Advertisements

Dans la nuit du mardi 19 janvier 2016, des tensions se sont levées entre un groupe de jeunes des taxi-maîtres et les agents de police du 1er arrondissement.

Situé au cœur de la ville non loin du commissariat urbain de police du 1er arrondissement dans le quartier Gboyéba, trois (3) malfrats ont tenté de tuer un taxi-maître moto en fin de s’emparer de son engin roulant.

Après un combat farouche entre les antagonistes, le jeune taxi-maître a pris la fuite en direction de cette police du 1er arrondissement pour se sauver la vie. Mais suite à l’intervention des agents de police, un de ces malfrats a été arrêté sur le champ et détenu dans ce commissariat.

Advertisements

C’est dans cette nervosité qu’un certain nombre important des taxi-maîtres de la localité se sont regroupés devant les locaux de la police du 1er arrondissement dans l’intension de se rendre une justice populaire. Empêchés par les agents de police, ces jeunes de taxi-motos ont commencé à lancé des pierres contre les agents de sécurité durant quelques heures blessant même certains agents de police.

Pour terminer, il faut retenir que cet affrontement n’a enregistré aucune perte en vie humaine ni de dégât matériel important. Sauf que cette police a été sécurisée toute la nuit par les agents des autres postes de sécurité de la ville jusqu’au lendemain matin.

Après avoir déposé un de ces bandits arrêté par la police au C.I.M.S pour des fins d’enquêtes judiciaire, le calme semble être revenu devant ce poste de police.

Photo et Texte par YVES CLAVER / N’zérékoré pour GUINEEPLUS