Échauffourées à Lola : un jeune diplômé tué.

Dans la nuit du Samedi au dimanche, 06 décembre 2020,  un jeune étudiant diplomé en médecine a été assassiné par un jeune à coups de machette dans le quartier Tighen-mo 1 dans le secteur Boiro Zakalozou non loin d’une boîte de nuit dans la commune urbaine de Lola. Selon nos informations, c’est à partir du vol d’un   téléphone qu’une chaude dispute s’est déclarée entre deux jeunes. Au cours de  la bagarre un aurait poignardé à mort son ami. Et ce matin après que le domicile du présumé coupable ai été incendié les jeunes en colère, les amis  du  défunt seraient attaqué  au commissariat central. 

Échauffourées à Lola: Maison du Père du presume coupable brûlée

Après l’intervention du renfort venu de N’Zérékoré, un calme précaire serait revenu dans la ville. << Il y a un problème d’assassinat d’un jeune ce matin. C’est un jeune diplômé en médecine. C’était dans la nuit d’hier samedi,  vers 1 heures du matin, que  les deux jeunes se sont bagarrés. Il y a un jeune du nom de Moussa Camara, ce dernier, ils étaient dans une boîte de nuit maintenant que Foromo Gbamou  avait perdu son téléphone, donc il aurait dit que Moussa a volé son téléphone. Sur le coup au bout des échanges qu’ils  sont sortis dehors. Ils se sont mis à  bagarrer,  maintenant Moussa a pris sa machette pour poignarder  l’autre là avec plusieurs coups au niveau de son bas-ventre.

Avec les cris les Gens sont sortis et ses amis ont essayé de l’envoyer à l’hôpital pour le secourir mais 10 min après, Foromo Gbamou est décédé avant son arrivée à l’hôpital. Et ce matin, ses amis ont incendié la maison du Père du bourreau. Ils ont brûlé casiment avec une voiture et 3 motos et tous les contenus de la maison. Les militaires, ont pu seulement sauver les parents du présumé coupable amené dans un lieu su. Les renforts sont venus de N’Zerekore, pour appuyer les forces de sécurité pour ramener la paix. Il y a eu des échauffourées qui allaient se transformer en un  conflit interethnique mais, ils ont pu éviter  >> a expliqué, notre source.Pour l’heure un calme précaire règne  et les forces de sécurité sillonnent la ville.

Il faut noter que la  victime qui résidait  dans le quartier Kpèlè-koky se nommait Foromo Gbamou âgé de 32 ans est le fils de Gbanlo Cano Gbamou. Le présumé coupable Moussa Camara serait en cavale.

Bruno Lamah