Manif du FNDC : Risque d’affrontement ce jeudi à N’Zérékoré ?

N'Zérékoré
Advertisements
Le maire de la commune urbaine de N’Zérékoré Moriba Albert Delamou
Le maire de la commune urbaine de N’Zérékoré Moriba Albert Delamou

Le maire de la commune urbaine de N’Zérékoré vient d’annuler la marche pacifique que compte projeter jeudi, 12 décembre 2019 par  l’antenne régionale du Front National pour la Défense de la Constitution dans la ville. Selon, la municipalité, cette marche pourrait impacter les opérations d’enroulement en cours dans la ville. Une mesure que le FNDC compte braver le jeudi pour se faire attendre.

L’antenne régionale du FNDC de  N’Zérékoré appelle à nouvelle  manifestation  jeudi, 12 décembre 2019  contre le projet de nouvelle constitution. Le maire de la commune urbaine dans sa lettre réponse au courrier d’information adressé  par l’antenne locale  du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), Moriba Albert Délamou,  explique les motifs  de l’interdiction de cette  marche pacifique « en prévision de l’élection législative prochaine, le recensement des citoyennes et citoyens se poursuit dans tous les quartiers au niveau des CAERLEs de la commune urbaine. Pour cette raison et pour éviter toute  démobilisation, je vous invite à surseoir à la  manifestation que vous avez projetée le jeudi, 12 décembre 2019,  pour l’intérêt  supérieur des populations de N’Zérékoré. »

Advertisements
Moise Haba, responsable local du Bloc Liberal
Moise Haba, responsable local du Bloc Liberal

Une invite ou une interdiction, les responsables  du FNDC  réitère leur appel  à une mobilisation sans précédente. Pour Moise Haba, responsable du BL et conseiller du FNDC,  la lettre adressée à la commune, informe celle-ci à prendre sa responsabilité,  « c’est une lettre d’information qu’on adresse à la commune et non une demande  d’autorisation qu’on adresse à la commune. Donc, la commune est avisée pour prendre ses responsabilités sur le plan de la sécurité. »

Le FNDC ne compte pas se plier à la décision de la commune, il compte paver les rues de N’Zérékoré  jeudi, 12 décembre 2019 pour dénoncer  ceux  qu’ils qualifient  le projet de nouvelle constitution  qui pourrait permettre au chef de l’Etat de briguer un 3ème mandat. C’est pourquoi,  le maire de la commune durci le ton « je ne voudrais pas qu’on arrive là, il faut que je sois clair,  mais lorsque ça va arriver. Nous  serons obligés de leurs empêcher de marcher  par toutes les voies légales. »

La journée du jeudi, annonce donc  très tendue  entre les autorités communales et l’antenne régionale du FNDC. Selon certains observateurs l’interdiction de manifester à N’Zérékoré risque de provoquer de nouvelle tension.

A suivre !

Bruno Lamah

Advertisements