Advertisements

Vingt six journalistes et animateurs  de la radio communautaire de Diécké,   viennent de bénéficier  d’une formation  de deux jours ce mardi 28 mars 2017 sur le thème : journalisme sensible aux conflits qui leur permettra d’être responsables face à un conflit.

Dans l’espoir  d’outiller les journalistes communautaires, d’avoir une attitude responsable face à un conflit, le consultant de Search For Common Ground, Pacifique KALAU  a livré  deux jours de formation aux journalistes et animateurs de la radio communautaire  de Diécké.  L’objectif général de cette formation est d’explorer  la définition et la nature, de voir le conflit comme un défi à résoudre et non une bataille à gagner ou à perdre, savoir qu’elle attitude à adopter en face d’un conflit.  Selon le formateur Pacifique KALAU,  je cite « nous avons voulu  que les journalistes  de Diécké, apprennent les techniques sur  comment rendre les papiers,  donc faire la différence dans les reportages entre les reportages traditionnels, que tous les journalistes dans  tous les medias font par rapport à eux, nous avons voulu qu’ils deviennent des journalistes qui pratiquent le journalisme sensible  aux conflits et là, nous leurs avons outillés en leur  donnant les techniques sur le traitement des informations. »   Pour Mahomy  Pierre participant  « au cours de  cette formation, nous avons vu les différents conflits, les causes profondes de confits, les indices de manifestation de conflits, les cycles de conflits… »

Rappelons que la sous-préfecture de Diécké vient d’être dotée d’une radio communautaire qui sera la voix des sans voix, les journalistes et animateurs sont désormais outillés pour la bonne gestion de la radio. Retenons que  la cérémonie officielle pour la remise des attestations aux participants  s’est effectuée ce jeudi 30mars 2017 à la présence des autorités administratives de Diécké.

(+224) 621073040/625380023

Advertisements

Sangbalamou Jean Pierre pour guineeplus.net depuis Diécké.