En Guinée, l’ex-Salguidia reprend du service

Il semblerait que cette fois soit la bonne, l’ex-Salguidia est de retour. Le gouvernement guinéen a signé hier à Conakry avec Alsa Asset Management D’Abu Dhabi une convention d’établissement de la Société agro-industrielle guineo-émirati (SAGE-SA). Les deux partenaires se sont engagés à relancer l’ancienne société Salguida (Société arabo-libyenne-guinéenne pour le développement industriel et agricole), située à Maférinya dans la préfecture de Forécariah.

D’un capital de 140 millions de francs guinéens ($ 14 500) détenus à 80 % par le fonds des Emirats et 20% par l’Etat de Guinée, la société est placée sous la tutelle des ministères de l’Industrie et des PME ainsi que de l’Economie et des finances. Son conseil d’administration sera composé de deux représentants de l’Etat guinéen et de trois membres d’Alsa Asset.

SAGE-SA dispose de 2 229 hectares de  terres agricoles de l’ex Salguidia, cultivés en ananas et autres produits maraichers, ainsi que des unités de conditionnement, transformation et emballage pour la commercialisation et l’exportation de produits finis. La société produit et exporte des fruits mais aussi des jus de fruits, souligne Media Guinée.

Un investissement initial de $ 10 millions sera réalisé afin de rénover des installations jugées trop vétustes. Parallèlement, de nouvelles techniques de productions vont être mises en œuvre ainsi que des programmes de formation ; des écoles, dispensaires et une mosquées seront créées. Ceci devrait générer 400 emplois directs au minimum et de 1200 autres indirects, selon Rodolphe André, représentant d’Alsa Asset.

Rappelons que l’usine s’est arrêtée entre 2013-2014 pendant l’épidémie d’Ebola, mettant au chômage les 400 salariés. En 2016, CommodAfrica se demandait déjà si l’usine, créée dans les années 1970, aurait un lendemain.

 

par commodafrica