Violences en Guinée : Alpha Condé cherche une porte de sortie

Cela fait plusieurs mois maintenant que la Guinée Conakry est enlisée dans une profonde crise socio-politique. L’élément déclencheur de cette crise est celui du possible nouveau mandat du président Alpha Condé. En effet, l’opposition politique soupçonne fortement le président guinéen de vouloir modifier la constitution pour briguer un autre mandat à la tête de la Guinée. C’est ainsi que le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) a été constitué pour faire barrage au projet du président Condé.

Au sein du FNDC, on retrouve aussi bien des hommes politiques, des militants de la société civile ainsi que des citoyens lambda. En 2019, des manifestations monstres ont été enregistrées dans plusieurs villes de Guinée notamment la capitale Conakry, les manifestants ont battu le pavé pour se faire entendre afin de dire non au projet d’Alpha Condé.

Le leaders religieux appelés à la rescousse

Début 2020, il y a eu une relative accalmie, mais il faut dire que le contexte est toujours volatil et la situation peut dégénérer à tout moment. Selon les sources des autorités guinéennes, au cours du dernier conseil des ministres, le président Alpha Condé a demandé à ses collaborateurs de mettre tout en oeuvre pour permettre de ramener le calme dans le pays, Il ressort également que l’ancien opposant politique a consulté les leaders religieux dans le but de permettre une désescalade des tensions au sein de la société. Des rencontres seront organisées avec ces leaders religieux pour trouver des pistes de sorties de crise.

 

Par Lanouvelletribune.fr