Guinée : lancement de la campagne de vaccination contre le COVID-19 avec des vaccins chinois

La campagne officielle de vaccination de la population guinéenne contre le COVID-19, avec des vaccins chinois, a été lancée vendredi au centre de traitement des épidémies de Gbessia Conakry, par le Médecin Général Rémy Lamah, ministre guinéen de la Santé, en présence des partenaires au développement et des responsables de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS).

La première phase de vaccination va concerner les personnels de santé, les personnes âgées de 65 ans et plus, les personnes ayant des emplois stratégiques et les leaders religieux.

Ensuite, il est prévu de considérer en priorité les populations de la ville de Conakry à travers les quartiers les plus touchés par la pandémie de coronavirus, notamment les communes de la capitale Conakry, avant certaines grandes agglomérations de l’intérieur du pays, comme les villes de Kindia, Mamou, et Labé.

« Malgré tous les efforts du gouvernement et de ses partenaires étrangers, nous assistons à une augmentation sensible des cas ces dernières semaines, avec un indice de positivité qui est passé de 2 à 8% », a dit le ministre de la Santé.

Le docteur Sakoba Keita, directeur général de l’ANSS a précisé que cette première phase de vaccination viserait 20% de la population guinéenne, ajoutant que chaque personne devrait recevoir deux doses de vaccin, avec un mois d’intervalle.

« Faisons confiance à ce vaccin », a déclaré M. Keita, soulignant que l’efficacité du vaccin chinois utilisé dans la campagne avait été bien prouvée en Chine.

« C’est une joie pour moi d’avoir été élu comme ‘patient zéro’ du vaccin chinois de Sinopharm (en Guinée), pour prouver au monde entier et à la population guinéenne que si nous les personnels de santé, en première ligne du combat, acceptons de prendre le vaccin, c’est pour nous protéger nous-mêmes et dire à la population de ne pas avoir peur et de continuer à prendre ce vaccin », a déclaré Mohamed Condé, administrateur du centre de traitement des épidémies de Gbessia Conakry, qui a été la première personne à recevoir sa dose de vaccin chinois en Guinée.

Le premier lot de vaccins contre le nouveau coronavirus fourni par le gouvernement chinois est arrivé mercredi en Guinée dans le cadre du programme d’assistance de ce pays au continent africain.

A la date du 5 mars, le pays a enregistré 16.420 cas positifs au COVID-19, 93 décès et 15.091 guérisons.

C’est maintenant qu’il faut agir…

Les organisations internationales non gouvernementales ne cessent d’alerter sur la persécution des chrétiens qui s’accélère et s’aggrave. La communauté chrétienne est de plus en plus préoccupée, et pourtant, le sujet reste secondaire dans le paysage médiatique. Ce bouleversement étant le problème fondamental de ce siècle, nous estimons qu’il doit occuper une place centrale dans le traitement de l’actualité.

Dans ce contexte, le Journal Chrétien doit travailler dur pour assurer des rapports équitables sur les questions litigieuses comme les violences entre les musulmans et les chrétiens au Nigéria, vérifiant toutes les données afin d’en éliminer celles basées sur des partis pris et de comprendre les points de vues et l’historique des communautés religieuses de la région et des reporters locaux.

Nos journalistes et correspondants sont conscients que la religion est inhérente à la vie des individus dans une grande partie du monde et constitue un élément-clé de la résolution des conflits, la croissance économique, la promotion de la démocratie et la construction la paix.

Contrairement à de nombreux autres médias, nous avons fait un triple choix:

– l’indépendance éditoriale, ne laissant aucune prise aux influences de pouvoirs. Le journal n’appartient pas à un milliardaire, à une multinationale ou à une église. Nous pensons qu’un média doit informer, et non être un outil d’influence de l’opinion au profit d’intérêts particuliers.

– l’ouverture : le Journal Chrétien produit chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux. Tous nos articles sont en libre accès, sans aucune restriction. Nous considérons que s’informer est un droit essentiel, nécessaire à la compréhension du monde et de ses enjeux. Ce droit ne doit pas être conditionné par les ressources financières de chacun.

– la cohérence : Nous pensons que la publication d’informations fiables, transparentes et accessibles à tous est indispensable. Nous estimons que la publicité a tendance à distraire le lecteur et à favoriser la surconsommation. Le journal n’affiche donc strictement aucune publicité. Cela garantit l’absence de lien financier avec des entreprises, et renforce d’autant plus l’indépendance de la rédaction.

En résumé, le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité. 

Vous comprenez donc pourquoi nous sollicitons votre soutien.

Par JournalChretien