N’Zérékoré : Fassou Goumou, dissident du RPG-AEC, libéré !

Au lendemain de son interpellation, Fassou Goumou, ex-conseiller communal qui a démissionné du RPG Arc-en-ciel pour rejoindre le FNDC, a recouvré sa liberté. Il a été libéré dans la soirée  vendredi 15 novembre 2019, et a regagné son domicile.

Le riche opérateur économique a été mis aux arrêts jeudi soir. Il a passé une nuit et une journée avant d’être remis en liberté. Même si les raisons de son interpellation n’ont pas été révélées, les ennuis de Fassou Goumou seraient liés à sa démission de toutes les instances du parti au pouvoir et de son poste de conseiller communal ainsi que de son passage à l’antenne d’une radio de la place où il aurait tenue des propos déplacer à l’encontre du président de la République.

Certaines indiscrétions laissent entendre aussi que les autorités le soupçonnaient de vouloir saboter le meeting que le président Alpha Condé a animé hier samedi, 16 novembre, à N’Zérékoré.

Vendredi matin, plusieurs jeunes, révoltés par l’arrestation de Fassou Goumou se sont retrouvés pour discuter d’éventuelles manifestations de rue pour exiger sa libération. Ils avaient même rencontré les sages de la ville, opposés à toute perturbation à N’Zérékoré, pour demander leur implication dans le dossier.

Selon des sources sûres du côté du patriarche de la ville, le doyen des sages de N’Zérékoré, Molou Holomo Hazaly Zogbélémou s’est impliqué personnellement auprès du chef de l’État qui s’est rendu chez lui pour une visite de courtoisie afin de faciliter la libération de Fassou Goumou. Et ce n’est qu’à 21 heures qu’une liberté provisoire a été accordé à celui-ci.

De N’Zérékoré, Bruno Lamah pour Guineeplus.net