Incendie d’un garage à N’Zérékoré : le tribunal criminel, acquitte les présumés auteurs.

Advertisements

Le procès des jeunes de Samoe, accusés pour incendie volontaire d’un garage et menace de mort vient de connaître son épilogue. Les sieurs, Yakpaoro Theoro, François Théa, Nyéréké Saoulomou, Joseph Théa, et Ecric François Théa, poursuivi par M. Vincent de Paul Théa et le ministère public pour les faits ”d’incendie volontaire, menace de mort et vols aggravés” ont été acquitté le Lundi 12 avril 2021 par le tribunal criminel de N’Zérékoré après avoir passé 13 mois en prison ferme.

Ouvert, il y a une semaine au tribunal criminel de N’Zérékoré, le procès des jeunes présumés accusés de Samoe s’est soldé par une victoire de la défense. Les 5 présumés auteurs de l’incendie d’un garage survenu dans la sous-préfecture de Samoe, pendant les évènements malheureux du 22, 23 et 24 mars 2020, lors des élections législatives couplées du référendum, ont été libérés purement pour des fins de poursuites. Car dit-il, le tribunal n’a pas trouvé de preuve pouvant les incriminés. Les témoins qui ont cité par la partie civile, et qui se sont succédé à la barre, n’ont point incriminés les présumés auteurs dans cette affaire. Vu l’incapacité de la partie d’apporter des preuves concrètes, le ministère public, représenté par M. Sidiki Kanté procureur de la republique près le TPI de N’Zérékoré, a demandé au tribunal de renvoyer les 5 présumés auteurs des fins de poursuites pour les faits ”d’incendie volontaire, menace de mort et vols aggravés” mais de les retenue pour les faits de ”participation délictueuse à un attroupement” en les condamnant à 2 ans de prison avec 2 millions d’amende.Cette réquisition du ministère public, n’a pas été au goût de la défense, qui a souligné que, les chefs d’accusations citées par le ministère public ”participation délictueuse à un attroupement” n’ont pas été l’objet d’interpellation de ces jeunes. Par conséquent, les avocats à la défense ont demandé aux juges audienciers d’acquitter leurs clients tout en écartant les faits de ”participation délictueuse à un attroupement”.

Advertisements

Finalement, le juge audiencier, M Ibrahima Daman, président du tribunal a délibéré, que les nommés, Yakpaoro Theoro, François Théa, Nyéréké Saoulomou, Joseph Théa, et Ecric François Théa, ont été renvoyés pour des fins de poursuites judiciaires.

Il faut noter qu’après cette libération, épouses, parents, amis, proches et les ex-détenus de ceux-ci, ont accompagné les désormais ex-détenus de la maison centrale de N’Zérékoré dans la sous-préfecture de Samoe où une population fortement mobilisée leur ait recevez une grandiose réception à la tribune de la sous-préfecture avant que chacun y rendre chez lui après avoir passé plus d’un an en détention provisoire dans les geôles de kankan et N’Zérékoré.

Bruno Lamah

Advertisements