Advertisements

Une chasse aux sorcières a été enclenchée depuis quelques jours par le procureur de la République contre certains cadres de l’UFDG et du FNDC opposés au 3e mandat.
Cette traque intervient au lendemain de la confirmation par la cour constitutionnelle de la victoire d’Alpha Condé pour un 3e mandat.

Dans cette traque, plusieurs personnes ont été interpellées: il s’agit de Cherif Bah vice-président de l’UFDG, Ousmane Gaoual Diallo chargé de communication de l’UFDG, Abdoulaye Bah ancien maire de l’UFDG à Kindia, Cellou Baldé ancien député à l’Assemblée nationale et Etienne Soropogui membres du FNDC et de Sekou Koundouno.

Advertisements

Ces opposants au 3e mandat ont été interpellés pour, dit-on, « détention et fabrication d’armes légères, d’associations de malfaiteurs, de détention d’armes de guerre, de trouble à l’ordre public, de pillages, de destructions et participation à un attroupement, de propos incitant à la violence, de menaces de nature à troubler l’ordre public et la sécurité. »  

Toutefois, leurs avocats estiment que leurs clients sont innocents dans cette affaire et qu’ils sont poursuivis pour leurs opinions politiques.



par Seneweb

Advertisements