N’Zérékoré : un incendie ravage tout sur son passage!

Un incendie d’origine inconnue s’est déclaré effectivement dans un bâtiment composé de plusieurs boutiques au quartier Gböyéba non loin du marché central ici  dans la commune urbaine de N’Zérékoré, faisant des dégâts matériels importants. Selon les témoignages,  le feu est parti d’une boutique avant d’ ébranler  finalement les autres boutiques,  qui ont finalement été consumé avec leur contenu et d’autre décoiffée sur.

Interrogé Kerfala Doré, secouriste, reviens sur comment il a été informé de la situation. << J’étais dans mon magasin, j’ai reçu un coup d’appel pour me parler de l’incendie. Directement, j’ai fermé ma boutique pour me rendre apporter secours. Quand je suis arrivé, j’ai trouvé tous les magasins étaient en ferme. On s’est mis à l’éteindre. Le service de sapeurs pompiers qui est inactif. Depuis le début jusqu’à maintenant, on a pas vu les sapeurs pompiers. Pour le moment, on maîtrise le feu>>, a dit kerfala Doré.

De son côté, Mamady Camara, se dit très déçu de l’attitude des autorités<< ce qui nous ait déçu, comment un petit coin comme ça, en cas d’incendie, ils doivent venir à temps pour porter secours. Sinon, ça là, ça ne peut pas dépasser l’État Guinéen quand-même. Ils attendent que tout se brûle avant de venir nous sauver.>>

Pour Doura Condé, << aujourd’hui c’est déplorable à N’Zérékoré. Comment avec une population de plus de 800000 hab, on a pas un véhicule citerne de sapeurs-pompiers? C’est la jeunesse de N’Zérékoré qui est venue aujourd’hui éteindre le feu dans la ville ici. Donc il y a eu des gaspillage ici, donc on ne peut pas imaginer le coût des dégâts matériels importants incendiés ici.  >>

Pour terminer, Doura Condé, lancé une invite à l’endroit des autorités, << C’est de venir au secours des victimes. Actuellement, les puits sont taris ici. Il y a pas de sapeurs pompiers dans la zone de  N’Zérékoré, il y a pas de sécurité pour la population. Mais si  c’est pour interpeller les taximotard ou les interventions là, ils sont les premiers à intervenir sur le terrain. >>

En attendant la détermination de la cause de cet incendie, les secouristes, ont reçu à éteindre le feu, mais seulement le  dégât  matériel est très important.

Bruno LAMAH