Advertisements

Face à la confirmation des cas de  coronavirus dans la capitale guinéenne, la directrice préfectorale de la santé, s’est confiée à la rédaction  de guineeplus.net où, elle a expliqué avoir mis  des dispositifs sanitaires en place. Selon la DPE, un centre de traitement épidémiologique composé de 15 lits serait   disponible pour le traitement des  cas suspects du covid-19 dans la capitale forestière. Elle  a invité les citoyens au strict  respect des règles d’hygiènes  notamment le lavage régulier des mains avec des désinfectants et l’utilisation des couvre-nez.

La confirmation de sept  cas du covid-19  dans la capitale guinéenne inquiète plus d’un. A N’Zérékoré,  la directrice préfectorale de la santé, Dr Sokpo Théoro dit avoir pris des mesures préventives « c’est quand le COVID-19 a été annoncé en guinée, nous avons tenu une réunion d’urgence à la DPS, on a activé le coût et nous avons organisé une deuxième réunion à la préfecture avec la plateforme préfectorale pour les informer. Aussi nous avons fait des lettres adressées à toutes les structures sanitaires, définir le temps, les  précautions à prendre. Et en plus de ça,  j’ai invité tous les centres de santé et les chefs de centre à venir à la DPS. On les a montré les précautions à prendre à savoir : mettre  les dispositifs de lavages des mains, ne pas se saluer, ne pas toucher face-à-face (touchez dans  les serviettes hygiéniques après vous jetez dans un WC). On les a expliqué d’aller regrouper les populations et les AC (Agents de Centre) pour les expliquer,» a laissé entendre la directrice préfectorale de la santé.

Advertisements

Poursuivant la première responsable de la santé de Nzérékoré, indique quelques signes précurseurs du covid-19 «   quand on a  le coronavirus, on est fatigué, on a la fièvre, on a la toux, on a les douleurs de gorge mais aussi les douleurs au niveau des poumons (douleurs pulmonaires)» a indiqué Dr Théoro avant de dire ne pas se contenté que de ça, elle a aussi élargi au niveau des officines privées et les autres secteurs d’activités «nous sommes passés tour à tour  dans les structures informelles et formelles, on les a instruit de mettre les kits de lavages des mains et on a photocopié les documents on les a remis pour qu’ils puissent les lire et continuer à appliquer les mesures de préventions du coronavirus. Même dans les ateliers de coutures ces kits sont visibles. »

Pour ce qui est du centre de traitement de COVID-19, la directrice préfectorale de la santé, Dr Sokpo Théoro rassure qu’un centre aurait été   aménagé  pour la cause « déjà on a préparé un pour le moment, un Centre de Traitement des maladies Epidémiologiques (CTEPI) dans le quartier BOMA, dont on a  préparé au moins 15 lits pour le moment.  Au niveau du  centre,  on a des matériels de protection qu’on a gardée là-bas. Et on a  reparti un peu dans les centres de santé de la préfecture mais la majorité est gardée là-bas. On a mis aussi un personnel  bien formé là-bas maintenant.», rassure la directrice de la santé.

Pour terminer, la  directrice préfectorale de la santé, Dr Sokpo Théoro invite la population à l’unité et au respect des méthodes de préventions, « le coronavirus n’est pas comme Ebola, le COVID-19 se transmet plus rapidement. Donc,  il faut qu’on laisse nos différents et on s’occupe de la pandémie (COVID-19) d’abord. Il faut vous laver les mains tous les jours et appliquer les précautions qu’on vous ait données. De ne pas se saluer en serrant les mains, de se laver les mains régulièrement et à chaque heure avec de l’eau et du savon, ou avec du chlore. D’utiliser régulièrement les couvre-nez. Ensuite de ne pas laisser quelqu’un touché auprès de vous. Bien sûr on a pas eu de cas à Nzérékoré, mais y a déjà sept  cas confirmés à Conakry. Donc, ça veut  dire que nous sommes maintenant dedans. Nous sommes en Pandémie. Donc, il faut qu’on fasse beaucoup attention », a-t-elle souhaité.

De N’Zérékoré Bruno Lamah pour guineeplus.net

Advertisements