Advertisements

Dans le cadre de la présidentielle guinéenne du 18 octobre, onze (11) candidats de l’opposition se sont constitués en coalition.

Ils ont créé le Collectif des candidats pour l’alternance (CCA). Le but étant d’arriver coûte que coûte à bout du parti au pouvoir. Selon Makalé Traoré, candidate du Parti de l’action citoyenne par le travail (PACT), membre de la coalition repris par Jeune Afrique, le CCA s’est convenu sur trois bases pour mettre en place le collectif.

Advertisements

Il s’agit notamment de « mutualiser nos forces et nos moyens sur le terrain afin que l’ensemble des bureaux de vote soient ouverts » et « d’avoir une structure qui va pouvoir, en face de l’administration, parler d’une seule voix en ce qui concerne toutes nos demandes sur le processus électoral », a-t-elle précisé.

Le collectif est composé entre autres du candidat malheureux en 2010 et 2015, Cellou Dalein Diallo de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UDFG), principal challenger du président sortant à ce scrutin, le candidat du Parti des démocrates pour l’espoir ( PADES) Ousmane Kaba qui partage avec Alpha Condé le même fief, Kankan (22% de l’électorat), pourrait être l’arbitre en cas de 2ème tour.

Par l-frii

Advertisements