Blanchiment des capitaux: La question au centre d’une rencontre à Conakry

Comment lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme en Guinée ? La question est au centre des débats d’un atelier de formation de trois jours initié par le ministère de l’économie et des finances à travers la cellule de traitement des informations financières. L’atelier qui a démarré ce mercredi 10 avril 2019 à l’hôtel de l’université Gamal Abdel Nasser regroupe des cadres des ONG et des départements ministériels évoluant dans le domaine financier.

C’est Pour freiner l’avancée du blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme en Guinée que le ministère de l’économie et des finances à travers la cellule de traitement des informations financières organisent cet atelier de partage d’expérience et de sensibilisation des parties prenantes. L’inspecteur du trésor, président de la cellule de traitement des informations financières Koly MARA dira que cette rencontre vise aussi à mieux outiller les participants sur la problématique.

Au cours de cette première journée de formation, le formateur a expliqué les causes et les conséquences du blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Cet atelier de sensibilisation et de partage d’expériences va outiller les participants pour lutter efficacement contre ces deux phénomènes.

Après cette troisième formation des membres des ONG, une autre est prévue pour les autres professions libérales. Il s’agira des bureaux d’échanges, de transfert d’argent et les agences immobilières.

Bouba DIALLO