Advertisements

Après N’Zérékoré et certaines localités du pays, la ville de Macenta a renoué dans la soirée d’hier lundi, 19 octobre à un   violent  affrontement entre les partisans de Cellou Dalein Diallo et du président Alpha Condé dès  après la déclaration de ”victoire” à la présidentielle du 18 octobre par le président de l’UFDG. Selon nos informations, c’est après cette annonce de Cellou Dalein Diallo que ses partisans à l’image des autres villes sont sorties dans les rues de Macenta pour manifester leur victoire. Chose qui n’a pas plus au camp adverse qui a aussi sortie pour contrer le mouvement des d’opposants.

Après quelques temps d’affrontements, les services de sécurité ont réussi à les dispersés. Aux dernières nouvelles, nous apprenons le saccage du siège de l’UFDG, les boutiques et magasins de certains militants du principal parti d’opposition et aussi des blessés. Une information confirmée par le maire de la commune urbaine de Macenta, Gnènègo Guilavogui << effectivement,  j’ai eu des coups d’appel en disant que le siège de l’UFDG est saccagé, le marché qui prétend être saccagé. Directement j’ai appelé le préfet, le commissaire central et le colonel du camp. Les autorités ont déjà pris les dispositions nécessaires qu’il faut pour garantir la sécurité des populations et de leurs biens>>, a-t-il dit.

Advertisements

Pour l’heure, un calme precaire est revenu ce matin dans la ville. mais en attendant la publication des résultats provisoires de la présidentielle, l’inquiétude reste grandissante au sein de la population de Macenta.




Bruno LAMAH

Advertisements