Advertisements

Cité dans une affaire de violences conjugales, les choses se compliquent pour l’artiste malien Sidiki Diabaté, mis aux arrêts lundi.

Véritable descente aux enfers pour Sidiki Diabaté

Le chanteur malien Sidiki Diabaté est en très grande difficulté actuellement. Acteur principal d’un énorme scandale qui alimente les réseaux sociaux depuis plusieurs jours, l’artiste est accusé de violences conjugales sur sa compagne, Mamacita Saw.

Advertisements

Cette dernière dont des photos présentant son corps tuméfié ont fuité sur la toile, dit avoir été séquestrée pendent deux mois, puis battue avec des files de rallonge par le célèbre chanteur.

”C’est réellement moi sur les photos mais ces photos datent d’un an… J’ai subi plusieurs violences. J’ai subi plus que ça … Il me frappait avec des rallonges … J’ai été séquestrée pendant presque deux mois. J’étais enfermée dans la maison. Il y a un gars qui me surveillait … ‘’, a relaté la jeune femme.

Ce scandale est en train de plonger l’artiste malien dans une véritable descente aux enfers. Après avoir été exclu des Afrimma Awards 2020, Sidiki Diabaté vient encore de subir une autre désillusion.

Il a aussi été exclu du Prix international des musiques urbaines et du Couper-décaler ( Primud 2020 ). L’information a été rendue publique dans un communiqué publié sur la toile.

”Le comité d’organisation des PRIMUD 2020 a constaté ce jour (lundi) que l’artiste malien Sidiki Diabaté a été entendu par la Brigade des investigations judiciaires (Bij) concernant les faits de violences et en a pris acte ….Le comité d’organisation des Primud 2020 décide ce jour 21 septembre 2020 à 18 heures 21 de la suspension de l’artiste Sidiki Diabaté pour les PRIMUD 2020”, mentionne ledit communiqué.

De plus, l’on apprend que le Prince de la Kora a été mis aux arrêts depuis le lundi suite à une plainte déposée par la belle Mamacita Saw.

Par afrique-sur7

Advertisements