Le fils de Sékou Touré reconnu coupable de travail forcé aux USA condamné à sept ans de prison fédérale

Mohamed Touré, fils de l’ex-président guinéen Sekou Touré, et son épouse, Denise Cros-Touré ont été condamné à sept ans de prison fédérale pour avoir asservi une fille guinéenne pendant plus de 16 ans, jusqu’à ce qu’elle s’échappe avec l’aide de voisins, a annoncé lundi le département américain de la Justice.

Mohamed Touré et Denise Cros-Touré, citoyens guinéens et résidents permanents légaux des États-Unis, ont également été condamnés à verser à leur victime 288 620,24 dollars en dédommagement pour condamnation pour travail forcé, indique le communiqué.

Les procureurs ont déclaré que le couple – des membres de “familles guinéennes riches et puissantes” – avait organisé le voyage de la victime au Texas depuis la Guinée rurale au début des années 2000. Au début, le couple avait forcé la victime à “cuisiner, nettoyer et prendre soin de sa de leurs enfants biologiques, dont certains étaient proches de la victime, sans rémunération pour les 16 prochaines années “, indique le communiqué.

Les procureurs disent que le couple a empêché la victime de recevoir une éducation et l’a punie physiquement et émotionnellement. Elle a été qualifiée de “chien”, “d’esclave” et “sans valeur” par le couple, indique le communiqué.

Les preuves du procès ont montré que la victime avait au moins 5 ans mais peut-être 13 ans à son arrivée en Amérique.

«Les affaires de trafic de travail forcé sont notoirement difficiles à poursuivre – en partie parce que les victimes ont souvent peur de parler», indique le communiqué, l’avocat américain Erin Nealy Cox. «Il a fallu beaucoup de courage à cette jeune femme pour raconter son histoire lors du procès.”

Scott Palmer, avocat de Cros-Touré, a déclaré que la sentence du juge laisse supposer qu’il ne croyait pas pleinement à la description du couple par les procureurs. “Je pense qu’il a vu à travers les exagérations et les mensonges de l’accusation”, a-t-il déclaré.

Le couple et leur avocats étudient un appel, a déclaré Palmer.

Un juge fédéral de Fort Worth, au Texas, a condamné Touré et Cros-Touré à chacun deux peines de sept ans et une peine de cinq ans, toutes deux purgées simultanément.

Lors d’un procès en janvier, les avocats de la défense ont présenté la victime comme une personne traitée comme un membre de la famille et bénéficiant d’une vie meilleure en Amérique, rapporte le Dallas Morning News.