Examen d’entrée en 7ème année : “l’examen de reconnait pas la valeur d’un élève” dit le premier de la préfecture!

  • Bruno Lamah
  • August 31, 2020
  • Comments Off on Examen d’entrée en 7ème année : “l’examen de reconnait pas la valeur d’un élève” dit le premier de la préfecture!

Quelques jours après la publication des résultats de l’examen d’entrée en 7ème, la rédaction de guineeplus.net a rencontré ce samedi, 28 août 2020 le premier de la préfecture de N’Zérékoré. Il s’agit de N’Famory Sidibé, 13 ans élève, classé premier de N’Zérékoré avec mention “Très Bien” au groupe scolaire privé Ramatoulaye Keita sis au quartier Tilépoulou dans la commune urbaine de N’Zérékoré.

Le jeune lauréat, N’Famory Sidibé a exprimé sa joie avant de parler de la clef de son succès « je suis très fier de moi. Parce que j’ai beaucoup révisé, je ne dormais même pas nuit et jour. Donc je suis fier de moi d’être premier de la préfecture. Quand nous avons commencé les cours, l’affaire de Coronavirus est venu, on suspendu les cours. J’etais à la maison et j’ai obligé mon père a m’acheté tous les documents de la 6ème année, il l’a fait. Par après, je lui ai dit de me chercher un maitre de cours qui est fort en Français et en calcul. Je l’ai expliqué pour le cas de M. Tounkara, directement, il est allé voir M. Tounkara et lui aussi, il a accepté. Il venait chez nous me réviser sur le programme de la 6ème année. Il me donnait tous les jours, 10 questions dans annale. Quand nous avons fini d’épuiser, on a attaqué memento, après on a fini avec le document je suis admis. Dans l’étude, il n’y a pas de secret, le seul secret c’est de bosser. Je ne dormais nuit et jour. Je bissais et j’ai bien révisé.»

Poursuivant, le lauréat N’Famory Sidibé a promu de continuer le combat, tout en invitant ses collègues à ne pas baisser les bras. « J’encourage mes amis, surtout les redoublants. La vie n’est pas facile, l’examen de reconnait pas la valeur d’un élève. Il doit se battre pour préparer l’année prochaine. Comme on aime dit l’homme propose, Dieu dispose, la nature s’impose. Ils doivent s’imposer aussi.»

Pour terminer, le jeune collégien, N’Famory Sidibé, a rendu grâce à ses parents et son encadreur. « Je remercie mes parents qui ont beaucoup fourni d’effort pour moi. Tout ce que je les demandais allant dans le sens de mon examen, ils me faisaient. Je les souhaite longue vie à eux. Au niveau de mes encadreurs surtout M. Tounkara, qui n’a cessé de m’apporter son soutien. Sans lui je ne serai pas là où, je suis aujourd’hui.»

Il faut rappeler que l’année dernière, c’est une fille de 13 ans venant du district de Gbana dans la sous-préfecture de Koropara située à plus de 80 km du chef-lieu de la préfecture qui avait été classée première de la préfecture avec la mention “Très Bien”.

Bruno LAMAH