Ville morte de l’opposition: Le mot d’ordre peu suivi à Conakry

L’opposition Guinéenne a appelé ce lundi 29 octobre 2019, ses militants et sympathisants à observer une journée ville morte. El. Cellou Dalein DIALLO et ses pairs, dénoncent le non respect des closes de l’accord politique ayant abouti à la mise en place des exécutifs locaux.
Ils estiment que le pouvoir en place n’aurait pas respecté ses engagements.

Comme pour ne rien arranger, le cortège du chef de file de l’opposition El Cellou Dalein DIALLO a essuyé des jets de projectiles sur sa voiture.

Depuis lors, l’opposition s’est radicalisée.
Ce lundi matin, la circulation reste perturbée sur l’axe Kagbelen, Cosa, Bambéto et Hamdallaye. Des jeunes ont érigé des barricades. Du coup, les automobilistes, se sont rabattus sur l’autoroute Fidel Castro et la corniche Taouyah Kipé. Créant ainsi d’énormes embouteillages.

À l’intérieur du pays, certaines localités, notamment dans la région de Labé, le mouvement semble suivi.

L’opposition compte organiser une marche demain marche pacifique.

Dans un communiqué conjoint, les membres de la communauté internationale siégeant au comité de suivi, ont invité les deux parties, pouvoir et opposition à renouer le dialogue.

Bouba Diallo