N’Zérékoré/Education : ‘’ Nous sommes en manque de 562 enseignants de l’élémentaire et 318 professeurs contractuels pour combler le besoin au secondaire’’ (DPE).

Dans sa vision de rajeunir l’administration guinéenne, le chef de la junte, col. Mamadi Doumbouya à travers son gouvernement, a mis à la retraite un bon nombre de fonctionnaires notamment les enseignants le 31 décembre dernier. A Nzérékoré, comme dans certaines préfectures d’ailleurs  le manque criard d’enseignant se fait sentir dans les établissements scolaires publics. Selon le directeur préfectoral  de l’éducation par intérim, la préfecture de Nzérékoré à un manque de 562 enseignants à l’élémentaires et 318 professeurs au secondaire.  Pour combler ce vide, le DPE a laissé entendre que le département est en train de ménager les   efforts  afin de trouver une solution rapide.

Le 31 décembre dernier, le gouvernement guinéen a mis à la retraite un bon nombre de cadres issus des différents départements ministériels, notamment celui du Ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation. Ce départ de ces cadre impact aujourd’hui le système éducatif guinéen en quelques mois seulement des examens nationaux. « Avant le 31 décembre, on était toujours en manque d’enseignants. Et ce manque était comblé par les contractuels communautaires. Donc à la faveur mis à la retraite le 31 décembre dernier  d’un grand nombre d’enseignant, le nombre de besoin a  augmenté. Ce qui fait aujourd’hui la direction préfectorale de l’éducation de N’Zérékoré dans le statut de l’élémentaire, nous sommes en manque de 562 enseignants de l’élémentaire pour combler le besoin. Et si nous allons aux secondaires, nous avons aussi un besoin de 318 professeurs contractuels. Donc voici la situation actuelle des besoins en enseignants  tant qu’à l’élémentaire qu’au secondaire», Yozile kolamou est le DPE par intérim de N’Zérékoré.

A la question de savoir, comment ces classes fonctionnent aujourd’hui, le DPE répond en ses termes. «  Ce sont les mêmes enseignants communautaires au niveau cde l’élémentaire et du secondaire qui sont dans nos classes et qui tiennent effectivement les cours afin de combler ce déficit en attendant la décision qui sera prise par les autorités hiérarchiques».

Face à ce déficit d’enseignant tant qu’à l’élémentaire qu’au secondaire, le DPE par intérim de Nzérékoré, lance une invite à sa hiérarchie. «C’est de nous aider telques ils ont déjà fait comprendre aux parents d’élèves et à toutes les communautés que il aurait des enseignants contractuels de l’Etat qui vont être engagés dans leur école. Que nos autorités prennent les dispositions pour que ce message soit accompli. C’est une promesse, que cette promesse soit réalisée»


Bruno LAMAH