Le FIDA mise sur l’agriculture familiale en Guinée

Advertisements

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) accompagne le gouvernement de Guinée dans sa volonté de développer l’agriculture en finançant environ un tiers du Projet visant l’agriculture familiale, la résilience et les marchés en Haute et Moyenne Guinée (AgriFARM).

Déployé sur 15 préfectures dans les régions de Haute et Moyenne Guinée, régions vulnérables les plus touchées par la pauvreté, avec une incidence, respectivement de 67,5% et 55,4 %, le projet ambitionne d’aider plus de 65 000 ménages ruraux à améliorer leurs régimes alimentaires, accroître leurs revenus et leur capacité à faire face aux changements climatiques, indique le FIDA. Le projet mettra l’accent sur la gestion de l’eau, les techniques agricoles améliorées et résilientes et le renforcement des capacité des organisations et associations rurales de base.

Advertisements

En outre, pur faciliter l’accès au marché et générer des revenus, AgriFARM construira 21 marchés, réhabilitera 600 km de pistes rurales et apportera un soutien technique et financier à 2 000 entreprises rurales.

D’un coût global de $97,1 millions, le projet est financé à hauteur de $31 millions par le FIDA, de $15 millions par le Fonds de l’OPEP pour le développement international, $5 millions par le Fonds belge pour la sécurité alimentaire, $11 millions par le gouvernement guinéen et les bénéficiaires $4,3 millions par les bénéficiaire. Le gap de $30,9 millions sera couvert par les futurs cycles de financement du FIDA ou par des potentiels partenaires de cofinancement, précise le FIDA.

PAR Commodafrica

Advertisements