Transparence de la gestion budgétaire: Les acteurs de la société civile outillé

Advertisements

Les rideaux sont tombés le mercredi 6 mars 2019 à Conakry sur l’atelier international de renforcement des capacités techniques des organisations de la société civile sur le processus d’élaboration et la documentation budgétaire.

Pendant trois jours les participants venus du Benin, de la Tanzanie, de Centrafrique et de la Guinée ont été outillés sur les mécanismes de conception, de suivi et de contrôle du budget de l’Etat. Une manière pour le gouvernement  d’impliquer les acteurs de la société civile au processus budgétaire. C’est le premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana qui a présidé la cérémonie de clôture.

Advertisements

C’est désormais un partenariat qui est établi entre le gouvernement et les organisations de la société civile dans le cadre de l’analyse, de l’évaluation, du suivi et du contrôle budgétaire. Pour une meilleure implication de ces acteurs sociaux dans ce processus, le ministère du budget et son partenaire technique du CABRI initiative africaine concertée sur la reforme budgétaire ont renforcé les capacités des 61 participants sur des concepts budgétaires. En présidant la cérémonie de clôture de cet atelier, le premier ministre chef du gouvernement Dr Ibrahima Kassory Fofana a mis un accent particulier sur l’importance que revêt cette nouvelle collaboration entre  l’Etat et les organisations de la société civile..

La représentante de la direction générale du budget du Benin Myrielle Kodjo Hortense a hautement apprécié cette démarche du gouvernement guinéen. Car son pays collabore depuis deux ans avec la Guinée sur un projet de jumelage pour la transparence dans la gestion publique.

Les acteurs de la société civile sont désormais conscients du rôle qu’ils doivent jouer dans cette reforme. Pour ce faire, ils ont déjà élaboré leur plan d’action en commun accord avec les autorités compétentes..

Le gouvernement guinéen est résolument engagé à poursuivre les reformes dans les finances publiques pour l’amélioration des conditions de vie des populations.

Bouba DIALLO

Advertisements