Fête de Ramadan : voici les messages des fidèles musulmans de N’Zérékoré.

La fête de Ramadan qui marque la fin du carême musulman a été célébrée dans la ferveur ans 52 lieux de cultes dans la capitale de la région administrative de N’Zérékoré. Cette fête qui a été place sous un contrôle sanitaire et sécuritaire. Aux sortir des différentes  mosquées de la ville, les fidèles musulmans ont manifesté leur joie certains ont déploré la cherté de la vie et le vandalisme de certains édifices privés et publiques lors des manifestations. Ils  ont enfin formulé les vœux  de prière et de  paix dans le pays.Pour le commandant régional de la gendarmerie de N’Zérékoré, Col. Sékou Keita, <<nous prions Dieu de nous avoir donné l’occasion de terminer le mois de carême sans problème à N’Zérékoré.

Car tout le monde s’est que pendant les mois de carême, il y a des problématiques ici. Mais avec la sensibilisation de la population tout c’est passé dans les règles de l’art. Nous remercions tout le Monde pour le bon comportement. Et surtout pour le respect des mesures barrières. Donc je félicite toute la population de N’Zérékoré pour leur bon comportement vis-à-vis du respect des mesures barrières contre l’épidémie à virus Ebola et la pandémie de covid19>>.

Quant à M. Aly Diabaté, acteur de la société civile, dira que le sermon de l’imam qui était axé sur la paix, la cohésion sociale entre les Guinéens vient à point nommé. <<Le sermon de l’iman est un message de paix et de pardon. Et nous en tant que fidèle musulman. Je pense que nous devons vraiment suivre ces mots là. Parce quand nous l’appliquons comme il l’a dit ça va nous permettre de vivre dans un environnement de Paix. Et comme le dit. On ne peut pas parler de développement sans paix.

Donc, l’idéal pour aujourd’hui pour qu’il est la paix aujourd’hui en Guinée. Parce que on constate en longueur de journée, nous sommes en manque d’infrastructures. Mais en moins de manifestation, on se retrouve pour sagager le peu qui est avec nous. Donc, ce qui veut dire la propriété des propriétés, c’est de cultiver la paix. Donc, ces sermon vient à point nommé. Si le premier imam de la forêt parle ainsi, cela veut dire, ça va impacter forcément ses fidèles.>>Se son côté, Alpha Oumar Baldé, pense que le gouvernement doit revoir, les conditions de vie des citoyens. << Ce n’est plus a demonstré. On a tous vus comment les Gens ont traversé le mois de ramadan. Les prix des denrées alimentaires ont nettement augmenté sur le marché.

Et moi je crois que si il y a une chose aujourd’hui, qu’il faut déplorer. C’est naturellement, cette cherté de la vie mais à mon avis des dispositions doivent être prises par le gouvernement pour que le panier de la ménagère soit à la hauteur de son Revenu>>, a exprimé M. Baldé.

Bruno Lamah