Guinée – Fin de l’opération CORYMBE pour le BCR Somme

Déployé en opération CORYMBE depuis le 30 mai dernier dans le golfe de Guinée, l’équipage du Bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Somme est rentré à son port-base, à Brest, le 4 août.

Tout au long de son mandat CORYMBE, les marins de la Somme ont échangé avec des marins partenaires du golfe de Guinée leur expertise technique et leur savoir-faire. Ils ont également assuré pendant plusieurs semaines l’embarquement à la mer d’une vingtaine d’officiers et officiers mariniers de cinq pays partenaires : Sénégal, Guinée Conakry, République de Côte d’Ivoire, Togo et Bénin. Ces échanges s’inscrivent dans les objectifs et d’instruction opérationnelle en commun avec les marines partenaires pour développer l’interopérabilité en particulier. Le BCR Somme a également embarqué près de quarante élèves de l’École navale à vocation régionale (ENVR) de Tica en Guinée équatoriale. En provenance de douze pays d’Afrique, les marins partenaires ont notamment pu assister à des entraînements sur la sécurité à la mer.

Lors de leurs escales, au Togo et au Bénin, l’équipage a mené une vingtaine d’instructions communes dans différents domaines, dont la protection-défense, la mise en œuvre des armes, la conduite des drones et l’emploi de l’équipe de visite. Les marins français ont également proposé leur expertise et contribué à la réparation de matériels des marines visitées.

Enfin, pendant les 70 jours de déploiement, le BCR a maintenu sa cadence opérationnelle en conduisant des ravitaillements à la mer au profit des frégates des marines partenaires italienne, espagnole, américaine, marocaine, indienne et française. Il a également mené des missions de surveillances conjointes avec les marines du Bénin, de Guinée et de la République de Côte d’Ivoire.

Les actions menées par le bâtiment français ont permis d’entretenir la connaissance mutuelle entre la marine française et ses partenaires et ainsi de renforcer l’interopérabilité en mer pour lutter contre l’insécurité maritime.

La France déploie un à deux bâtiments en opération CORYMBE de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée, tout particulièrement pour contribuer à la diminution de l’insécurité maritime en aidant au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe et des centres de la structure issue du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en opération CORYMBE complète le dispositif français stationné en Afrique occidentale de l’ouest et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces Forces de présence. Plus récemment, ce déploiement développe le concept porté par l’Union européenne de présence maritime coordonnée, qui vise à renforcer la coopération au service de la sécurité maritime.