Advertisements

Dans le souci de pérenniser la paix dans la capitale de la région forestière en cette période de crise post-électorale, les autorités préfectorales ont conféré ce mercredi 04 novembre 2020 avec les chefs de quartiers, les présidentes de femmes, les secrétaires généraux et les religieux dans la salle de conférence de la mairie de N’Zérékoré en présence des forces de défense et securité, du secrétaire général chargé des services anti-drogue et des crimes organisés et du commandant de la 4 ème région militaire.Selon, le préfet de N’Zérékoré Saa Yola Tolno, <<c’est suite à un constat ou une alerte faîte par les religieux de la ville qui indiquent que dans la cour de la cathédrale, des personnes inconnues auraient jeté des pierres dans la cour de l’église et aussi, les mêmes pierres ont été jeté dans la cour d’une mosquée près de la cathédrale. Chose qui ne favorise pas un climat de paix dans la ville. C’est ainsi j’ai demandé au maire d’organiser cette réunion avec les responsables des quartiers afin de prendre des mesures pour freiner cette situation qui pourrait dégénérer si des dispositions ne sont pas prises à temps.>>

Prenant la parole, le secrétaire général chargé des services anti-drogue et du grand banditisme et des crimes organisés, Moussa Tiergboro Camara a promis de mener des enquêtes afin de mettre main sur ses ”malfrats”,<< nous allons engager des enquêtes afin d’arrêter ses fauteurs de troubles qui ne veulent pas la paix à N’Zérékoré. Aujourd’hui un climat de méfiance est installé entre les communautés et cela fait quand il y a des problèmes, l’oncle(Kpèlè) dira que son neveu (Konia) est en train de le provoquer vice-versa. Parce que si l’église est attaquée, le Kpèlè dira que c’est le konia qui est derrière et si c’est la mosquée, le konia dira aussi c’est le Kpèlè qui est à la manœuvre. Alors pour éviter cette situation dans la ville.  Nous vous  invitons responsables de quartiers  à appuyer l’équipe pour mettre main sur ses personnes malintentionnées qui vivent dans vos localités et qui ne veulent pas qu’il est la paix à N’Zérékoré.>>

Advertisements


Bruno LAMAH

Advertisements