CAN 2019 – Guinée : Paul Put ne s’affole pas mais reconnaît des manques

Face à la stérilité de son équipe, le sélectionneur de la Guinée, Paul Put, ne s’affole pas mais reconnaît des manques dans la finition.

La Guinée reste sur deux défaites (Gambie et Bénin en matchs de préparation à la CAN) et trois nuls (Rwanda, Côte d’Ivoire et Centrafrique en éliminatoires). A J-8 de l’entrée en lice du Syli national à la CAN face à Madagascar, le sélectionneur Paul Put revient sur cette stérilité offensive. « Les résultats ne sont pas importants. L’important c’est qu’on progresse. Qu’on voit qu’il y a une progression au niveau technique. Je pense que c’est le plus important. Mais, on doit aussi dire la vérité, a déclaré le technicien belge, cité par Foot224Nous avons des manquements parce qu’on se procure des occasions mais on ne conclut pas. C’est un constat. (…) Un entraîneur peut travailler comme un fou. Il faut juste la confiance des joueurs. Un attaquant a besoin de confiance tout comme un gardien de but. (…) On a vu que François (Kamano) a grandi, mais il n’est pas au top. Mais ça va venir. Chacun peut espérer qu’il va avoir ce déclic avant qu’on démarre la CAN. » Joueur le plus prolifique lors des dernières sorties de la Guinée avec deux buts en six matchs, le Bordelais est resté muet comme ses coéquipiers lors des deux premiers matchs amicaux de préparation disputés et perdus par le Syli national, face à la Gambie (0-1) et au Bénin (0-1), sans Naby Keita.

 

Par Orange