Advertisements

« C’est à cause de l’intérêt personnel du Responsable des travaux publics à Lola que le contrat a été annulé et la route de Gbakoré-Lola n’a pas été réparée… » Dixit Mr Gamacé le PDG de l’entreprise GMS   

copie-de-l-annulation-du-contrat-1

Depuis plus d’un mois, la volonté est partie de la société SMFG (Société des Mines de fer de Guinée) du MONT NIMBA pour réparer ce tronçon entre le village Gbakoré jusqu’au centre ville de Lola.

Pour l’exécution de ces travaux routiers, la société SMFG avait lancé un appel d’offre où plusieurs entrepreneurs ont postulé en fin d’obtenir le contrat de la réhabilitation de cette route. Parmi ces entreprises, c’est celle GMS de Mr Gamacé qui avait eu le contrat dans les mains de la Société de MONT NIMBA pour une durée d’un mois.

Advertisements

Mais malgré la bonne volonté de cette Société SMFG du NIMBA, des polémiques se sont installées entre le Directeur des TP (Travaux Publics) à Lola, l’Entreprise GMS qui avait en charge de la réparation de cette route et le Maire de la Commune, et c’est à l’issu de cette incompréhension que le contrat a été annulé entre la Société SMFG et celle de GMS.

Camion-enfoce-dans-la-boue-1

Lors de notre visite sur le terrain le vendredi 21 Octobre 2016, nous avons tendu notre micro à la population et aux différentes parties prenantes de ce dossier à s’avoir : le PDG de l’Entreprise GMS, le Maire de la Commune et Mr Diawara le Directeur des TP à LOLA.

Selon Mr Gamacé le PDG de l’Entreprise GMS, “que c’est depuis Conakry, qu’il avait déjà eu et signer le contrat avant de descendre à N’zérékoré. Mais arriver à LOLA, où il a débarqué toutes ses machines et son équipe de travail, le Directeur des travaux Publics Mr Diawara lui a compliqué la situation à cause de son intérêt personnel.

Dans un air de dénonciation contre la corruption, Mr Gamacé souligne que : le Directeur des TP Mr Diawara lui avait demandé un sous de table de 10 o/o sur le montant du contrat que son l’Entreprise a eu dans les mains de la Société SMFG-Nimba.

Ainsi, ce comportement de Mr Diawara des TP, dit-il l’a déçu et, il a répondu qu’il n’est pas pour la corruption car il veut que les travaux de cette route soient bien réalisés en fin qu’il garde la confiance de ses partenaires de la Société Nimba.

Alors, rajoute l’entrepreneur Mr Gamacé, puisqu’il a refusé de coopérer pour les 10 o/o, le responsable des TP Mr Diawara a bloqué les travaux et la route reste dans son état habituel. Voila pourquoi ses machines sont garées depuis (5) jours et C’est à cause de l’intérêt personnel de Mr DAWARA que le contrat a été annulé par la Société Nimba et la route de Gbakoré – LOLA n’a pas été réparée…” Nous a déclaré Mr Gamacé le PDG de GMS.

Camion-enfoce-dans-la-boue-2

Mr Doré Lanan est un des citoyens usagers regroupés autour des camions enfoncés dans la boue sur cette route concernée. Selon lui, qu’il : “y a plus de 5 jours qu’ils sont bloqués sur la route et les marchandises telles que : les Bananes, piments, maniocs, Tomates sont pourris par défaut de route. Donc si les autorités ne débloquent pas la situation, cela peut pousser la collectivité à la révolte.” Tels sont les cris de cœur de Mr Doré.

Quand à Mr DIAWARA des TP le plus chanté de ce dossier, nous l’avons invité devant notre micro mais il n’a pas répondu à notre invitation. Dans nos investigations, nous l’avons joint au téléphone mais il n’a Toujours pas accepté nous donner sa version des faits.

Selon Mr le Maire de la ville, il intervient que “l’intérêt de la collectivité doit être supérieur pour le bien être de la population.  Il rappelle aussi à Mr Diawara des TP de laisser tomber les différends qui peuvent ennuyer l’évolution des projets dans la zone…” Déplore Mr Tayi jules le Maire de LOLA.

Pour terminer, il faut rappeler que cette polémique a été à la cause de l’annulation du contrat des travaux de réhabilitation de ce tronçon de Gbakoré LOLA Ville, en suite cette route maintien son Etat dégradé et la situation reste très critique entre les protagonistes de la zone.

Ci-jointe une copie de l’annulation de contrat entre les (2) sociétés pour la réparation de cette route.

 

Photo et texte par YVES CLAVER / N’zérékoré pour GUINEEPLUS