N’Zérékoré : qui en veut à Mme Hélène Loua, porte-parole des femmes Zowo ?


Depuis la disparition du feu Patriarche Molou Holomo Hazaly Zogbélèmou, la famille ”Zogbela” n’arrive toujours pas à trouver un compromis sur le choix du successeur du défunt Patriarche. La famille divisée entre les deux patriarches David Zogbélèmou le patriarche controversé soutenu par les autorités et Col. Goïkoya Lambert Zogbélèmou,  soutenu par les 7  familles Zogbela et les notables  de N’Zérékoré,  l’Union Kpèlè et les femmes Zowo de la préfecture ainsi que certaines communautés de N’Zérékoré. Selon nos informations, le patriarche controversé David Zogbélèmou,  pour faire assoir son pouvoir, aurait  créé une structure parallèle, appelé communauté Kpèlè,  dirigée par  le  pasteur Koly. Selon Mme Hélène Loua, c’est cette équipe qui la diffame devant les autorités de la place. La porte-parole des femmes Zowo dit ne point se laisser faire.

Interrogé, Mme Hélène Loua présidente des femmes Kpèlè de la région forestière et porte-parole des femmes Zowo de N’Zérékoré, << ils sont allées se plaindre dans le bureau du gouverneur.  Ils ont dit au gouverneur que Mme Hélène est en train de regrouper les femmes pour organiser une marche de protestation  en ville. Je ne sais pour quelle raison. Les autorités m’ont convoqué, ils m’ont demandé,  que cest  moi qui veux mobiliser  les femmes pour marcher dans la ville. Je les ai demandé qui a dit ça ? Dites à la personne de venir répéter ça devant moi.  Ils ont dit quand on te demande, il faut  nous dire  ce quil a. si cest faux ou vrai. Jai que cest faux.  Ceux  à qui jai échangé avec eux,  ce sont les Kokoly Dorota, Pasteur Koly, et Cie. Cest le pasteur qui animait  une émission à la radio dans son émission, il annoncé que cest lui  le président de la communauté Kpèlè à NZérékoré. Directement je l’ai interpellé pour lui dire que ce que tu fais,  ce nest pas bon parce que tu es Kpèlè et encore tu es membre de  l’Union Kpèlè.    Donc tu étais espion ? Donc, tu ne peux pas venir faire le semblant et allez nous vendre ailleurs. Face à ça, je voudrais que tu viennes on va en parler parce que vous maviez choisir comme votre mère. Si encore vous ne venez pas, les réunions clandestines que faites contre les Kpèlè, les  femmes de Nzérékoré pourront se lever contre vous les ennemies. Malheureusement cest ce qui va aller transformer ça devant les autorités pour dire que je suis en train de mobiliser les femmes pour manifester dans la ville. Jai aux autorités que je suis une femme noble, leader, responsable  et respectueuse pour gâter la ville que jai tant aimée et jai tout donné pour son émancipation et son développement. Ensuite jai demandé aux autorités de me laisser le temps pour répondre aux ennemies de Nzérékoré. Je suis vraiment content de votre appel car cela peut permettre de lutter contre le mensonge>>, 

Très remonter, Mme Loua, dit ne pas se laisser faire<< je ne vais pas tolérer les ennemies de Nzérékoré.  Je ne vais pardonner les Kokoly Dorota, Pasteur Koly, et Cie qui sont en train de diviser les Kpèlè pour leur intérêt égoïste. Si et seulement si, cest les femmes qui les aient mis au monde, je ne vais pas accepter quils gâtent la ville de Nzérékoré. Je ne suis pas la seule femme. Cest eux qui mont choisi pour les défendre. Cest pour cela que je parle. Je demande à dieu de les donner la paix Dun cur pour quils puissent quitter sur le chemin quils ont emprunté. Parce que je ne vais accepter ça. Je vais les rencontrer un à un pour les dire la vérité. Pour les autorités administratives, je les ai dit que personne nest contre eux, mais ils doivent sabstenir de simiter dans les problèmes communautaires  surtout patriarcaux. Parce que nous ne sommes pas dans la politique, nous sommes dans une affaire coutumière>>.

Pour terminer, la porte-parole des femmes Zowo, interpelle les autorités de N’Zérékoré et le président de la république<<jai dit carrément aux autorités si ils les écoutent,  ils vont gâter NZérékoré. Parce  quils naiment celui  qui veut le développement, sauf les menteurs, les traites, les espions. Je demande humblement aux autorités de quitter tout simplement dans nos affaires coutumières. Parce que elle nest pas administrative ni politique. Pour quil est la paix dans notre ville. Parce que NZérékoré na jamais eu deux patriarches  à la fois depuis lavènement du premier patriarche jusque maintenant. Mais pourquoi quand on met le  patriarche Goïkoya Lambert Zogbélèmou, les politiciens semmènent pour gâter Nzérékoré ? Alors Nzérékoré ne sera jamais le théâtre de violence comme quils le veulent. Nous avons choisi Goïkoya Lambert Zogbélèmou, il reste et demeure le patriarche de Nzérékoré>>

Pour avoir leur version des faits, nous avons tenté de joindre les mises en cause mais en vain. 

Bruno LAMAH