nous avons connu aujourd’hui le rôle d’un mobilisateur social. Nous savons maintenant qu’à partir de l’instant que tout mobilisateur social doit mobiliser les membres de sa communauté pour accepter la vaccination des enfants  et des femmes enceintes.»

Il faut noter que ces mobilisateurs ont comme activités: l’organisation de causeries éducatives dans les communautés, la vérification du carnet de vaccination des enfants de 0 à 11 mois et celle des femmes enceintes, la détection des problèmes qui font objet de réticence et la mobilisation active des communautés. C’est avec un climat de joie et de satisfaction que la formation a pris fin

Cette formation est une initiative du ministère de la santé à travers sa section du  programme élargi de vaccination et elle tiendra dans toutes les cinq (5) autres préfectures de la région.

Nzerekore, Blanchard Haba pour guineeplus.net

Email:[email protected]

Tel:624807592/657082394/66130554

N’zérékoré: Mobilisation volontaire des femmes pour assainir l’alentour de la résidence du préfet.

Dans la commune urbaine de N’zérékoré, plus précisément au quartier TILEPOULOU, l’association des femmes volontaires de TILEPOULOU s’est  mobilisée volontairement  ce samedi 01 Avril 2017 à assainir l’alentour de la résidence du préfet de N’zérékoré.

C’est dans la matinée de ce samedi que 352 femmes venues du quartier TILEPOULOU se sont rendues volontairement à la résidence de monsieur le  préfet, pour  nettoyer  le long de sa cour, a constaté sur place la rédaction de guinéeplus.net.

Interrogé, monsieur MANIMOU Nèma, secrétaire administratif de cette association des femmes nous explique non seulement le motif de leur engagement volontaire mais aussi les difficultés que ces femmes rencontrent  souvent pendant leurs activités d’assainissement : «  nous nous sommes engagés volontairement ce matin pour venir assainir l’alentour de la cour de la résidence de notre préfet parce qu’il est la première autorité de la préfecture de N’zérékoré. Mais depuis que ces femmes- là sont venues, nous n’avons pas encore vu monsieur le préfet parce que tout simplement nous l’avons pas informé avant notre arrivée. Depuis que nous sommes ici, on n’a même pas bu d’abord de l’eau ni mangé et généralement nous travaillons dans des conditions très difficiles. Nous travaillons sans protèges,  sans râteaux, en un mot nous avons vraiment une insuffisance de nos moyens. Au  départ ces femmes étaient au nombre de 552 personnes, mais aujourd’hui compte tenue des conditions très difficiles le nombre est diminué et il n’ya que 352 femmes actives qui acceptent  travailler volontairement ».

Quant à madame THEA Henriette, présidente des femmes du quartier de TILEPOULOU, les conditions dans lesquelles travaillent ces femmes sont très défavorables. « Pour  cela nous demandons à toutes les personnes de bonne volonté de nous venir en aide pour que nous ayons plus de courage de travailler tous les jours. Depuis 2 ans nous sommes dans ce volontariat pour nettoyer non seulement notre quartier TILEPOULOU mais aussi les lieux publics. Mais comme vous même vous voyez ces femmes travaillent sans les moyens suffisants, il nous faut des appuis pour que ces femmes soient encouragées ».

A signaler que ces femmes travaillent chaque samedi il y a deux ans de cela, malgré ces conditions difficiles du travail.

N’zérékoré, Blanchard Haba pour guineeplus.net

Email: [email protected]

Tel:62480752657082394/66130554

N’zérékoré: Perturbation des cours au lycée Félix Roland Maumié

Dans la matinée de ce jeudi 30 mars 2017, aux environs de neuf heures, les cours ont été perturbés au lycée Félix Roland Maumié, suite à une information faisant allusion aux réactions des policiers contre un groupe de jeunes révoltés contre le domicile d’un présumé assassin ayant tué un jeune homme dans la nuit du mercredi à Jeudi.

C’est une situation qui a presque perturbé les cours au lycée Félix Roland Maumié ce matin et qui a même créé de panique dans le quartier Sokora 1, qui couvre ce lycée. Tous les élèves et professeurs ont quitté brusquement les salles de classe pour sauver chacun sa tête.

Selon les informations recueillies auprès de certains élèves qui ont bien voulu bien  leur anonymat, ils ont reçu des informations disant qu’il y’a un mouvement vers la ville et que les policiers étaient entrain de jeter de gaz lacrymogène contre un groupe de jeunes. C’est ainsi que tous les élèves et professeurs ont quitté les salles de classe pour savoir justement ce qui se passait en ville.

Quand tout le monde est sorti dans la cour de l’école, chacun deux cherchait sa destination. Pour bien comprendre ce qui a provoqué cette panique, nous qui sommes ici dans la rue, nous sommes venus pour connaître les réalités. Quand nous sommes venus ici, les informations réelles nous ont fait comprendre que c’est un jeune homme qui a tué un autre jeune homme à cause de la sœur de la victime elle-même. C’est ainsi que certains jeunes se sont mobilisés pour aller brûler le domicile du présumé l’assassin. Selon les mêmes sources, pour donc éviter d’énormes dégâts, la police a été alertée pour mettre de l’ordre.

A signaler que pendant plusieurs dizaines de minutes le tronçon allant de la station à la radio Liberté FM au carrefour Kpama 1 a été bloqué et il n’y avait presque pas de circulation à cause de cette présence massive des élèves. Certains élèves se sont rendus sur les  lieux de tuerie pour s’enquérir des vraies informations, par contre d’autres se sont rendus immédiatement chez eux à la maison et un troisième groupe qui est resté dans la cour de l’école en attendant de savoir si les cours allaient reprendre.

C’est le censeur du lycée Félix Roland Maumié, monsieur Issa CAMARA qui a fourni assez d’efforts pour canaliser les élèves. Après plusieurs minutes d’intervention envers ses élèves, monsieur le censeur est parvenu à les convaincre et à les maîtriser  puis il les a conduits dans les salles de classe. Malgré les efforts du censeur pour la reprise des cours, certains élèves et d’autres processeurs avaient déjà quitté l’école pour leur domicile.

À ce qui concerne le cas de tuerie de ce jeune homme, qui paraît être la cause principale de ce mouvement, nous y reviendrons dans nos prochaines publications pour plus d’informations.

A signaler qu’au moment que cette dépêche était mise en ligne, les cours avaient déjà repris légèrement au lycée Félix Roland Maumié.

N’zérékoré, Blanchard Haba pour guineeplus.net

Email:[email protected]

Tel:62480752657082394/66130554

N’ZEREKORE: ASSAINISSEMENT DU CENTRE DE SANTÉ DE GONIA

Depuis près de trois semaines le projet HC3 apporte d’aides aux structures sanitaires de la région de N’zérékoré, il vient d’assainir le centre de santé de GONIA ce vendredi 24 mars 2017.

Dans le cadre de l’amélioration des conditions sanitaires des populations communautaires,  le projet HC3 (collaboration sur les capacités en communication sanitaire) à travers l’ONG PRIDE Guinée/N’Zérékoré, a mis dans son programme d’intervention, l’assainissement des structures sanitaires dans la région forestière.  C’est dans cette logique qu’il a procédé à l’assainissement du centre de santé de Gonia dans la commune urbaine de Nzérékoré.

C’est un assainissement qui a eu lieu ce vendredi 24 mars 2017,  a duré de 8h 20 mins à 11h 30 mins.  Des personnes composées d’hommes et de femmes,  venues des quartiers de Gonia 1,  GONIA 2 ,  GONIA 3, NYEN 1 , NYEN 2 et  GBOYEBA se sont mobilisées pour effectuer cette activité d’assainissement. Pendant l’activité, ces travailleurs munis de dabats ainsi que d’autres outils de travail,  ont gratté complètement la cour de cette structure sanitaire et ses alentours. Elles ont ensuite dégagé et brûlé toutes les ordures qui trainaient dans la cour. Durant toute l’activité, les travailleurs ont  mené le travail dans un climat d’ambiance.

Par ailleurs les agents de santé très contents ont, par la voix de la chargée du programme élargi de vaccination (PEV) madame Marie, a remercié l’ensemble des travailleurs qui ont fait ce travail.  Selon madame Marie,  c’est un acte à apprécier et à encourager. Il faudrait que toutes les populations se mobilisent pour garder toujours la bonne image de cette structure, car l’hygiène peut aussi garantir la santé de nos populations en nous éloignant de plusieurs maladies.

Selon ces travailleurs, ils se sont engagés à assainir ce centre de santé,  pour le bonheur des populations bénéficiaires,  car si le centre de santé est toujours propre,  cela peut attirer assez de personnes pour y venir. Nous allons chaque fois rendre propre notre structure pour qu’elle soit beaucoup fréquentée par les populations,  ont ensuite signalé ces travailleurs.

Il faut signaler que les centres de santé de MOHOMOU,  HOROYA, COMMERCIAL et DOROTA  ont déjà bénéficié de cette même activité.

N’zerekore, Blanchard Haba pour guineeplus.net

Email: [email protected]

Tel: 624807526 / 661305548

NZEREKORE: LA HAUSSE DU PRIX DE RIZ DU PAYS. DANS L’ESPACE DE TROIS SEMAINES, MESURE DE GRAINE PASSE DE 4500 à 6000 FG

Depuis près de trois semaines le prix de riz a varié progressivement. Le prix d’une mesure de graine du riz du pays, est passé de 4500 à 6000 Francs guinéens, soit une augmentation de 1500 Francs guinéens. Cette situation devient de plus en plus inquiétante, pour les consommateurs de cette qualité de graine.

Ce mercredi 15 mars 2017, notre rédaction a fait un tour au grand marché de N’zérékoré. D’un point à un autre, les 6000 Francs guinéens par mesure de riz du pays restent constants.

Après plusieurs interrogations faites par la rédaction Guineeplus, les vendeuses nous ont donné les raisons de cette hausse, comme l’a expliqué madame Seny LOUA, une des vendeuses de riz: « Le prix d’une mesure de riz du pays est changé, en passant de 4500 à 6000 Francs guinéens, cela dépend de plusieurs facteurs. Avant on achetait un sac de 100 kilos de riz padis (riz non décortiqué) à 350000 Francs guinéens, mais actuellement nous achetons un sac à 450000 Francs guinéens. À part du prix d’achat, nous faisons d’autres dépenses comme: les transports pour nos voyages, nous donnons aussi de l’argent aux propriétaires des machines décortiqueuses pour piler nos riz. Nous tenons également compte du temps que nous prenons ici derrière les graines pour les revendre. Quand on revend une marchandise, il faut gagner au-moins un peu de bénéfice après la vente. Aucune personne dans cette vie ne peut accepter aller acheter une marchandise et venir la revendre sans avoir de bénéfice, raisons pour lesquelles nous avons varié le prix du kilo. Quand le prix d’achat d’un sac de riz padis est passé de 350000 à 450000 francs guinéens, nous aussi nous avons automatiquement changé le prix d’un kilo de 4500 à 6000 Francs guinéens ».

Quant à plusieurs consommateurs de cette qualité de riz, la variation du prix est survenue à un moment où la situation économique est tendue. Madame Houdiatou SOW, une ménagère, qui était venue acheter de la graine et des condiments pour la journée du mercredi 15 mars 2017, cette variation cause beaucoup de difficultés. « Moi j’achète 2 kilos de riz par jour pour notre manger. Et mon mari ne me donne que 25000 francs guinéens pour toutes les dépenses. Quand j’achète les 2 kilos, il me reste que 13000 francs guinéens. Donc c’est dans ces 13000 francs guinéens que je dois acheter les condiments. Tous ça là complique la situation. Parfois quand je prépare le riz, mon mari parle soit disant que le riz n’est pas doux. Même si je lui fais le compte rendu du marché, mon mari ne me croit pas, dons nous prions que ce prix soit diminué car nous vivons de quotidien en quotidien, » a indiqué madame SOW.

En s’adaptant à ce prix, les consommateurs espèrent à une baisse considérable du prix de riz dans un court instant.

N’zerekore, Blanchard Haba pour guineeplus.net

Email:[email protected]

Tel: 62480752657082394 / 661305548