Category: Guinée Actualité

Guinée Actualité en direct, en photo en Guinée sur l’info politique, sociale, économique, sportive et plus sur Guineeplus.net.

La Guinée et l’Angola signent plusieurs accords de coopération bilatérale

 Au terme de sa visite de trois jours en Guinée en compagnie d’une importante délégation gouvernementale, le président angolais João Manuel Gonçalves Lourenço et son homologue guinéen Alpha Condé ont signé plusieurs accords de coopération bilatérale, a annoncé samedi dans un communiqué final le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger Ibrahima Khalil Kaba.

Selon le ministre, les deux chefs d’Etat ont décidé de “promouvoir une coopération mutuellement avantageuse dans les domaines présentant un intérêt commun pour les deux pays”.

Plusieurs secteurs de développement sont ciblés dans le protocole d’accord signé entre les deux parties. Il s’agit de la défense et sécurité, des questions migratoires, de la justice, de l’éducation, des investissements publics et privés, des mines, des transports, de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, des pétroles et gaz, ainsi que de la santé.

De même, les ministres des Affaires étrangères des deux pays ont procédé à la signature d’un mémorandum d’entente portant sur les consultations politiques.

Au regard du contexte sécuritaire dégradé et de la multiplication des mouvements terroristes et intégristes en Afrique ainsi que dans le monde, MM. Condé et Lourenço se sont engagés à “explorer les opportunités de coopération, notamment dans les domaines militaire et sécuritaire, à travers la formation et le renforcement des capacités, l’échange d’informations et de renseignements, la sécurisation des frontières, la circulation illicite des armes légères et de petits calibres”.

“Les deux hommes d’Etat ont mentionné les énormes opportunités économiques qu’offrent leurs pays respectifs. Ils ont invité les opérateurs économiques guinéens et angolais à créer un partenariat gagnant-gagnant, en vue de renforcer et de diversifier les échanges entre les deux pays”, a ajouté M. Kaba.

Pour ce faire, a-t-il poursuivi, “les deux parties sont convenues de la tenue de la deuxième session de la Commission mixte de coopération à Conakry les 20 et 21 novembre 2021 prochain”.

Sur le plan africain, “les deux chefs d’Etat ont déploré la persistance des foyers de tension dans certains pays ainsi que la montée en puissance du terrorisme, de l’intégrisme religieux et la circulation illicite des armes légères et de petits calibres qui freinent le développement”, a ajouté le ministre.

“Ils ont condamné les attentats terroristes récurrents à l’Est de la République démocratique du Congo, au Burkina Faso, au Mali, au Tchad, au Nigeria, au Niger et au Mozambique”, indique le communiqué final, qui précise qu’ils se sont engagés à une meilleure coordination de leurs actions sous l’égide de l’Union africaine pour créer les conditions favorables à la paix et à la sécurité régionale.

Par ailleurs, les deux présidents ont appelé leurs pairs à la mise en œuvre de l’agenda 2063 et des réformes engagées au niveau de l’Union africaine, tout en se réjouissant du lancement de la première phase opérationnelle de l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).

Avant de quitter la capitale guinéenne Conakry, le président angolais et sa délégation ont effectué une visite de courtoisie aux anciens combattants de la guerre de libération de l’Angola. Fin

Le Groupe Vista acquiert la filiale BNP Paribas en Guinée

Le groupe Vista (« Vista ») a fait l’acquisition de la participation majoritaire de BNP Paribas au capital de la Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie de la Guinée (BICIGUI), annonce un communiqué parvenu à Financial Afrik.

Cette acquisition vient élargir le réseau des banques de Vista en Guinée, Sierra-Leone, Gambie et Burkina Faso.  “Afreximbank a accompagné Vista dans la structuration du financement de cette acquisition stratégique en venant par là-même combler le vide créé par le retrait des banque internationales du continent africain. Le soutien apporté par Afreximbank permettra également à la nouvelle Vista Guinée de fournir des services étendus afin d’accroitre les opportunités commerciales et les investissements dans la région”, lit-on dans le communiqué.

Le cabinet Astura est intervenu en qualité de conseil juridique principal du groupe Vista en collaboration avec les conseils suivants : Perkins Coie LLP sur les aspects de droit américain, Semega Chambers et Sollie Law Chambers (Gambia) sur les aspects de droit gambien, Yada Williams & Associates sur les aspects de droit sierra léonais, Thiam & Associés (Guinée) et Bile-Aka Brizoua-Bi & Associes (Côte d’Ivoire) sur les aspects de droit OHADA.

N’Zérékoré : qui en veut à Mme Hélène Loua, porte-parole des femmes Zowo ?


Depuis la disparition du feu Patriarche Molou Holomo Hazaly Zogbélèmou, la famille ”Zogbela” n’arrive toujours pas à trouver un compromis sur le choix du successeur du défunt Patriarche. La famille divisée entre les deux patriarches David Zogbélèmou le patriarche controversé soutenu par les autorités et Col. Goïkoya Lambert Zogbélèmou,  soutenu par les 7  familles Zogbela et les notables  de N’Zérékoré,  l’Union Kpèlè et les femmes Zowo de la préfecture ainsi que certaines communautés de N’Zérékoré. Selon nos informations, le patriarche controversé David Zogbélèmou,  pour faire assoir son pouvoir, aurait  créé une structure parallèle, appelé communauté Kpèlè,  dirigée par  le  pasteur Koly. Selon Mme Hélène Loua, c’est cette équipe qui la diffame devant les autorités de la place. La porte-parole des femmes Zowo dit ne point se laisser faire.

Interrogé, Mme Hélène Loua présidente des femmes Kpèlè de la région forestière et porte-parole des femmes Zowo de N’Zérékoré, << ils sont allées se plaindre dans le bureau du gouverneur.  Ils ont dit au gouverneur que Mme Hélène est en train de regrouper les femmes pour organiser une marche de protestation  en ville. Je ne sais pour quelle raison. Les autorités m’ont convoqué, ils m’ont demandé,  que cest  moi qui veux mobiliser  les femmes pour marcher dans la ville. Je les ai demandé qui a dit ça ? Dites à la personne de venir répéter ça devant moi.  Ils ont dit quand on te demande, il faut  nous dire  ce quil a. si cest faux ou vrai. Jai que cest faux.  Ceux  à qui jai échangé avec eux,  ce sont les Kokoly Dorota, Pasteur Koly, et Cie. Cest le pasteur qui animait  une émission à la radio dans son émission, il annoncé que cest lui  le président de la communauté Kpèlè à NZérékoré. Directement je l’ai interpellé pour lui dire que ce que tu fais,  ce nest pas bon parce que tu es Kpèlè et encore tu es membre de  l’Union Kpèlè.    Donc tu étais espion ? Donc, tu ne peux pas venir faire le semblant et allez nous vendre ailleurs. Face à ça, je voudrais que tu viennes on va en parler parce que vous maviez choisir comme votre mère. Si encore vous ne venez pas, les réunions clandestines que faites contre les Kpèlè, les  femmes de Nzérékoré pourront se lever contre vous les ennemies. Malheureusement cest ce qui va aller transformer ça devant les autorités pour dire que je suis en train de mobiliser les femmes pour manifester dans la ville. Jai aux autorités que je suis une femme noble, leader, responsable  et respectueuse pour gâter la ville que jai tant aimée et jai tout donné pour son émancipation et son développement. Ensuite jai demandé aux autorités de me laisser le temps pour répondre aux ennemies de Nzérékoré. Je suis vraiment content de votre appel car cela peut permettre de lutter contre le mensonge>>, 

Très remonter, Mme Loua, dit ne pas se laisser faire<< je ne vais pas tolérer les ennemies de Nzérékoré.  Je ne vais pardonner les Kokoly Dorota, Pasteur Koly, et Cie qui sont en train de diviser les Kpèlè pour leur intérêt égoïste. Si et seulement si, cest les femmes qui les aient mis au monde, je ne vais pas accepter quils gâtent la ville de Nzérékoré. Je ne suis pas la seule femme. Cest eux qui mont choisi pour les défendre. Cest pour cela que je parle. Je demande à dieu de les donner la paix Dun cur pour quils puissent quitter sur le chemin quils ont emprunté. Parce que je ne vais accepter ça. Je vais les rencontrer un à un pour les dire la vérité. Pour les autorités administratives, je les ai dit que personne nest contre eux, mais ils doivent sabstenir de simiter dans les problèmes communautaires  surtout patriarcaux. Parce que nous ne sommes pas dans la politique, nous sommes dans une affaire coutumière>>.

Pour terminer, la porte-parole des femmes Zowo, interpelle les autorités de N’Zérékoré et le président de la république<<jai dit carrément aux autorités si ils les écoutent,  ils vont gâter NZérékoré. Parce  quils naiment celui  qui veut le développement, sauf les menteurs, les traites, les espions. Je demande humblement aux autorités de quitter tout simplement dans nos affaires coutumières. Parce que elle nest pas administrative ni politique. Pour quil est la paix dans notre ville. Parce que NZérékoré na jamais eu deux patriarches  à la fois depuis lavènement du premier patriarche jusque maintenant. Mais pourquoi quand on met le  patriarche Goïkoya Lambert Zogbélèmou, les politiciens semmènent pour gâter Nzérékoré ? Alors Nzérékoré ne sera jamais le théâtre de violence comme quils le veulent. Nous avons choisi Goïkoya Lambert Zogbélèmou, il reste et demeure le patriarche de Nzérékoré>>

Pour avoir leur version des faits, nous avons tenté de joindre les mises en cause mais en vain. 

Bruno LAMAH

N’Zérékoré : les citoyens se plaignent de la cherté des articles sur le marché !

A quelques heures seulement  de la célébration  de l’aïd el kébir  (fête de tabaski), nombreux sont ces citoyens de la commune urbaine de N’Zérékoré qui se plaignent de la cherté des prix sur le marché. Au marché central de la ville, les articles qui étaient vendus à un prix abordable connaissent  aujourd’hui le double voire même le triple. Cette hausse s’explique selon les commerçants par la présence du covid-19 dans le monde.  Face à cette situation les citoyens de Nzérékoré,  interpellent le gouvernement sur cette  cherté.

Du marché de Dorota en passant par celui de Boma jusqu’ au  marché central de N’Zérékoré le constat reste le même. Les artères pratiquement bloquées par les étalagistes, la police routière et communale se démêlent pour rétablir la circulation. Les  clients et commerçants de leurs coté se bousculent pour les derniers réglages au compte de la célébration de l’aïd el kébir. Rencontré sur les lieux, Mamoudou Diallo, trouve insupportable le prix des  articles. « Du rondpoint jusqu’à là où je suis maintenant, j’avais déjà  demandé une paire de chaussures que son  prix dépasse à 50 000 que j’ai mais avant le prix était un peu moins. Mais là où j’ai demandé, ils m’ont dit un prix que je n’ai même pas discuté. J’ai pris la direction vers par là. Voilà encore je tombe à un prix qui me dépasse. Aujourd’hui les prix-là sont trop chers. Pour payer les habits des enfants, on m’a dit  un seul complet à 150 000fg. les prix sont énormes aujourd’hui. Vous voyez un soulier que nous avons l’habitude de payer à 150 000 aujourd’hui on nous dit   c’est plus  300 000fg».

Face à cette situation, Assata Yomalo, interpelle le gouvernement, « le gouvernement doit revoir  le prix des taxes douanières afin de favoriser les pauvres en diminuant  le prix des marchandises sur le marché. On demande donc  au président de revoir avec son gouvernement de penser à la population». 

Du coté des commerçants, on pointe un doigt accusateur sur la pandémie de  covid19. «  Cette année ça ne va pas chez nous les commerçants. Cette affaire de corona qui a compliqué  tout, nous les commerçants et les acheteurs surtout avec la fermeture des frontières et aussi l’augmentation des taxes douanières  au niveau des ports c’est ceux  qui nous poussent aussi  à augmenter les différents prix. Cette année, ce n’est pas comme les années  précédentes où le prix était abordable.  » Mohamed Keita.

Depuis quelques années, la politique commerciale écharpe au gouvernement guinéen. Chose qui pousserait,  les commerçants à fixer de façon fantaisiste  le prix des marchandises sur le marché.

Bruno LAMAH

Arrestation de Bogola Haba: Dr Édouard Zoutomou Kpoghomou réagi “pour régler le cas…”

C’est avec une profonde indignation que nous avons appris hier l’interpellation musclée de Mr Keamou Bogola Haba Président d’honneur de l’UGDD et de Mr Thierno Diallo, Président du Parti Guinée Moderne. 
Comme à l’accoutumée, il serait reproché à ces personnalités politiques membres de l’ANAD, d’avoir tenu des propos “subversifs” parce que simplement ils s’inscrivent dans la trajectoire directe des critiques acerbes que nous ne cesserons à l’UDRP et à l’ANAD de proférer contre la barbarie dictatoriale érigée en outil d’intimidation et d’épuration par Mr Alpha Condé.

 
Dans la dynamique de notre conviction face à la réalité du climat politique Guinéen, nous ne râterons aucune opportunité pour interpeller  qui de droit dans le cadre du respect des droits universels consacrés à l’existence pacifique de l’espèce humaine.


LUDRP condamne avec la dernière énergie ce terrorisme entretenu par l’Etat au plus haut sommet et exige la libération sans conditions de tous les détenus politiques. 
Conscient du ciblage “pour régler le cas” de son leadership par la mafia au pouvoir, l’ UDRP informe les marchands du terrorisme d’Etat que ces pratiques barbares  n’entâcheront en rien sa détermination inouie de continuer la bataille pour l’existence de l’Etat de droit sur la terre de nos ancêtres: la REPUBLIQUE DE GUINEE.


Dr Edouard Zoutomou KPOGHOMOUPrésident de l’UDRP.

Guinée : La Cédéao renvoie son verdict au 17 novembre

La Cour de justice de la Cédéao, a mis en délibéré, pour le 17 novembre prochain, sa décision finale sur le changement de Constitution intervenu en 2020.

Le Procès contre l’Etat guinéen avait été ouvert suite à une plainte de l’opposition en lien avec le changement de Constitution intervenu en 2020.

La juridiction ouest-africaine devra également se prononcer sur une plainte des blogueurs guinéens visant le pouvoir de Conakry, pour la coupure du réseau internet lors des dernières élections dans le pays.

Internet coupé, la Cédéao doit réagir

Lors des élections législatives et référendaire du 22 mars 2020 et  la présidentielle de la même année, les autorités guinéennes avaient coupé le réseau internet et bloqué les plateformes de réseaux sociaux.

Une situation qui a affecté de nombreux citoyens au nombre desquels des journalistes et blogueurs qui ont donc décidé de porter l’affaire devant la cour de justice de la Cédéao.

Joint par la DW, Alfa Diallo, président de l’association des blogueurs de Guinée, affirme, “Nous attendons de la Cour une condamnation, que la Cour prenne une ordonnance pour obliger l’Etat guinéen à mettre en œuvre des mesures pour que ce type d’actes ne se produisent plus. Chaque fois que la situation se crispe en Guinée, le reflexe est de bloquer internet et les plateformes de réseaux sociaux. Nous comptons sur la Cour de la Cédéao pour obliger la Guinée à ne plus recourir à ces pratiques anti-démocratiques.”

Le mandat d’Alpha Condé 

Sur le plan purement politique, c’est le Front national pour la défense de la Constitution, FNDC, qui a saisi la Cour de justice de la Cédéao.

Pour la plateforme de l’opposition, le changement de Constitution en 2020, dans le seul but pour Alpha Condé, de briguer un troisième mandat, est une violation de la législation communautaire.

Nous avons porté devant la Cour les griefs de violation du droit à l’alternance démocratique, à participer à des élections. Que la Cour vérifie la conformité de la reforme constitutionnelle qui a été portée par Alpha Condé au regard du droit communautaire. L’interdiction de changer les constitutions aux seules fins de rester au pouvoir“, explique Maître Alpha Yaya Dramé avocat du FNDC.

Pour Ibrahima Diallo, chargé des opérations du FNDC, qui espère un jugement favorable de la Cour de justice de la Cédéao, ” Si la Cour tranche en notre faveur, la conséquence sera une remise en cause du processus qui a conduit au maintien d’Alpha Condé au pouvoir.”

La Cour de la Cédéao a décidé lors de son audience de ce mercredi de mettre en délibéré sa décision finale pour le mercredi 17 novembre 2021. 

PAR Georges Ibrahim Tounkara

Guinée : la BAD évalue à mi-parcours sa stratégie et la performance de son portefeuille (2018-2022)

Les Conseils d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement ont examiné, mardi à Abidjan, le rapport de la revue à mi-parcours du Document de stratégie-pays 2018-2022 combinée avec la revue de la performance du portefeuille en Guinée.

Le Document de stratégie-pays (DSP), approuvé en 2018, visait trois objectifs : relever le défi de la fragilité ; stimuler des changements structurels et des investissements catalyseurs afin de relever le niveau d’accès à l’énergie ; et renforcer les capacités de production, transformation et valorisation des produits agricoles afin de réduire la dépendance aux importations alimentaires.

L’atteinte de ces objectifs du DSP 2018-2022 nécessitait l’approbation de douze opérations estimées à 355,47 millions de dollars américains, dont huit projets prévus à mi-parcours pour 210,44 millions de dollars : trois dans l’énergie (104,82 millions de dollars) et cinq dans les chaînes de valeur (105,61 millions de dollars). Entre 2018 et mi-avril 2021, dix opérations ont été approuvées, pour un montant de 182,15 millions de dollars.

« Cette sous-performance en valeur, mais atténuée par la préparation et l’évaluation de dix projets en temps opportun au lieu de huit, tient compte du recalibrage du volume des projets approuvés pour permettre la prise en compte, à la demande du gouvernement, de sept nouvelles opérations de substitution, alignées sur le DSP », indique le rapport.

Dans l’énergie et l’agriculture, la Banque a levé des cofinancements de 99,32 millions de dollars sur la période 2018-2020, soit 73,48% de ses approbations.

La mise en œuvre des projets à mi-parcours a favorisé la création de 248 emplois directs et 344 emplois indirects en 2020, contre des cibles respectives de 500 et 1 500. Ce résultat devrait s’améliorer avec la création des agropoles régionaux dont la mise en œuvre est en cours.

Les réformes engagées progressent en matière de gouvernance économique, financière et sectorielle. Elles portent notamment sur le cadre institutionnel et de régulation du secteur de l’électricité, le cadre macro-budgétaire, la dématérialisation des procédures fiscale et douanière, avec le projet de numérisation des administrations fiscales. La mobilisation des recettes fiscales se matérialise, en particulier grâce à la réforme du code minier.

Pour la période 2021-2022, au regard de la nature des défis, la Banque et le gouvernement guinéen ont convenu de maintenir les deux domaines prioritaires actuels du DSP (énergie et agriculture), en mettant l’accent sur l’économie bleue dans le second domaine.

Performance du portefeuille

Le portefeuille actif de la Banque en Guinée comprend vingt-deux opérations, pour un engagement total de 608,53 millions de dollars. Il couvre huit secteurs : énergie (32%), transports (32%), industrie minière (16%), gouvernance (9%), agriculture (4%), environnement (3%), social (2%), et secteur financier (2%). Sa performance est jugée satisfaisante avec une note de 3,04 sur une échelle de 1 à 4. Le taux de décaissement du portefeuille est de 41,6%, dont 66,9% pour les opérations souveraines nationales et 23,15% pour les régionales, et 93% pour les opérations non souveraines.

L’amélioration du portefeuille nécessite de mettre en œuvre le Plan d’amélioration de la performance du portefeuille pays autour de six axes : un démarrage rapide des projets ; une gestion des projets axée sur les résultats ; de meilleurs suivi et coordination du portefeuille ; une mobilisation effective des fonds de contrepartie en temps opportun et leur usage rationnel ; une efficacité dans les passations de marchés ; une gestion financière plus rigoureuse.

Les opérations prévisionnelles sur la période restante 2021-2022 s’élèvent à 190,23 millions de dollars, dont 99,09 millions en 2021 et 91,14 millions en 2022. Les activités hors prêts incluent six études économiques et sectorielles en cours ou à engager et une assistance technique. À court terme, les conditions d’un accès au cas par cas aux ressources BAD seront examinées. À moyen-long terme, un processus de graduation pourrait être étudié avec la Guinée en tenant compte des résultats économiques et des progrès dans les réformes.

Page noire : M. Moguèa Doré l’ancien fédéral de Lola n’est plus !

Les familles Doré, Souomou, Koné, Gbèmou, kpokomou, Dounamou et alliés ont la profonde douleur de vous annoncer le décès de leur père, neveu, beau-père, oncle, M. Moguèa Doré, infirmier d’état à la retraite et ancien secrétaire fédéral(préfet) de Lola à l’âge de 90 ans.  

Décès survenu, ce samedi 3 juillet 2021 à la clinique Huguette de N’Zérékoré des suites d’une longue maladie.
Le défunt fut secrétaire général à Gama Berema avant d’être élu secrétaire Fédéral de la région administrative de Lola en 1975.
Il laissse derrière lui une veuve et 15 enfants.
 Qu’en soient informé ses enfants :


-1 Maître Keoulen Doré et famille à Washington,

-2 Madame Goumou née Maneane Doré et famille au Canada,

3- Madame Kone née Djene Doré au Canada,

4- Madame Bangoura née Mame Doré en Espagne,

5- Docteur Foromo Ble Doré à Michigan aux usa 🇺🇸,

6- Daniel Doré en Espagne,

7- Madame Toure née Christiane Doré et famille à N’Zérékoré,

8- Monsieur Soua 7 Doré, président des sages de Lola.

9- Monsieur Amadou Togba, president de la coordination Forestiere a Conakry,

10. Colonel  à la retraite, Mamadi Camara a conakry,

11- Toutes la communauté musulmane de Lola.
Elles vous informent que l’enterrement aura lieu le vendredi 9 Juillet 2021 à Lola après la prière de 14heures.


Que son âme repose en paix!Amen!

N’Zérékoré : deux enfants périssent après avoir mangés des ”Grenouilles” dans le quartier Gonia II.

L’acte s’est passé ce dimanche 06 mai 2021 au quartier Gonia 2 dans la commune urbaine de N’Zérékoré d’où trois enfants tous âgés entre 3 à 5 ans  sont allé à la recherche des ”grenouilles” dans la nuit du samedi 05  au  dimanche 06 mai dans un Bas-fonds non loin de leurs domiciles.

Ces trois mineurs ont attrapé les amphibiens ils ont grillé et mangé. Mais  quelques heures après la consommation, les enfants ont commencé à développer des  douleurs abdominales deux du même père ont trouvé la mort et l’autre a été sauvé grâce aux calmants apporter par les voisins.<< Les trois enfants ont resté à  s’amuser jusqu’à  ils sont allés dans un bas-fond pour attraper les grenouilles. Quand ils ont pris les grenouilles,  ils sont revenu  à la maison pour les griller et manger. Après avoir fini de manger   qu’ils ont eu les douleurs abdominales et ils vomissaient tous. On n’a fait tout nos possibles pour les sauver mais impossible. Les deux du même père ont rendu l’âme et le troisième enfant a été sauvé par les calmants qu’on les donnait. C’est vraiment difficile a expliqué >> nous a fait savoir ce citoyen du quartier qui a requis l’anonymat.


Il faut noter que les deux enfants ont regagné leur dernier demeure le même jour sans aucun diagnostic médical. Mais en attendant d’avoir plus de précisions sur la cause exacte de la mort des deux enfants, certains observateurs se posent la question de  savoir, est-ce que c’est les vraies grenouilles que ces enfants ont mangé  vu de leurs âges. Est-ce que ce n’est pas de crapauds qu’ils auraient pris en lieu et place de grenouilles  dans les bas-fonds au cours de leurs chasses nocturnes.
À suivre !


Bruno Lamah

Me. Pépé Antoine Lamah : ”J’ai effectivement été séquestré sur instruction du …”

Me. Pépé Antoine Lamah, un des membres influents  du collectif des avocats du  FNDC, a été séquestré, cet après midi de ce lundi, 07 juin 2021  pendant 33 bonne minutes dans les locaux de la Direction Centrale de la police judiciaire de Conakry sur ” l’instruction”  du Gl. Fabou Camara, directeur de la DPJ, indique-t-il. 

Après, sa libération, l’avocat à la cour, a précisé sur sa page Facebook. << J’ai effectivement été séquestré sur instruction du Général Fabou de 12h 22 à 12h 57 dans les locaux de la DPJ.Je suis à présent libre et je m’en remets à mon Ordre. Tout va bien à présent. Merci à tous pour votre soutien>>, a-t-il indiqué.

À suivre !
Bruno Lamah