Guinée : l’effet d’entraînement de l’immobilier au cœur des politiques publiques

A l’heure de la lutte pour la préservation du domaine public illégalement occupé, la Guinée a organisé les Assises du secteur immobilier. Le gouvernement de transition en place veut en faire un vecteur de développement

Le secteur immobilier qui réunit les branches «Activités immobilière» et «Construction» est l’un des principaux moteurs de l’économie dans beaucoup d’économies, particulièrement développées. C’est une donnée qui n’échappe pas aux nouvelles autorités de la Guinée pour créer de la croissance. Ici, le secteur immobilier est considéré comme un vecteur de développement économique. Il reste un pourvoyeur d’emplois et d’importantes retombées financières pour le trésor public. Son effet multiplicateur sur l’activité et la croissance est réel.

La Guinée étant suspendue par la Cedeao, à partir du secteur immobilier, les nouvelles autorités comptent favoriser la compétitivité de la filière afin de promouvoir la diversification de l’économie nationale.

Aussi, la  3e édition du Salon des infrastructures, de l’habitat et de la construction (SIHACO) qui s’est tenue du 22 au 26 février 2022 à Conakry,  avait  pour thème : «Renforcement du partenariat public-privé dans le secteur du bâtiment et des infrastructures en Guinée».

Selon Lamine Souaré, Directeur général du Centre International Guinéen des Expositions ( CIGEX ), le SIHACO est une vitrine pour faire connaître les offres, les innovations et profiter de la quantité et de la qualité des produits. 

Il déclare à cet effet : «Le CIGEX est une société de droit guinéen créée pour impulser les mécanismes de promotion et des échanges de développement durable, intégrer des services en construction de l’habitat durable et des travaux publics entre autres. Il résulte des expériences en Guinée et à l’étranger des jeunes cadres bâtisseurs, auteurs de deux éditions du SIHACO et une édition du salon international des transports et de la logistique.»

Malick Koly Commissaire général du SIHACO a affirmé que cet événement fut l’occasion pour mettre en place une plateforme d’échanges entre le secteur public et le secteur privé. Ce qui aura permis de définir le PPP auprès des populations afin de mieux comprendre les politiques, les projets et programmes de développement durable du gouvernement.

Pour le ministre de l’Administration du territoire, Mory Condé, le SIHACO rejoint la vision du développement ambitionnée par le gouvernement, dans son attachement à l’essor du secteur immobilier à travers : la création du guichet unique, du permis de construire, la digitalisation des services rattachés et de la construction des logements sociaux par le biais de l’Agence guinéenne de financement de logement.

Les recommandations issues des échanges permettront de revoir la politique nationale du logement à l’heure de la refondation de la Guinée.

par AfriMag