Tentative d’attaque au siège du RPG-AEC N’Zérékoré: voici ce qui est réellement passé!

  • Bruno Lamah
  • January 27, 2020
  • Comments Off on Tentative d’attaque au siège du RPG-AEC N’Zérékoré: voici ce qui est réellement passé!

Le siège régional du parti au pouvoir en N’Zérékoré a été la cible d’une tentative d’attaque dans la journée de ce samedi, 25 janvier 2020 par des inconnus. Selon nos informations, deux inconnus menus de sacs contenant de gris-gris, de lances pierres et de cailloux ont été mis aux arrêts par la brigade du parti à la porte d’entrée du siège et ils ont été mis à la disposition des services de sécurité.

Interrogé par la rédaction de guineeplus.net, le préfet de N’Zérékoré, Elhadj Sory Sanoh témoin oculaire des faits apporte des précisions « ce n’est pas une attaque mais plutôt une tentative d’attaque. On est resté là-bas (au siège), sept(7) gardes du parti. Deux d’entre eux sont rentrés au siège pour nous montrer deux sacs.

Ils ont ouvert le sac, ils ont vidé le contenu sur la table, il y avait des gris-gris, des lances pierres dedans, y’avait aussi des cailloux ainsi que des pierres. Les deux jeunes qui étaient venus, ils ont été demandés, leur sac a été fouillé dehors l’un a fui et l’autre a été appréhendé et je crois celui qui a fui aussi a été mis au arrêt. Au moment on était au siège, on nous a fait comprendre que les jeunes loubards sont prêts à venir attaquer. C’est en ce moment que les forces de l’ordre ont été appelées pour venir à l’offensive. Y a deux qui sont pris l’un est à la gendarmerie et l’autre à la sureté,» a-t-il expliqué.

Pour éviter les cas de violence dans la ville à la veille des élections législatives, le préfet de N’Zérékoré, Elhadj Sory Sanoh, appelle la population à la vigilance, « un problème d’élection n’est pas un problème de casse, n’est pas un problème d’incendie, n’est pas un problème d’attaque des édifices publics et des symboles de l’Etat. Donc, j’invite la population de N’Zérékoré d’être calme, de ne pas répondre aux provocations. Mais de ne pas accepter que N’Zérékoré connaisse les mêmes situations que le Foutah connait aujourd’hui, » a plaidé le préfet de N’Zérékoré.

De N’Zérékoré, Bruno Lamah pour guineeplus.net.