«Les montants qu’allouent les MUFFA aux femmes guinéennes… sont dérisoires», dixit Raphael Kalissa du défunt GPT

Advertisements

Raphael Kalissa, membre du bureau exécutif de la défunte formation politique, Guinée Pour Tous (GPT) du nouveau premier ministre, chef du gouvernement, a qualifié de dérisoires les montants alloués aux femmes guinéennes à travers les Mutuelles Financières des Femmes Africaines (MUFFA), rapporte l’AGP.

Il l’a fait savoir dans l’après-midi du mardi, 22 mai 2018, à l’occasion d’un entretien exclusif qu’il a accordé à l’Agence Guinéenne de Presse (AGP), à son bureau situé dans la presqu’île de Kaloum à Conakry.

Parlant de MUFFA, qu’ambitionne le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé pour accompagner les femmes dans leurs activités, le franc collaborateur du nouveau premier, chef du gouvernement, Raphael Kalissa a indiqué, que les femmes perçoivent des montants dérisoires qui ne les permettent pas de faire face à leurs activités, notamment commerciales.

Advertisements

«Vous avez des Associations de femmes dans les marchés qui perçoivent cinq millions de francs guinéens (5.000.000GNF) dans le but de renforcer leurs capacités économique», a-t-il dénoncé, tout en s’interrogeant sur «ce que ce montant allait changer chez un groupe de femmes».

Pour lui, les MUFFA ne veulent rien dire. S’ils veulent vraiment accompagner les femmes, dit-il, il y a des dispositions qui sont là, ce n’est pas difficile.

«Il y a un problème que nos dirigeants oublient. On ne donne jamais de l’argent en espèce aux guinéens, si non dès que vous leur donnez, c’est fini», a estimé Raphael Kalissa, membre du bureau exécutif du défunt parti politique, GPT.

PAR AGP

Advertisements