Advertisements

Les rumeurs font d’énormes échos dans la ville  autour des Maisons Religieuses qui continuent d’êtres agressées à travers des jets de Pierres par des personnes non identifiées.

Après des attaques successives contre les  Eglises de la Commune Urbaine par des inconnus,  la peur s’installe encore entre les habitants de N’zérékoré à cause des rumeurs.

Située au cœur de la ville sur la route du Grand marché et le quartier DOROTA I  en allant vers la préfecture de LOLA,  la CATHEDRALE a été la 1ère Eglise à être attaquée nuitamment par des inconnus à travers des jets de pierres constatés sur la cassure des vitres de la façade opposée à l’autoroute.

Advertisements

la Cathedrale de N'zérékoré

La cassure des fenêtres de cette Eglise avait fait l’objet d’une plainte adressée aux autorités Régionales, Préfectorales et Communales par les responsables Religieux d’Eglises en fin que cela cesse et mener des enquêtes autour pour retrouver les auteurs d’un tel comportement.

Mais la lenteur de la réaction des autorités sur le crie de cœur des fideles chrétiens a faillit susciter un soulèvement des jeunes Chrétiens pour faire une marche pacifique dans les rues de N’zérékoré le 22 juin dernier. C’est en cela que les autorités ont rapidement mis sur pied un programme de rencontre entre les Leaders Religieux Chrétiens et Musulmans pour passer des messages de paix et dire aux jeunes Chrétiens de sursoir à cette marche de revendication de leur Droit de laïcité.

En suite, malgré la sensibilisation de la population par les autorités, les leaders Religieux et certaines ONG pour le maintien de la paix à N’zérékoré, les mêmes actes de vandalismes continuent de se produire toujours contre les Eglises de la ville.

Le nouveau cas enregistré est celui de l’attaque pendant la nuit du vendredi 1er au samedi 02 juillet 2016  encore contre la Paroisse nouvellement construite au sommet d’une colline dans le quartier HOROHA I  qui surplombe légèrement la ville.

Vu la persistance de ces attaques contre ces lieux de culte, le Préfet de N’zérékoré Mr BOB Camara et d’autres personnes ressources ont fait des déclarations dans les radios de la place en mettant l’accent sur le renforcement de la sécurité autour de ces maisons de Dieu tout en condamnant fermement de tel comportement car la Guinée est un pays laïc.

Pendant que la sensibilisation et la prise des dispositions d’enquête contre ces personnes malintentionnées se passent, les communautés de cette  Capitale Régionale ont la méfiance et la peur au ventre pour des raisons que N’zérékoré a connu des violences communautaires surtout en ces mois de Juin et juillet remarqués par de nombreuses personnes comme des mois explosifs dans leurs villes.

 

Photo et texte par YVES CLAVER / N’zérékoré pour GUINEEPLUS