Guinée: les nouveaux commissaires de la Haute autorité de la communication ont prêté serment

En Guinée, les nouveaux commissaires du régulateur des médias ont prêté serment le 31 aout. Passés de 11 à 13 après un amendement du texte régulant la Haute autorité de la communication, les nouveaux commissaires devront améliorer les relations avec les médias, mais aussi protéger les libertés.

En Guinée, les commissaires de la Haute autorité de la communication ont prêté serment le 31 aout. Nommés une semaine plus tôt, ils auront pour tâche de retrouver une collaboration saine et sans tension avec les médias du pays qui ont fortement critiqué le régulateur ces derniers mois.

« L’un des objectifs majeurs pour la justice constitutionnelle, et par ailleurs pour l’institution en charge de régulation de la communication et de l’audiovisuel, est de relever le défi de la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit. Dans un contexte […] tourmenté […], il est clair que les deux institutions ont une mission qui se recoupe dans le nouveau constitutionnalisme en Afrique, à savoir le renforcement de la démocratie, de l’Etat de droit et des droits et libertés », a expliqué Mohamed Lamine Bangoura, le président de la Cour constitutionnelle.

Il faut préciser que le nombre de commissaires est passé de 11 à 13 après un récent amendement du texte régulant l’activité du régulateur. Les médias y conservent 5 représentants.

 

 

Servan Ahougnon Agence Ecofin