N’Zérékoré: 259 sur 332 affaires dont 4 criminelles jugées par le TPI en 2020.

Le tribunal de première instance de N’Zérékoré a présenté   son rapport d’activité  de l’année 2020. Selon le parquet, le tribunal qui compose  3  palais de justice (Lola, Beyla et Yomou)  a eu à   juger  259 dossiers dont 4 affaires criminelles et 255 affaires correctionnelles. A date, il reste à  la maison centrale,  68 présumés auteurs dont 8 personnes incriminées dans les affaires  criminelles. 

le procureur, M. Sidiki Kanté
Le procureur, M. Sidiki Kanté

Le tribunal de première instance de N’Zérékoré à travers le procureur, M. Sidiki Kanté  a dans son rapport  de 2020 avoir reçus  332 présumés acteurs dont 259 jugés et condamnés 259 présumés coupables. « En 2020 malgré cette pandémie, nous avons eu à  juger 259 dont 255 affaires correctionnelles et 4 affaires criminelles. A date, il y a au titre des prévenus  8 présumés  auteurs au niveau criminel et 50 présumés  auteurs  au niveau correctionnel et c’est ce qui donne les 68  détenus qui sont actuellement à la maison centrale de N’Zérékoré par rapport à 259 déjà jugés», a indiqué le procureur avant  d’ajouter   la réalisation de certaines activités extrajudiciaires par le tribunal. « En  dehors des affaires judiciaires, le tribunal a eu aussi à  rénover les résidences du président du tribunal, du procureur, du premier substitut et du président du doyen des juges d’instruction. Ensuite le tribunal et son partenaire  UNICEF ont  aussi lancé la construction du  siège du  tribunal pour  enfants à l’enceinte du TPI », souligne-il. 

Parlant des difficultés rencontrées  au courant de l’année 2020, qui, selon le procureur a été  la  continuité de 2019,  était émaillé de troubles sociaux dans la région. « L’année 2019-2020,  ça été une continuité,  nous n’avons  pas eu de pandémie en 2019 mais il y a eu des mouvements socio-politiques, les élections et il y a eu beaucoup d’autres évènements qui ont agi l’élan normal de fonctionnements du tribunal. Mais 2020, malgré la pandémie et les autres activités qui ont un peu ralentie le bon fonctionnement de services, nous avons quand-même en 2020 battu le record en traitant 259 dossiers sur   327 cas.»

Fais  un record en année 2021, c’est l’objectif que se fixe le procureur de la république. « Si nous avons jugé cette année 259, il faudrait bien que l’année prochaine, en tout état de cause même si  c’est le même chiffre de détenus  qui soit admis là-bas, mais nous voulons encore  au lieu que ça soit 259 cette fois nous allons partir encore  à 270 pour ne plus qu’il reste à la maison centrale peut-être que  20 ou 30 présumés auteurs», souhaite-t-il.Pour terminer, le procureur invite la population de N’Zérékoré à avoir confiance en sa justice. «Je demande à la population d’avoir confiance à sa justice. Nous travaillons pour elle. Et nous attendons assumer pleinement notre rôle et nous invitons tous les citoyens épris de justice quand cela est constaté de venir vers le procureur de la république. De ne pas avoir peur de ce dernier. Parce que c’est là toutes les informations peuvent lui être données par ces citoyens-là. Et en ce qui concerne les infractions qui sont commises dans le cadre de leurs répressions nous donnons l’assurance que la justice assumera encore à ce niveau  tout son rôle  et les auteurs  seront punis à la hauteur de leur forfaiture. Pour que cesse maintenant  toutes ses intimidations, toute cette insécurité qui endeuille souvent  les pauvres familles dans leurs  foyers des voleurs, des brigands qui agissent souvent  nuitamment», a promis l’empereur des poursuites judiciaires.

BRUNO  LAMAH