Insécurité à N’zérékoré

La population de la ville de N’zérékoré reste encore sous le joug des bandits à mains armée.

Les citoyens de cette Capitale Régionale de la Guinée Forestière en occurrence les Taxi-Maitres Moto continuent d’être agressés par les bandits de grands chemins.

Après plusieurs cas de tueries des taxi-maitres motos enregistrés par la population de cette zone Urbaine, un autre fait récent vient de se produire dans la nuit de ce Jeudi 30 Juin 2016 au quartier Bellevue sur la route du village Galaye dans les environs de 18h30mn où un jeune conducteur de taxi Moto Mr Pelé Kpogomou âgé de 25 ans a été fusé sur son bras gauche par un inconnu.

Intéressé devant notre micro, la victime nous explique la circonstance des faits :

D’après lui, « c’était la nuit du Jeudi 30 juin 2016 à 18h30mn, qu’un Mr l’a déplacé enfin de le déposer sur cette route du village Galaye.

Après avoir discuté les frais de déplacement Dit-il,  le client s’est embarqué sur la moto pour la destination indiquée. Chemin faisant, son passager lui disait « Taxi-Maitre…! Il faut garer la moto mon Képi est tombé…! »

Et, brusquement qu’il a freiné dans l’intention d’aider son passager à récupérer son képi déclaré alors que cela était fictif. Arrêter entrain de l’attendre, Indique la victime, le malfrat est revenu avec un pistolet en main l’obligeant de déposer la clé de la moto le plus tôt que possible si non c’est la mort qui intervient…

Sachant qu’ils étaient dans un lieu isolé et dans le noir, qu’il n’a dit aucun mot que d’exécuter l’ordre du bandit en le priant de prendre la moto et ne pas le tuer. Malgré la donne de la clé et ses mots de pleure, décrie Mr Pelé, le malfrat lui a dit « c’est ton dernier jour aujourd’hui… ! », c’est ainsi que son soit disant client a d’abord tiré un coup de pistolet à l’air avant de pointer le canon de son arme sur sa personne.

Et toute de suite, le malfrat a déclenché son arme soudain, à son tour il a baissé la tête en soulevant par inattention son bras gauche contre la balle ; et c’est dans cette aide de Dieu que sa main a été explosée par ce coup qui a failli le tuer.

Finit son opération, se lamente la victime,  le bandit à rejeter la clé de la moto et s’enfuir dans la brousse sans rien prendre comme si c’était un compte à régler or qu’il ne l’avait jamais connu dans ma vie. Ce n’est que par la suite de ses cris de pleure que trois jeunes de passage ont eu le courage de venir le sauver de la situation avec crainte en le déportant à l’hôpital Centre pour les soins d’urgence… ».

Nous témoigne dans un état de souffrance Mr Pelé Kpogomou sur son lit d’hôpital Régional.

Suite à ces différentes attaques des bandits contre les conducteurs de Taxi- Moto et autres Personnes civiles de la ville de N’zérékoré, de nombreux jeunes se constituent en Clan dans les gares Moto pour faire la justice populaire en tuant publiquement ces Malfrats à main armées parfois même les brûler vif comme pour dire que l’autorité ne joue pas son rôle dans la défense des citoyens.

 

Photo et Texte par YVES CLAVER / N’zérékoré pour GUINEEPLUS