N’Zérékoré : un jeune d’une vingtaine d’années frôlé par une tonarde à Zogota.

Advertisements

Le district de Zogota dans la commune rurale de Kobéla a enregistré au soir du 18 mai, une forte tornade accompagnée d’un vent violent. Bilan, des blessés et une cinquantaine d’habitations décoiffées. La population qui vit à la belle étoile, demande l’aide des bonnes volontés. Bâtiments décoiffés, des fissures sur des murs et la population attristée,  c’est l’image que montre Zogota après le passage de la tornade qui a décoiffé une cinquantaine d’habitations et faisant des blessés. Ce citoyen nous relate le film de l’évènement.<< Dans la soirée du mardi, 18 à  partir de 17 heures, nous étions resté ici, nous avons enregistré l’arrivée d’une forte pluie accompagnée d’un vent violent. Et le vent a causé d’énorme problèmes ( dégâts matériels) dans le village. Il y a eu des personnes blessées. Il y a eu des bâtiments, qui ont été décoiffés  comme vous pouvez le constater,  certains bâtiments, ont enregistré des fissures. Et certaines tôles ont été enlevées, envoyées à l’air par le vent. Le dégât, on peut estimer à près de 50 bâtiments qui ont été décoiffés ici>>, a-t-il témoigné.

Une femme en ceinte dont le logement s’est écroulé a été touchée par des briques et son état est hors de danger. Philomène Kolié, la vingtaine c’est son nom<< nous sommes restés à côté du bâtiment, le vent violent accompagné d’une forte pluie a commencé à souffler. Directement, le vent a enlevé les tôles du bâtiment et le mur s’est écroulé, nous sommes vite sortir.

Advertisements

C’est pendant ce temps que j’ai été touchée au niveau de mon talon par les briques. De Là-bas, c’était sauve-qui-peut  dans le village. Et pendant ce temps, mon corps me faisait très mal.  Après on m’a envoyé à l’hôpital, où j’ai reçu des soins. Mais je vais très bien maintenant>>, a dit la femme.

Avec cette tornade, Kokoly Délamou la vingtaine a été frôlé par la foudre. Il revient sur sa mésaventure.<<  Quand je suis arrivé à la maison sous  le vent violent accompagné de la pluie.  j’ai dit à mon frère d’arranger les objets pour les mettre dans la chambre. On est rentré à la maison. Entre-temps, le vent a enlevé une tôle sur notre bâtiment. Je suis sortie de la maison en courant pour aller chez mon oncle. Là-bas, mon oncle avait déjà fermé sa porte. J’étais arrêté devant la porte. C’est de là-bas, la foudre est venue me frappée m’emporter très loin du bâtiment. Comme vous pouvez le constater des égratignures sur mon visage. J’étais paralysé, aucun de mes membres pouvaient se mouvoir en ce moment. Après les gens sont allés me chercher  pour m’envoyer à l’hôpital>>, a témoigné.Selon les citoyens de Zogota, depuis la fondation du district  de telle tornade n’a jamais été enregistrée dans la localité.Face à ce sinistre, la population du district de Zogota qui vit à la belle étoile plaide pour une assistance.
Bruno Lamah

Advertisements