Hausse du prix de pain :deux boulangers, ont-ils été incarcérés à Lola ?

Advertisements

On en sait un peu plus sur l’interpellation du président préfectoral des boulangers de Lola. Selon le président de la chambre régionale du commerce de N’Zérékoré, le président préfectoral des boulangers de Lola a été interpellé seul par la police pour ”offense” au président de la chambre préfectorale de commerce qui a ensuite porté plainte contre lui à la police suite à l’augmentation de la miche de pain dans la localité. Selon M. Makan Camara, président de la chambre régionale de commerce, d’industrie et d’artisanat de N’Zérékoré, << c’est le président du bureau des boulangers de Lola qui a manqué du respect au président de la chambre préfectorale de commerce, d’industrie et d’artisanat de Lola. Alors c’est pourquoi, le président de la chambre est allé se plaindre à la police contre ce monsieur qui a finalement été arrêté par la police. Après les gens sont allés intervenir et la police lui a relaxé provisoirement. Mais tous ceux qui vous disent qu’il a été arrêté à cause de l’augmentation du prix de pain c’est faux et archifaux. Il a été arrêté Parce que il a mal répondu le président de la chambre et il lui a manqué du respect. Alors, c’est quand le président lui a dit moi je ne dis pas de ne pas augmenter ou d’augmenter. Mais vous attendez que les négociations soient finis au niveau du bureau régional de la chambre et celui des boulangers à N’Zérékoré. Donc, on attend quand ils vont finir de négocier sur le prix et le prix qui nous sera communiqué, vous allez l’appliquer sur le terrain. Maintenant c’est là-bas, où il dit que vous, vous êtes des faux-types. Donc, je suis venu seulement vous informer mais ce n’est pas pour demander votre avis. Que vous voulez ou pas, c’est vous vous violé la loi à Lola mais c’est pas nous. Mais cette fois-ci, on va faire et on s’en fout de ce qui va sortir >>, a expliqué Makan Camara. Contrairement à certaines informations qui circulent la toile faisant cas qu’il aurait été arrêté avec un des boulangers, le premier commerçant de la région de N’Zérékoré dément cette information et apporte des précisions. Makan Camara. << Non, non et non ! C’est lui seul qui a été arrêté. Mais ce que les boulangers ont fait, après l’arrestation, ils se sont réunis en communauté. Au lieu d’aller demandé pardon pour qu’ils s’attendent, ils n’ont pas fait. Parce que quand le président régional des boulangers, M. Abdoul Gadiry Bah m’a informé que ils ont arrêté le monsieur moi j’ai téléphoné directement le président (le plaignant) préfectoral de la chambre de Lola pour lui dire si les gens viennent demander pardon, il faut l’accepter et retirer ta plainte à la police. Parce que le problème a trouvé sa solution à mon niveau. La négociation va continuer avec les boulangers et les vendeurs de farine. Mais pour le moment, c’est l’ancien prix qui a été maintenu à 2500francs c’est-à-dire la miche de pain doit être vendue dans la région forestière à 2500 fg>>, a martelé le président de la chambre régionale du commerce.Bruno Lamah

Advertisements