Advertisements

Le fleuve Tilé se trouvant au cœur de la commune urbaine de N’zérékoré, est à nos jours complètement pollué par les ordures de toute nature, en provenance de toutes les horizons de la ville, a constaté sur place la rédaction de guinéeplus.net .

Le jet d’ordures de toute sorte dans le fleuve Tilé est devenu une habitude pour certains habitants de la capitale forestière. En parcourant tout le long de ce fleuve toutes les images restent presque identiques à tous les niveaux. Les femmes et les enfants émergent dans ce cours d’eau des ordures ménagères. Quant aux ordures industrielles telles que les plastiques des sachets d’eau et tant d’autres trainent partout dans ce cours d’eau.

Interrogés sur cette pollution, certains habitants qui ont voulu garder leurs anonymats nous confient leurs opinions: « Nous sommes obligés de jeter ces ordures ici dans ce cours d’eau parce-que nous n’avons pas des poubelles appropriées dans les lieux publics, donc nous sommes contraints d’attendre la nuit et aller y jeter ces déchets »

Advertisements

Pour les habitants riverains ces jets d’ordures provoquent la pollution ce qui engendre des mauvaises odeurs. « Quand nous sommes ici vraiment on ne peut pas bien respirer, parfois quand il y’a la pluie l’eau inonde nos concessions et finalement nous habitations sont salies par la boue et ordures. Nous vivons très mal ici. Nous n’avons pas de bon air vraiment. Je voudrais que les autorités prennent de décision pour que les gens arrêtent cette pollution car elle entraine aussi la disparition des êtres vivants dans ce fleuve. En plus je vous signale que il y’a trop de sachets d’eau qui trainent partout en ville, donc quand il pleut, les eaux de ruissellement ramassent toutes les ordures et les drainent vers ce cours d’eau » nous a indiqué Moriba Kourouma, un habitant du quartier commercial.

A noter que l’une des causes principales est qu’aucune unité industrielle de production d’eau en sachet ne procède au recyclage des sachets qui trainent partout dans la ville de N’zérékoré et les conséquences de la pollution d’eau sont énormes et diverses. Elle peut entrainer des cas de maladie, la dégradation de l’eau, la disparition des poissons, des animaux et reptiles s’y trouvant. Elle peut aussi par endroit provoquer l’inondation puis la destruction de certains bâtiments comme le cas de l’an passé au quartier Tilepoulou où une habitation a été démolie par l’inondation de ce même cours d’eau.

En attendant; des dispositions doivent être prises par les autorités communales pour éradiquer complètement ce fléau qui pourrait faire disparaître un jour ce fleuve.

Affaire à suivre.

 

 N’zerekore, Blanchard Haba pour guineeplus.net

  Email:habablanchard@gmail.com

 Tel:624807592/657082394/661305548