Guinée : Grand P, la métamorphose !

Grand P, métamorphosé sur cette image, en compagnie d'Eudoxie Yao

Le chanteur guinéen Grand P s’est complètement métamorphosé, au vu des dernières images de la star de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Ce changement a été noté au moment où l’artiste est en couple avec l’Ivoirienne Eudoxie Yao, que le Guinéen compte d’ailleurs épouser.

D’aucuns sont convaincus que le changement de Grand P est dû à la présence à ses côtés d’Eudoxie Yao, qui n’a de cessé de répéter que Grand P avait besoin d’être aimé. Un amour que le chanteur guinéen n’aurait malheureusement pas. Récemment, alors que le couple était visé par de nombreuses critiques sur la Toile, un internaute a pris leur défense, affirmant que le bonheur se lisait sur la visage de Grand P.

Mieux, défendait l’internaute, « laissez-les vivre tranquillement leur relation ». Une sortie qui avait fini de calmer les ardeurs de certains qui tiraient à boulets rouges sur Grand P, lui qui est atteint d’une maladie rare : la progéria.

Qu’est-ce que la progéria ?

Du grec « Geron », signifiant le vieillard, la progéria est un syndrome nommé « Le syndrome de Hutchinson-Gilford ». Elle est une maladie génétique rarissime, affectant une naissance sur 4 à 8 millions. Elle est caractérisée par un vieillissement prématuré débutant dès la période néonatale. Elle est due à la mutation de novo (non présente chez les parents) d’un gène nommé LMNA.

A la naissance, l’enfant ne présente aucune anomalie. Il est d’apparence « normale » jusqu’à la petite enfance. Progressivement, sa morphologie et son organisme se développent anormalement : il grandit moins vite que la normale et ne prend pas le poids d’un enfant de son âge. Au niveau du visage, le développement est également arriéré. Il présente des yeux proéminents (en relief, fortement avancés), un nez très fin et crochu, des lèvres fines, un petit menton et des oreilles décollées.

Les causes de cette maladie

Le gène LMNA est à la source de la production d’une protéine, la lamine A, qui est impliquée dans la formation des membranes cellulaires. Lorsque cette protéine est alors dysfonctionnelle, les cellules sont fragilisées et les symptômes du syndrome de Hutchinson-Gilford font leur apparition.

Les symptômes de la progéria

Elle se caractérise par :

  • Un vieillissement précoce de l’organisme (depuis l’enfance) ;
  • Une prise de poids moins importante que la normale ;
  • Une taille plus petite de l’enfant ;
  • Des anomalies faciales : un nez fin et crochu, des yeux proéminents, un petit menton, des oreilles décollées, etc. ;
  • Des retards moteurs, entraînant des difficultés à tenir debout, à s’asseoir ou encore à marcher ;
  • Un rétrécissement des artères, facteur de risque majeur d’artériosclérose.

La prise en charge

Le syndrome de Hutchinson-Gilford (progéria) est, à l’heure actuelle, malheureusement incurable. Cependant, pour les malades, la prise en charge thérapeutique est multidisciplinaire et consiste principalement à soulager les symptômes de la pathologie par la psychothérapie, la kinésithérapie.




Par AFRIK