CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT: VOICI LA DECLARATION DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT DES EAUX ET FORETS, MOHAMED OYE GUILAVOGUI.

La Journée Mondiale de l’Environnement, date anniversaire de la
création du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE)
est célébrée à travers le monde, le 5 juin de chaque année.

L’objectif visé par cette journée est de susciter l’intérêt de la
classe politique et le désir d’agir. Elle est mise à profit pour
informer et sensibiliser les acteurs du développement, pour qu’ils
comprennent que leur participation active et effective à la gestion
durable de l’environnement est essentielle et qu’ils doivent de ce
fait, changer favorablement leurs comportements et attitudes à l’égard
des questions environnementales.

La célébration de cette Journée donc, permet aux nations et aux
peuples d’améliorer leur qualité de vie sans compromettre, celle des
générations futures. Le Pakistan aura le privilège de l’accueillir
cette année 2021.
Le thème central de cette année retenue par le PNUE est intitulé « La
restauration des écosystèmes».Les écosystèmes expriment l’interaction
entre les organismes vivants – plantes, animaux, personnes – et leur
environnement. Cela inclut la nature, mais aussi les systèmes créés
par l’homme, comme les villes ou les exploitations agricoles.

Citoyennes et citoyens,
Des forêts aux terres agricoles en passant par les étendues et les
cours d’eau douce, les océans et les littoraux, les écosystèmes dans
toute leur vitalité et leur diversité, sont le pilier de notre
prospérité et notre bien-être. Or, nous dégradons aujourd’hui ces
précieuses ressources de façon alarmante.

Depuis trop longtemps, nous exploitons et détruisons les écosystèmes
de notre planète. Toutes les trois secondes, le monde perd
suffisamment de forêts pour ouvrir des terrains de distraction et
loisir par exemple, et au cours du siècle dernier, selon le rapport
spécial du GIEC/PNUE sur les conséquences d’un réchauffement
planétaire, nous avons détruit la moitié de nos zones humides.

Pas moins de 50% de nos récifs coralliens ont déjà disparu et jusqu’à
90% d’entre eux pourraient disparaître d’ici 2050, même si le
réchauffement de la planète se limitait à une augmentation de un
virgule cinq degré Celsius.
La perte d’écosystèmes prive le monde des puits de carbone, comme les
forêts et les tourbières. Les émissions mondiales de gaz à effet de
serre ont augmenté pendant les trois années consécutives et la planète
est en passe de subir un changement climatique potentiellement
catastrophique.

La Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes est
un moyen de contribuer à renverser cette tendance et d’offrir un
avenir plus durable à la nature et à l’humanité. Les écosystèmes sont
le socle de toute une vie sur terre. Protéger les écosystèmes, c’est
protéger la planète et ses habitants.

Face à ces défis, la Journée Mondiale de l’Environnement se concentre
sur la restauration des écosystèmes et son thème est « Réimaginer,
Recréer, Restaurer ». Ce qui est en adéquation avec la vision du
Gouvernement Guinéen à travers ‘l’Initiative présidentielle de
reboisement.. Aussi, elle est en phase non seulement avec la
campagne de reboisement annuelle du Ministère de l’Environnement des
Eaux et Forêts, mais aussi avec les objectifs de l’ambitieuse idée de
projet portant le reboisement de 500 000 ha initié par le Département,
et sur une période de 5 ans.

La restauration des écosystèmes consiste enfin à prévenir, à stopper
et à inverser les dommages pour passer de l’exploitation de la nature
à sa guérison. Cette Journée mondiale de l’environnement donnera le
coup d’envoi de la Décennie des Nations Unies pour la restauration des
écosystèmes 2021-2030, une mission mondiale visant à faire revivre des
milliards d’hectares, des forêts aux terres agricoles, du sommet des
montagnes aux profondeurs de la mer.

Citoyennes et Citoyens

Nous ne pouvons pas remonter le temps. Mais nous pouvons planter des
arbres, rendre nos villes plus vertes, redonner vie à nos jardins,
changer notre régime alimentaire et assainir les rivières et les
côtes. Nous sommes la génération qui peut faire la paix avec la
nature. C’est notre dernière chance de remettre les choses en ordre.
Soyons actifs, pas anxieux. Soyons audacieux, pas timides. C’est notre
moment. C’est votre moment. Rejoignez la Génération Restauration !

Le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts, à travers le
Gouvernement Guinéen saisit donc cette opportunité, pour lancer un
appel à tous les responsables politiques et administratifs, à tous les
citoyens de notre pays pour une prise de conscience collective accrue
pour l’initiation d’actions concrètes, en vue d’améliorer le cadre de
vie de nos populations dans nos différentes villes.

Main dans la main pour restaurer les écosystèmes, pour une Guinée
propre, verte et plus vivable !

Vive la Journée Mondiale de l’Environnement !
Vive les Nations Unies !
Vive la République de Guinée!
Je vous remercie !.
Service Communication : MEEF