Vers la mise en place d’une structure parallèle que l’Union Kpèlè à N’Zérékoré ? : le maire Moriba Albert Délamou pointé du doigt.

Advertisements

Le maire Moriba Albert Délamou veut-il mettre en place une nouvelle structure de l’Union Kpèlè? Vue qu’il n’y a pas de parfaite amour avec les responsables de cette organisation qui se sont ralliés tout dernièrement dernière le patriarche Goïkoya Lambert Zogbélémou. En tout cas c’est ce qui révèle du compte rendu de la réunion des responsables de l’Union Kpèlè tenue ce mercredi dans leur siège au quartier NYEN Daniné.

Interrogé au sortir de la rencontre, le président de l’Union Kpèlè, M. Pépé Aimé Kolié, a révélé que <<tout est parti depuis l’histoire de la mise en place du patriarche de N’Zérékoré. Cela a révélé que ça revient à la famille Zogbélémou. Ces rencontres ont été tenues le patriarche Goïkoya Lambert Zogbélémou a été choisi, présenté à la communauté Kpèlè et intronisé solennellement. Mais ce processus a été attaqué par l’autorité de la place notamment le Maire. Pourtant, le président de la république avait instruit à tous ses administrateurs de se mettre à côté de ne pas s’impliquer. Mais le maire dit à tout moment qu’il n’est pas dedans pendant qu’il agisse activement. Aujourd’hui le patriarche est en fonction, qu’est-ce qu’il trouve encore comme moyen c’est de créer la même confusion au niveau de la structure de l’Union Kpèlè en essayant de créer une structure parallèle. Comme ils ont souvent l’habitude. Jinterpelle le peuple Kpèlè à la vigilance, de rester serein. Nous nous sommes pas un peuple qu’on doit diviser. Le peuple Kpèlè a toujours été un peuple accueillant. La terre Kpèlè a été une terre d’hospitalité. C’est pourquoi, elle a accueilli toutes les communautés qui vivent ici. Mais c’est le maire Moriba Albert Délamou qui veut créer des fissures, des mésententes entre les Kpèlè. Donc, on l’appelle à la prudence et à la discipline. Il(maire) n’a qu’à vraiment s’en méfier. Il est fils de ce terroir. On l’a convoqué à plusieurs reprises, dans son village à kerema, pourqu’il quitte dans cette affaire. Mais il dit souvent il a compris mais il continue à agir. Mais cette fois-ci, il faut qu’il comprenne, il est en train de faire les jeux en contactant les gens pour qu’ils être à la tête de l’Union Kpèlè. Alors que c’est pas lui qui doit mettre cette structure. C’est les Kpèlè qui vivent à N’Zérékoré qui ont mis cette structure et c’est eux qui savent comment les élections se passent. Donc, on informe tout le monde et nous prenons à témoins, l’opinion nationale et internationale ainsi que toutes les communautés qui y vivent à témoins de ce qui pourrait advenir. Moriba Albert Délamou est en train d’agir de façon anormale. Cela ne relève pas de ses attributions. C’est un élu, il doit chercher plutôt à unir et non à diviser>>.

Advertisements

Joint au téléphone, le principal mis en cause, Moriba Albert Délamou, maire de la commune urbaine de N’Zérékoré dit n’être impliqué de prêt ni de loin à cette affaire de communauté. << Je ne suis pas mêlé. Tout ce qui est communauté, je ne suis pas dedans. Ça, ce n’est même pas union Kpèlè, ils m’ont dit c’est cadre de concertation des communautés. Moi je les ai dit que je ne suis pas dedans. C’est comme ça le problème de patriarche est passé. Je suis ni impliqué de prêt ni loin de cette affaire>>, a précisé le maire Moriba Albert Délamou sous un ton ferme.

Bruno Lamah

Advertisements