Guinée Conakry : La «kush», la nouvelle drogue qui menace la Guinée

Elle s’appelle la kush, elle est arrivée cette année en Guinée. En quelques mois, cette nouvelle drogue a déjà provoqué une dizaine de décès. La menace est prise très au sérieux par les autorités de la transition. Les services spéciaux, rattachés à la présidence, sont chargés du volet répressif. Reportage lors d’un coup de filet à Conakry.

Rassemblement des troupes dans la cour des services spéciaux. Kalachnikov en bandoulière, les agents se préparent à une nouvelle opération contre la kush. La quatrième en un mois. Le convoi d’une dizaine de véhicules se met en route, traverse la ville à vive allure. Les agents sautent des pickups, arrivés à proximité d’un terrain vague en bordure de mer. Il est fermé par une porte en tôle.

Deux présumés dealers sont interpellés. Une vingtaine de doses de kush sont saisies. C’est une poudre brune contenue dans un petit papier plié en carré. La recette de la kush est d’une grande simplicité : du cannabis pilé est mélangé à des produits chimiques : acétone, formol, on peut trouver aussi des opioïdes. Une dose ne coûte presque rien, selon cet agent. 5 000 francs guinéens équivalent à un peu plus de 50 centimes d’euros. D’après RFI.