Violence conjugale à Konipara (N’Zérékoré) : “il sera jugé conformément à la loi”, (procureur).

Etienne Kolié c’est son nom, âgé de 65 ans et professeur d’EPS (Education Physique et Sportive) au collège Koropara  est accusé  par sa femme Eugénie Sagno, ménagère, âgée de 25 ans et mère de deux enfants de l’avoir déshabillé et publiquement exposé ses parties intimes. Présenter au parquet  le 17 novembre dernier par la brigade de la  gendarmerie territoriale de N’Zérékoré a été inculpé par le  tribunal correctionnel de N’Zérékoré  pour les faits d’ «outrage public à la pudeur et de violence» sur sa femme. 

Selon, M. Sidiki Kanté,  procureur de la république près du tribunal de première instance de N’Zérékoré. « C’est un sujet qui fait aujourd’hui débat et beaucoup de bruit d’ailleurs avant même la réception du dossier. Nous avions été informés de ce fait. Alors le 17 novembre justement nous avons reçu de la compagnie territoriale de la gendarmerie de Nzérékoré  le dossier concernant M. Etienne kolié. Il est poursuivi pour outrage publique à la pudeur et violence sur la dame Eugénie Sagno. Nous venons donc de recevoir le dossier, et nous sommes en train de voir justement la programmation.  Parce que il reconnait les faits. Qu’à cela ne tienne, il est déjà sous mandat de dépôt, il est à la maison centrale. Il sera jugé conformément à la loi de ce qu’il a fait. Parce que ça attire l’attention de plus d’un et c’est un peu parler partout. La justice prendra toutes les responsabilités, toutes les mesures nécessaires pour rendre une justice saine. Il sera sanctionné à la hauteur de sa forfaiture.»

Aux dires de l’empereur  des poursuites judiciaires,  le présume auteur qui n’est pas de son premier acte aurait  d’ailleurs reconnu les faits, il  pourrait  écoper  des peines allant de zéro  à 5 ans de prisons fermes.

A noter le présumé auteur Etienne Kolié est polygame et père de plusieurs enfants est originaire du district de Konipara dans la sous-préfecture de Kobéla préfecture de Nzérékoré.



Bruno Lamah