Category: Guinée forestière

Guinée forestière Actualité en direct, en photo en Guinée forestière sur l’info politique, sociale, économique, sportive et plus sur Guineeplus.net.

Décès tragique d’un jeune sous l’effet d’une overdose

En Guinée, ce lundi 07 novembre 2022, le corps sans vie d’un apprenti chauffeur a été retrouvé dans un minibus stationné dans la cour de la gare routière de N’Zérékoré.

Interrogé, le procureur de la République près le tribunal de première instance de N’Zérékoré est revenu sur les circonstances de cette découverte macabre.

‘Ce matin, j’ai été informé par le commissaire central adjoint du commissariat central de N’Zérékoré par rapport à la découverte de ce corps. Nous avons immédiatement dit de prendre les mesures qui s’imposent en se référant à un médecin légiste pour connaître le motif de ce cas de mort et en même temps mener les enquêtes. Nous avons procédé à des interpellations, notamment le propriétaire du véhicule dans lequel le corps a été retrouvé pour connaître ce qui s’est passé’, a expliqué Abdoulaye Koma.

Poursuivant ses explications, le procureur indique qu’il s’agit : ”d’un apprenti chauffeur du nom de Massagui, âgé de 25 ans qui s’est entretenu avec son ami jusqu’aux environs de 20 heures. Il s’est déplacé pour aller se promener, à son retour, il est venu trouver son ami en train de dormir. Sans le déranger, il s’est couché dans un fauteuil à l’intérieur de la voiture. Mais d’après le rapport médico-légal, on a constaté qu’il avait pris la drogue. Il est donc décédé sous l’effet de la drogue.

Le rapport médico-légal a aussi révélé que c’était au cours d’une crise qui était très forte. Il avait même mordu sa langue. Et autour de son corps, il y avait des urines. Il a dû résister, il s’est battu, mais il n’y avait pas d’assistance pendant que son ami dormait. C’est ce que le rapport a révélé. Mais les enquêtes continuent, ce n’est pas parce que le rapport est venu qu’on va arrêter l’enquête”, a confié le procureur près le TPI de N’Zérékoré.

‘Nous allons entendre toutes les personnes suspectes pour connaître là où il a acheté cette substance et s’il avait l’habitude de prendre la drogue. Ils ont dit qu’actuellement, les jeunes utilisent la drogue dure. Des drogues qu’on surnomme Toumba et Dadis (Tramadol) parce que le chanvre indien ne leur dit rien. Et si la dose est très forte, ça crée une crise’, a précisé le procureur Abdoulaye Lola.

Caravane de paix en Guinée forestière : le gouverneur de Faranah  lance les activités à Kissidougou.

C’est au  stade préfectoral de Kissidougou que la cérémonie de la  campagne de sensibilisation pour une transition Réussie sans violence en région forestière a été officiellement  lancée ce dimanche 30 octobre 2022 par le  chef de cabinet du gouvernorat de Faranah. Cette cérémonie initiée par l’association des pionniers pour le développement de la forêt (APDF) et l’ONG voix  des sans voix(VSV), a regroupé les autorités locales,  certains artistes originaires de la région, des jeunes et des notables ainsi qu’une forte mobilisation des populations de la ville.  En présidant cette cérémonie Fores Camara, a invité les autorités locales à accompagner les artistes  de la région dans leur initiative de préservation de la paix et de quiétude sociale pendant cette phase transitoire. 

Promouvoir la paix,  la quiétude sociale en région forestière  pendant cette phase transitoire est l’objectif qu’ont   assigné les artistes de la forêt pendant cette caravane de sensibilisation. Aubin Théa artiste international et responsable de l’ONG voix des sans voix a exprimé sa satisfaction avant de signifier les motifs de cette initiative. 

« Je tiens à remercier les jeunes, sages, autorités de Kissidougou. Au nom de la voix des sans voix, au nom de l’APDF et mon nom personnel nous tenons à vous remercier pour la mobilisation et aussi nos remerciement vont à l’endroit du chef de l’Etat, président  de la transition, colonel Mamadi Doumbouya qui a jugé nécessaire d’accompagner cette initiative qui a voulu que  les enfants de la région se  parlent entre eux, se pardonnent afin de   recevoir les compagnies minières, les sociétés dans notre région».

Prenant la parole, le Préfet de Kissidougou, Col. Pascal Faïno NIKAVOGUI, a invité les acteurs de paix à soutenir les artistes. « En disant merci à l’ONG voix des sans voix pour nous avoir donné la voix d’unification les populations  forestière. Je m’engage solennellement à vous accompagner dans l’accompagnement de cette magnifique œuvre.   

Pour y aboutir je demande à tous les acteurs de la paix  notamment les neveux,  communicateurs traditionnels, les leaders traditionnels, les leaders d’opinons, les notables, les maitres de la forêt sacrée de s’impliquer positivement pour la consolidation de la paix et la l’unité nationale en guinée forestière», a-t-il promis. 

Présidant cette cérémonie, Fores Camara, chef de cabinet du gouvernorat de Faranah a tout d’abord remercié les artistes et acteurs de paix de l’initiative avant d’inviter les autorités locale à les accompagner. «  Cette importante cérémonie qui nous réunit aujourd’hui est hautement significative car elle est basée  sur le maintien de la Paix et de la cohésion Sociale au sein de nos communautés à la base pour une Transition apaisée Focalisé essentiellement sur la paix et la réconciliation entre les communautés de la Région Forestière.  Ce thème cadre effectivement avec les idéaux du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), avec à sa tête le Colonel Mamadi DOUMBOUYA, Président de la Transition, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées. Ainsi, je profite de cette opportunité pour inviter les autorités préfectorales, communales, les leaders d’opinion, les leaders religieux, les femmes, les jeunes et l’ensemble de la population laborieuse de Kissidougou, à s’impliquer activement dans cette dynamique, afin de faire de cette Préfecture un havre de paix, où il fait bon vivre ».

A noter que cette caravane va s’effectuer dans les 7 préfectures de la région forestière et prendra fin le 12 novembre 2022 dans la capitale de la région. 

Bruno LAMAH

DPE de N’Zérékoré : ‘’ je promets aux enseignants… que la gestion sera inclusive, personne ne se verra écarter’’

Depuis le 31 décembre 2021, l’ancien chef de section de l’enseignement élémentaire à la direction préfectorale de l’éducation de Nzérékoré,  assurait  l’intérim du DPE Moussagbè Diakité parti en retraite. Yozile Kolamou a été confirmé à son poste  dans la soirée du samedi dernier à travers un décret signé par le président de la transition. Interrogé ce mardi 30 aout 2022, le nouveau promu, promet une gestion inclusive aux enseignants de sa juridiction. 

Yozile Kolamou, jusque-là  intérimaire, a été confirmé à son poste à travers un décret du président de la transition. Suite à cette  confirmation, le nouveau DPE a rendu un hommage à ses feux parents et pour la réussite de sa mission  a demandé l’appui des cadres et enseignants de la DPE. « Je voudrais rendre un grand hommage à mes deux grands parents qui ne sont plus dans cette vie qui n’ont pas eu la chance de voir aujourd’hui ce qu’ils ont voulu voir. Et rendre un hommage à monsieur Amara condé et monsieur Moussagbè Diakité ces DPE m’ont géré le premier pendant 9 ans et le deuxième pendant 4 ans tous ceux-ci ont fait de moi un cadre bien former sur le plan professionnel, administratif et pédagogique, je les dois cette reconnaissance. Le tout approfondi par ce que monsieur Moussagbè Diakité a  posé comme acte  le 31 décembre 2021 à 11 heure 48 min,  a désigné ma personne pour assumer l’intérim afin d’évacuer les affaires courantes de la DPE jusqu’à nouvel ordre. Donc mes premiers sentiments  sont les sentiments de satisfaction  par rapport à cette confirmation au poste de la  DPE de Nzérékoré. Sur ce je remercie le ministre Guillaume Hawing  et le président du CNRD pour la confiance placée à ma modeste personne  et je pense avec l’appui des uns et des autres nous allons  relever  les défis qui enjaillent le système éducatif à  Nzérékoré» a déclaré Yozile Kolamou DPE de Nzérékoré.

Dans le cadre de l’amélioration du système éducatif guinéen, le nouveau DPE de Nzérékoré, promet de se mettre en droite ligne sur le changement amorcé  par son chef hiérarchique. «Le remède que le ministre compte, apporté au système éducatif pour changer la donne je me mets en droite ligne.  Ce remede commence par  la formation continue des enseignants. Nous allons le faire de façon transversale  du sommet à la base   vice versa.  Nous avons commencé par la formation des encadreurs scolaires,  des chargés du CM2 et aujourd’hui nous sommes sur la formation des maitres chargés du CP1. Tout ça, c’est un appui que nous faisons   pour relever le défi du point de vu formation des enseignants  avant la Rentrée des classes.  Deuxièmement, il ne s’agit pas de former mais  il faut faire le suivi. Je veillerai à ce que le suivi soit régulier jusque  dans les salles de classe. Il arrive souvent qu’on n’a pas la maitrise des effectifs. Donc tout part par des transferts. Donc je veillerai que tous les transferts soient officiels pour qu’on sache à la fin des opérations combien d’élèves ont quitté Nzérékoré pour ailleurs  et combien d’élèves sont rentrés.  Une mission de redéploiement a  passée il est question de redéployer les enseignants qui  se sont montrés souvent malades alors qu’ils ne sont pas,   des enseignants qui ont toujours flottés,  ils ne sont ni en classe, ni au service de l’état dans le secteur éducatif. Ce redéploiement nous a permis de découvrir ces enseignants-là,  la note  de  services  est prête pour qu’ils sachent ou ils doivent aller dès l’ouverture des classes » a indiqué M. Kolamou. 

Pour terminer, le Directeur Préfectoral de l’Education de N’Zérékoré promet aux enseignants une gestion inclusive. «  Nous aller gérer la DPE de Nzérékoré pour que les défis que nous avons trouvé cette année soit relevés. Et cela ne peut se faire si tout le monde se retrouve intéressé dans ma gestion. Je promets aux enseignants partout où ils  se retrouvent  que je suis de cœur avec eux. La gestion sera inclusive que personne ne se verra écarter. C’est dans ça nous pourrons résoudre le problème du système éducatif à N’Zérékoré» a-t-il rassuré.

A noter que pour cette année,  la prérentrée scolaire  est fixée pour le 15 septembre sur l’ensemble du territoire national mais pour la préfecture de Nzérékoré le DPE anticipe cette prérentrée scolaire pour permettre dit-il  aux  parents d’élèves qui veulent transférer  le  dossier  de leurs enfants à aller les  retirer  dès le 1er septembre. 

Bruno Lamah 

Guinée : L’AFD octroie 5 millions d’euros pour la conservation des forêts

L’Agence française de développement (AFD) compte accorder au ministère guinéen de l’Environnement et du développement durable ce financement pour la réserve spéciale de Ziama.

Ce montant permettra au ministère de l’Environnement de mettre en place un plan d’aménagement et de gestion de la biodiversité. Le projet Ziama est le deuxième après celui financé par le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) et Fauna Flora International à plus de 10 millions d’euros.

Il faut noter que la forêt de Ziama est une réserve naturelle de 1 161,70 km² située dans la préfecture de Macenta en Guinée forestière : elle abrite plus de 1 300 espèces de plantes et plus de 500 espèces d’animaux. La zone abrite le juteux projet de Simandou pour lequel le pouvoir aurait trouvé un partenaire pour le relancer.

Par AfriMag

Face à la menace des forces vives : le FNDT/N’Zérékoré, interpelle le président de la transition sur la nécessité de la Paix!

DECLARATION DU FRONT NATIONAL POUR LA DÉFENSE DE LA TRANSITION ANTENNE: FNDT/N’ZÉRÉKORÉ

La République de Guinée à l’instar des autres nations en voie de la construction d’une démocratie stable et apaisée, est à la croisée des Chemins depuis le 5 Septembre 2021.

Considérant la nécessité de la création d’un climat social apaisé, le Front National pour la Défense de la Transition (FNDT), a lancé ses activités le 14 mai 2022, pour

Défendre sans complaisance aucune les acquis de la transition militaire afin de donner sa chance aux reformes engagées d’aboutir sans entrave.

C’est pourquoi, nous citoyens résidents en Guinée forestière avons décidé d’adhérer au Front National pour la Défense de la Transition au regard de la noblesse de ses objectits.

Conscient, qu’aucune démocratie ne peut se construire dans la Violence et le désordre source de chaos, nous demandons à l’ensemble des acteurs politiques, sociaux et les syndicats à rejoindre sans conditions le cadre de dialogue initié par Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Nous encourageons le CNRD et Monsieur le Premier ministre de peser de tous leurs poids auprès des acteurs politiques à venir autours de la table du dialogue, nous sollicitons également l’implication personnelle de monsieur le Président de la transition pour que cette transition soit une reussite et la dernière.

Nous demandons aussi aux acteurs sociopolitiques, de saisir la main tendue du Gouvernement pour retourner à la table de dialogue pour que tous les points de discordes soient discutés entre nous Guineens.

Connaissant les conséquences des conflits politiques en tant que région frontalière, nous membres du FRONT NATIONAL POUR LA DÉFENSE DE LA TRANSITION de N Zérékoré disons:

-Non à la violence, aux manitestations de rues en Guinée et particulièrement dans notre cité Zalikwèlè;

Non à une transition bâclée;

Non au communautarisme et à la division, 

Non à l’ethnocentrisme.

Devant ces menaces, nous allons nous déployer dans tous les quartiers et toutes les préfectures de la région pour sensibiliser les concitoyens sur la nécessité de la

preservation de la paix, de la cohésion et de la quiétude sociale sans lesquelles aucune démocratie ne peut se construire dans la durée ;demander à tous les citoyens

de defendre la transition pour qu’elle se déroule dans la paix et permettre que ces reformes engagées puissent être achevées pour le bien-être du peuple de Guinée.

-Gloire au peuple

Victoire au peuple

Honneur au peuple

-Vive la république

-Vive la Guinée

Que Dieu benisse la Guinée et les Guinéens.

Le FNDT: Mon devoir, Ma Patrie.

N’Zérékoré, le 26 Juin 2022

Je vous remercie!

La Guinée est si belle.

Par une journée ensoleillée j’écoute
Aux petits oiseaux qui chantent
Toute la journée et c’est une belle
Journée ensoleillée et je suis heureux aujourd’hui

Le soleil brille si fort
Au soleil du matin
Et la Guinée est tellement
Beau et paisible
Aujourd’hui et je bois mon
Vin toute la journée

Et avec un sourire sur mon visage

Je suis dans un bel endroit chaud
Et c’est une belle journée ensoleillée
Et pour goûter les fruits les plus doux
Et écouter les oiseaux chanter toute la journée

Je suis si heureux aujourd’hui

Et le ciel est si bleu et je suis
Regarder les papillons couler vers
Et les petites fleurs sont
Danser sous la chaude lumière du soleil
Il sourit si brillant

Et c’est juste un beau soleil
Journée en Guinée aujourd’hui et nous sommes
Chanter de vieilles chansons toute la journée

Et la couleur rose et c’est un
Journée ensoleillée parfaite et je me sens
La brise chaude
Soufflant toute la journée et mon
Souvenirs de la Guinée ensoleillée
Ne s’effacera jamais

Et je suis en Guinée ce soir
Et je souris si brillamment
Et avoir tellement de plaisir
Je suis sous le chaud soleil chaud et mon
Des souvenirs à chérir et tant d’autres choses
Bonheur et tant de joie et
Tout le monde rit avec des sourires
Il y a des visages et je serai toujours
Souviens-toi de mes jours ensoleillés
Dans la belle Guinée
Tous les jours.

David P Carroll.

N’Zérékoré : 20 acteurs  de communication  outillés par l’Unicef sur les techniques de riposte contre la pandémie à covid19 dans la région.

Dans le cadre de l’exécution du projet intitulé: Promotion de la demande et de l’engagement  communautaire contre la Covid19 et les autres maladies à potentiel épidémique dans la région de N’Zérékoré, financé par Unicef Guinée à travers le Gouvernorat de N’Zérékoré,  l’Inspection Régionale de la Jeunesse a organisé ce Samedi, 14 Mai 2022, en collaboration avec son homologue de la Santé une session régionale de Briefing des acteurs préfectoraux en charge de la communication sur la gestion des feedbacks communautaires. Cette formation tenue dans la salle de conférence du gouvernorat, a regroupé les responsables  de la  communication au niveau des directions préfectorales de santé, les responsables des radios rurales et aussi des responsables de jeunesse (DPJ) de la région, rapporte le correspondant de guineeplus.net dans la préfecture.

Susciter l’engagement des communautés vis-à-vis des vaccins contre la covid-19 à travers le renforcement du mécanisme d’analyse et de gestion des feedbacks communautaires est l’objectif de cette session de formation.

«  La session d’aujourd’hui a été consacrée au renforcement des capacités des acteurs de communications en ce qui concerne les modalités d’approches face aux aléas et autres situations d’urgence que nous rencontrons dans notre région. L’idée générale c’est de pouvoir renforcer les capacités et surtout les mettre ensemble pour conjuguer  les efforts pour les permettre  de pouvoir travailler de commun accord. Aujourd’hui nous  avons une séance de travail qui a regroupé les responsables  de la  communication au niveau des directions préfectorales de santé, les responsables des radios rurales et aussi des responsables de la jeunesse ou DPJ. Donc ces responsables, ont à la commande la nécessité de pouvoir communiquer, informer,  adresser  la meilleure information possible à nos  communautés dans le cadre spécifique de la riposte contre la pandémie à covid19. Mais nous voulons que ces acteurs soient suffisamment outillés, soient formés  et ayez  les compétences qu’il faut pour pouvoir les permettre d’adresser les questions d’information mais surtout gérer les réticences et  autre  forme   de rumeurs   qui peuvent les rencontrer» a dit le  Chef bureau Sud l’Unicef N’Zérékoré,  Dr Claude NGABU.

Prenant la parole, le directeur de cabinet par intérim du gouvernorat de N’Zérékoré, a dans son discours,  remercié l’Unicef pour son appui à la communauté et aussi invité les acteurs de communication à s’impliquer davantage dans la sensibilisation.  << Mesdames et messieurs, comme vous le savez depuis mars 2020. Le monde entier est attaqué par cette maladie. Mais grâce aux scientifiques, la Guinée a pu souscrire à ces différents vaccins pour qu’on puisse nous traiter. Mais malheureusement en Guinée,  si on fait le cumul, il y a peut-être près de 6 millions de personnes qui sont vaccinées. Alors que nous avoisinons les 12 millions d’habitants. Ça veut qu’il y a encore des réticents. Et comment corriger ça ? C’est pourquoi la jeunesse a pensé à faire appel des différentes radios, communicateurs au niveau des DPS pour vous venir en charge pour faire des différentes communications dans toutes les préfectures, de porte en porte.  Le vaccin ce n’est pas seulement contre le covid19 mais ça soigne d’autres maladies telles que la fièvre Lassa même la fièvre typhoïde. Moi qui vous parle j’ai déjà pris mes deux doses, mais d’autres ont pris la première dose et refusent de prendre la deuxième. Par peur, ça c’est de l’ignorance.  Je veux aussi remercier l’Unicef qui ne cesse d’appuyer nos communautés surtout les enfants. Donc c’est sur cette note d’espoir  que  je vous invite au nom du gouverneur en mission à Conakry que je déclare ouvert votre atelier de formation et de renforcement des capacités des  acteurs de communication>>,  a dit M. Siba Koné.

Du côté des participants, Sény Alida Haba, directrice par intérim de la radio rurale de N’Zérékoré dira que, « notre rôle essentiel  c’est de véhiculer au niveau des populations rurales l’information surtout la sensibilisation sur le thème d’aujourd’hui qui porte sur comment vaincre  le covid19 dans notre région. Donc pour nous,  notre rôle c’est d’aider l’Unicef et la direction régionale de la jeunesse à sensibiliser cette population sur les mesures barrières  contre cette pandémie de covid19 à travers les émissions interactives en langue locale».

Bruno LAMAH pour Guineeplus.net

CNT: L’ABSTENTION, UN MESSAGE LUI AUSSI DÉMOCRATIQUE.

POURQUOI JE ME SUIS ABSTENU ?

Il vous souviendra que la classe politique Guinéenne a eu quinze (15 ) sièges sur quatre-vingt-un (81 ) , en dépit de toutes les tractations, bien évidemment. Sur ces 15 représentants des groupes politiques retenus : trois (3) représentants sont sortis de la salle de la plénière avant les opérations de vote ( RPG, UFDG, UFR ), onze (11) ont voté pour le «Oui». J’ai été le seul au-delà même des formations politiques a opté pour l’abstention.

Le mandant que nous avons – individuellement – n’est pas impératif. Si nous devons cette position au nom de nos formations politiques, nous avons – pour le plus important d’ailleurs – l’obligation de conscience devant le peuple de Guinée et l’histoire que nous écrivons ici et maintenant dans la grande histoire de notre pays. Chaque membre de cette institution est ainsi responsable des choix qu’il opère, indépendamment des structures qu’il représente. Cela est-il possible ? C’est en tout cas l’idéal.

De ce fait, j’ai choisi de m’abstenir – non pas contre encore moins pour. Mais j’estime qu’il y’a la nécessité de voir les choses sur un autre angle, celui d’attendre de voir plus clair. Aussi j’estime, en toute conscience que le débat sur le délai de la transition – même s’il importe pour beaucoup – n’est ni encore “définitif” ni pour le moins absolu… Ce débat sera résolu dans les actions à mener, et tout le monde saura faire ses appréciations.

Ce qui importe le plus aujourd’hui, ce délai connu, accepté ou non, c’est de le rendre plus utile aux chantiers déjà annoncés, et permette derrière un retour à l’ordre constitutionnel dans la sérénité. C’est cela qui doit être “désormais” notre préoccupation. Comment faire en sorte que « cette transition de la dernière chance » puisse se solder de la meilleure manière ?

Hon. Conseiller Aboubacar Koly Kourouma
Membre du CNT
Parti GRUP

N’Zérékoré : le gouverneur Mohamed Lamine Keita, dans le viseur de la Presse.

Déclaration du bureau régional SPPG-GF

Nous, membres du bureau régional Guinée forestière du syndicat des professionnels de la presse de Guinée, avons été surpris de l’acte du gouverneur de N’zérékoré à l’encontre des journalistes des medias privés qu’il a empêchés de couvrir la réunion préparatoire de la campagne de récupération des domaines de l’Etat tenue le lundi 25 avril 2022, dans la salle de conférence du gouvernorat où il a pourtant admis les journalistes de la radio rurale.
Profondément attachés au droit non négociable à l’information publique, le bureau régional du SPPG condamne avec la dernière énergie, l’attitude liberticide du gouverneur le général à la retraite Mohamed Lamine Keita qui a malheureusement choisi le prélude à la journée internationale de la liberté de la presse pour poser un acte aussi discriminatoire contre les médias privés.
Pour exprimer notre désapprobation vis-à-vis de cette attitude anti démocratique, nous suspendons la couverture médiatique de toutes activités initiées par le gouverneur de N’zérékoré jusqu’à nouvel ordre.
À cet effet, le bureau régional SPPG invite tous les responsables des Medias privés, les correspondants des sites d’information et radios, les journalistes-reporters de la région administrative de N’Zérékoré au respect strict de cette décision. Si rien n’est fait pour corriger cette faute, nous nous réservons le droit de recommander au bureau exécutif national basé à Conakry, d’inviter toutes les antennes régionales du pays à des actions de protestation le 3 mai prochain(journée internationale de la liberté de la presse) pour que plus jamais l’exclusion des médias privés en provinces.
-Vive le SPPG;
-Vive la Presse indépendante;
-Vive la Liberté de la Presse.

N’Zérékoré, le 26 avril 2022
Pour le bureau du SPPG/GF,
La Secrétaire régionale

Makan Soumaoro, Foromo LAMAH

N’Zérékoré : le ministre du (MEP-UA) aux élèves “tout élève qui pense qui va se prêter à ce jeu…”

En séjour dans la région de N’Zérékoré, le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, a assisté ce mardi 15 février  à la montée des couleurs au lycée collègue Alpha Yaya Diallo, situé à la banlieue de la commune urbaine de N’Zérékoré. Accompagné des cadres de son département, du préfet Col Sékou KEITA, de l’inspecteur régional, du directeur préfectoral de l’éducation ainsi que  leur staff, le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation  a expliqué que sa visite à l’intérieur du pays ne constitue pas seulement de constater l’état des écoles mais d’apprécier les valeurs que ces écoles en ont. Guillaume Hawing,<<<Nous très content, très joyeux d’être là ici ce matin dans cette école historique. Qui porte le nom d’un grand homme, un homme qui a marqué l’histoire de notre pays, Alpha Yaya Diallo. Nous nous retrouvons ici dans cette cour, c’est comme à la coutumière, partout nous passons, nous assistons à la montée des couleurs dans l’une des écoles symboles. Comme Alpha Yaya Diallo, je sais que le choix n’a pas été fortuit. Je remercie aux autorités éducatives de N’Zérékoré.

Nous ne sont pas sortir seulement pour voir l’état des écoles. Nous sommes aussi sortir pour apprécier les valeurs des différentes écoles. Ici j’ai remarqué, j’ai regardé entre les toits, je n’ai vu aucun élève avec un téléphone, ça, ça m’a impressionné >>, dit M. Guillaume.

En ce qui concerne l’état des lieux, le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation dit le constat n’est pas reluisant, << ici aussi le constat n’est pas tellement reluisant. Jusqu’à présent les élèves continuent à venir. Il était 7 h 45, il n’y avait même pas 10 élèves autours du mât. Chers élèves, venez à l’école très tôt. Le sérieux commence là, la ponctualité et si jusqu’à 8h 30, 9 heures certains élèves sont encore en route pour venir à l’école. Moi je me demande si c’était des élèves ou autres personnes. Parce que un bon élève, un élève soucis pour son avenir, son devenir, très tôt, il quitte la maison pour venir à l’école. >>

Avant de quitter les lieux, le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation a martelé que << tout professeur qui viendra vous voir pour de telle combine, dénoncer le à la direction, il ira en prison. Acceptez d’échouer dignement. J’apprécie encore un IRE, un DPE, ou un ICE, il laisse les élèves travailler consciemment, il freine toute sorte de fraude avec deux admis ou 10%,  5% ou  4% qu’ autre qui à 80%, 100% avec des manœuvres dilatoires. Et cette année nous avons dit ceci: tout élève qui pense qui va se prêter à ce jeu, il sera d’office éliminé, surtout avec le téléphone. On prend le téléphone avec un  élève, il est éliminé et ta session de l’année est ajourné. Donc, tu perds deux ans sans aller à l’école>>, a martelé le ministre

Bruno LAMAH