N’Zérékoré : 236 kg de drogues, 8 cartons de produits périmés et des gris-gris incinérés par les autorités !

Advertisements

Les autorités régionales et le parquet du TPI de N’Zerekore ont procédé ce jeudi à l’incinération d’une quantité de chanvre indien, de produits pharmaceutiques périmés, des fausses monnaies et des gris-gris dans le dépotoir de la mairie, situé à 10km de la commune urbaine de N’Zérékoré sur la route N’Zérékoré-Diecké. C’est au total 236 kg de chanvre indien, saisi par la douane et 8 cartons de produits pharmaceutiques périmés , qui ont été incinérés.

Selon, le procureur près le tribunal de première instance de N’Zérékoré, M Sidiki Kanté, << Nous sommes là dans le cadre de l’incinération des drogues et les produits pharmaceutiques que vous voyez là. Ça fait longtemps que ces produits ont été saisis. c’est la première saisie et les autres produits étaient là-bas souvent les décisions qui ont été rendus avant notre arrivée. Quand nous sommes venus, on sait dit, il fallait tout simplement brûlé tous ces produits là pour ne pas les conserver inutilement.

Advertisements

Ce programme d’incinération a été préétabli très longtemps mais vous avez vu avec l’épidémie d’Ebola qui est venue. Nous avons fait sursoir à celà avec l’assurance que nous avons reçu pour le respect des mesures barrières et les restrictions qui ont été données. C’est pourquoi nous avons organisé les audiences criminelles aujourd’hui et l’incinération de tous les produits qui ont été saisis. Cette opération d’incinération se situe dans le cadre de l’application des décisions prises par la justice. Parce que quand les saisies sont opérées alors le tribunal ordonne l’incinération de tous ces produits. Parmi ces objets incinérés, Il y a 236 chanvres indien, 8 cartons de produits périmés, fausses monnaies et les gris-gris là, on n’a pas touché.

C’est en exécution de ces décisions là que nous avons procédé à cette incinération>>, a indiqué le procureur. Pour sa part, le gouverneur de la région administrative de N’Zérékoré, Gl. Mohamed Gharé, a remercié la justice et les services de sécurité pour le travail abattu avant d’ajouter qu'<< aujourd’hui nous venons d’incinérer 236 kilo de chanvre indien qui ont fait l’objet de saisir depuis plusieurs mois. Et au-delà de 236 kilo de chanvre indien, vous avez vu 8 cartons de produits pharmaceutiques périmés impropre à la consommation de la population et aussi d’autres objets de foeutus. Donc les gens se sont servis soient pour intimider, soient pour escroquer.

En dehors, vous avez vu ce qu’on appelle les papiers noirs. Les papiers noirs, c’est pour tout simplement escroquer les gens. Comme pour dire qu’on peut transformer le papier en de l’argent. A cause de ça, des citoyens sont escroqués. L’incinération a été faite dans les règles de l’art. Vous avez vu, avant qu’on ne soit sur le terrain, il y a eu des préalables. Il y a ce qu’on appelle la commission préfectorale d’incinération. Ne fais pas l’incinération qui le veut !>>, a précisé le gouverneur de N’Zérékoré.

Bruno Lamah

Advertisements