Fièvre jaune signalée en Guinée

Entre le 6 novembre et le 15 décembre 2020, 52 cas suspects de fièvre jaune (FJ), dont 14 décès, ont été signalés en Guinée. Au total, 50 cas ont été signalés dans le district sanitaire de la préfecture de Koundara, dans le nord-ouest de la Guinée, un dans le district sanitaire de la préfecture de Dubreka (près de Conakry, dans le sud-ouest) et un dans le district sanitaire de la préfecture de Kouroussa, dans le centre du pays. 

Les analyses effectuées au laboratoire des fièvres hémorragiques virales de Nongo, à Conakry, ont révélé que 10 cas de FJ suspectés étaient IgM positifs pour la FJ. Parmi ceux-ci, 8 provenaient de cas suspects non vaccinés de Koundara, 1 de Dubreka et 1 de Kouroussa. Des tests supplémentaires effectués à l’Institut Pasteur de Dakar (IPD) au Sénégal ont également révélé que 8 échantillons de Koundara étaient positifs pour la FJ. 

Le district sanitaire de Koundara, où 50 des 52 cas (96 %) ont été signalés, compte 7 zones de santé dont une commune urbaine (Koundara Center). Les cas suspects ont été signalés dans les 7 zones de santé. Sur les 50 cas suspectés de fièvre jaune à Koundara, 34 (68 %) étaient des hommes et le groupe d’âge le plus touché est celui des 5-14 ans avec 27 cas (59 %), suivi des 1-4 ans avec 14 cas (30 %) et du groupe d’âge ≥ 15 ans avec 5 cas (11 %). 

La Guinée est un pays endémique à haut risque selon la classification de la stratégie mondiale EYE (Eliminate Yellow fever Epidemics).

Source : Organisation mondiale de la santé (OMS).